Clash of the Champions XXXIII – 15 aout 1995

Clash33

Ce show a lieu le 15 aout 1996 au Denver Coliseum de… Denver dans cette arena pouvant accueillir environ 10.000 personnes. On est d’ailleurs très content du retour de la WCW dans une aréna avec des murs et un toit, les derniers épisodes de Nitro étant à Disney en Floride.

Le show commence par une petite remise à niveau avec des vidéos des méfaits de la nWo avec notamment le tabassage en règle de Randy Savage par Hulk Hogan ainsi que l’annonce de ce dernier où il menace Ric Flair. Ce dernier répond d’ailleurs en disant qu’il va en finir avec Hogan, le duel s’annonce très intéressant. Du côté des commentateurs, on démontre bien la différence entre la nWo et la WCW

Premier match – WCW Cruiserweight Championship – Dean Malenko vs Rey Mysterio Jr. (c)

La cloche ne sonne même pas que Malenko commence à se lancer à l’assaut de son adversaire, l’arbitre ne dis rien et laisse l’action se poursuivre. Finalement Mysterio arrive rapidement à prendre ses esprits avec notamment un head scissors. Mike Tennay est aux commentaires comme pour chaque match des poids moyens à la WCW d’ailleurs. On enchaine les esquives et les deux hommes se trouvent face à face, petit coup d’épaule par le champion en titre qui va dans les cordes du milieu à droite monte sur la deuxième corde et springboard sur Dean Malenko…1..2.. Le premier tomber de cette édition de Clash of the Champions XIII se solde sur un 2. Spinning wheal kick par Mysterio et Malenko sort du ring très en colère et commence à remonter la rampe puis rebrousse chemin et remonte enfin sur le ring, se jète sur Rey Mysterio Jr qui effectue un croc en jambe, Malenko chute tête la première. Le champion relève l’adversaire qui renverse la situation, se met en position de powerbomb et… Guillotine sur la troisième corde qui se trouvait derrière eux !

Malenko relève Mysterio Jr, et brainbuster très bien porté !

1

Il tente le compte juste derrière..1..2.. Mysterio Jr lève l’épaule au bon moment. Malenko le relève mais Mysterio lui donne un coup de pied dans l’abdomen (avec la main de Malenko dans la sienne) court vers le coin, saute sur la deuxième corde, monte sur les épaules de l’Homme aux mille prises, tente le petit paquet mais Malenko réagit bien en esquivant mais Mysterio arrive tout même à sortir un coup dans les boules… Puis le petit tombé qui suit..1..2.. Pas plus. Dean Malenko se relève  le premier et prend donc l’avantage sur l’adversaire en le chopant par la nuque, le met à terre et part pour un head lock. Malenko, comme à son habitude d’ailleurs, tient très bien la prise de soumission, Mysterio est pour le moment incapable de bouger, seule la main qui sert à abandonner est libre. Le prétendant au titre relève finalement son adversaire en tenant toujours bien sa nuque mais Mysterio Jr brise finalement ses chaines avec des coups de coude dans l’abdomen, va sur les cordes inférieures et se fait calmer par Malenko qui suivait le mouvement avec un coup de genou.

Pause publicitaire

On revient avec Mysterio qui subit pas mal mais qui revient avec un beau mouvement, qui encore une fois ne suffit pas à mettre son adversaire à terre, tentative de slam par Dean Malenko, que retourne le champion en se trouvant dans son dos, Malenko ne parvient pas à mettre un coup de coude en se tournant. Malenko finit finalement à terre grâce à un enchainement de prises dont j’ai du mal à comprendre la logique..1…2.. Le pont de Rey Mystrio Jr ne suffit pas, on en reste là.

Le combat reprend et c’est Malenko qui a toujours la main mise sur ce duel important avec notamment une soumission sur la jambe gauche du luchador, il lâche de lui même la prise alors que l’homme masqué est toujours à terre, le lance dans les cordes et le lève pour qui finisse à terre ! 1..2.. Le champion est toujours champion, Malenko en profite pour enchainer avec une nouvelle soumission. Une poignée de secondes plus tard Rey Mysterio Jr se lance dans les cordes, Malenko tente de le choper en chemin mais n’y parvient pas, Malenko chute en dehors du ring (sans doute à cause de la force et la vitesse de son adversaire… Ce qui parait surprenant vu les gabarits des deux hommes). Mysterio capitalise sur cet avantage avec une sorte de baseball slide mais en restant statique, il se relève en suivant, court vers les cordes opposées et summersault ! Parfaitement réalisé ! Malenko ne se déboulonne par et se relève juste derrière, lance Mysterio sur les barrières, il saute dessus et… Moonsault !

2

Mysterio remet Malenko sur le ring, springboard dropkick sur le ring…1..2.. Pas suffisant, Malenko se relève toujours très rapidement, lance le mexicain dans les cordes, part pour le backbreaker mais Mysterio contre et c’est l’Iceman qui chute ! 1..2.. ça ne sera pas encore suffisant pour garder le titre ! L’homme en jaune enchaine avec un Frankensteiner ! 1..2.. Malenko met le pied sur la corde ce qui casse le compte. Le champion enchaine les atémis, retournés par son adversaire du soir mais nouveau retournement par Mysterio, on arrive dans le coin opposé, esquive encore une fois du champion, il monte sur le coin mais tout de suite Malenko donne des petits coups de poing, monte à son tour sur le coin mais dos au champion, le met en position de fireman carry pour le projeter en l’air et retombe sur son genou, quel choc ! Il enchaine avec le tomber qui pourrait très bien se terminer par un 3 ! Changement de champion ? NON ! Mysterio met la jambe sur la corde avant le 3 ! Dean Malenko croit qu’il a gagné mais non ! L’arbitre vient le voir pour le lui dire ! Mysterio profite que le prétendant au titre soit de dos pour tenter une sorte de petit paquet mais à la Lucha Libre style ! 1..2..3 !!!

Victoire et toujours champion Cruiserweight de la WCW

Encore une pub promotionelle pour Glacier, qui doit tourner depuis au moins 6 mois j’ai l’impression. Limite quand le mec a été recruté au Powerplant, on commençait déjà à en faire la promotion

Deuxième Match – VK Wallstreet vs Jim Duggan

Duggan a tout de même cette particularité d’être ultra populaire auprès du public alors qu’il n’a aucune rivalité depuis environ 1 an (du moins à ma connaissance).

La cloche sonne pour annoncer le début de la rencontre mais direct Duggan prend une planche de bois pour tenter de frapper VK Wallstreet, c’est pas très très gentil. VKW est donc en dehors du ring pendant que le public scande le nom du pays dans lequel ils habitent. Prise de force et VK pense prendre l’avantage avec une torsion du bras qui est vite retournée. On se retrouve avec VK dans les cordes pendant que le très américain veut le frapper dans le dos… Mais ce n’est pas possible car dans les cordes. VK sort donc libre des cordes et en profite pour sortir un joli petit regard caméra et un « Je suis trop intelligent pour vous »

3

Mais…

Hacksaw lui met la tronche dans le compte sous les comptes du public. Les chants reprennent, VK est relevé, se prend des coups de poings mais son adversaire reprend la main avec un headlock, profite des cordes pour prendre de l’impulsion et est projeté par Duggan vers les cordes opposées, au retour des cordes Wallstreet se prend un armdrag puis une clotheline. Il veut arrêter de se faire frapper et sort du ring, pendant ce temps là Duggan fait comme d’hab… Il crie « USA USA » (ce qui est plutôt simple à retenir au niveau des paroles). Mais ce qu’on voit moins c’est que l’ancien IRS en profite pour chopper des trucs vilains sous le ring. Evidemment le slip bleu ne voit rien et quand la caméra revient vers le père de Bray Wyatt (et oui…), d’un on a l’impression qu’il n’a pas d’arme sur lui (genre y’a rien sous le ring) et surtout que lorsque Jim Duggan vient le voir, il se mange les cordes grâce à un petit coup de péripatéticienne par VK Wallstreet (certes le coup n’est pas académique mais reste totalement légal, ce qui reste rassurant). Le méchant revient sur le ring et frappe Dugan avec des coups de pieds, le relève pied coup de poing au visage. Descente du coude et première tentative de tombé et 1..2.. Pas plus.

Headlock très rapide au sol par VK Wallstreet car « la scie en métal » (traduction littérale de Hacksaw) revient vite à la vie et se relève donc avec des mouvements datant du catch des années 80, coups de coude dans l’estomac… VK Wallstreet est emmener dans le coin supérieur droit puis lancé vers le coin opposé, on veut tenter le coup de physique par Duggan mais VKW suit bien le mouvement et contre avec un coup d’épaule et tente le tombé derrière ! 1.. Même pas un deux, c’est dire. Nouveau headlock par VKW sur Duggan (j’étais à deux doigts d’écrire Hogan, c’est dire mon état de fatigue actuel) qui d’ailleurs ne vend pas du tout (encore) la soumission car une fois de plus il se relève directement (limite ça lui fait du bien) et casse définitivement la soumission grâce à un Jawbreaker (et un appui au niveau des cheveux, très classe). Les deux hommes se relèvent au même moment, VKW semble le plus rapide à frapper avec un coup de poing mais Duggan esquive et donne un coup de poing à son tour, puis un second, puis trois, puis quatre, lance VKW dans le cordes et le chope pour un scoop slam !

Duggan pour fêter tout ça sort un strap de son slip mais l’arbitre veut l’empêcher de l’utiliser et Wallstreet en profite pour effectuer un petit paquet ! 1..2..3 !

Victoire de VK Wallstreet !

Interview des Nasty Boys. Ils disent qu’ils veulent se battre, original. Ils parlent de la loyauté qu’ils ont envers la WCW et que donc ils aiment pas beaucoup la nWo mais surtout… ils veulent les ceintures ce soir (aucun rapport).

Après une courte page de pub, on revient avec Mean Gene Okerlund qui explique qu’il voulait effectuer une interview avec Mike Tenay en backstage mais que cela n’a pas pu se faire à cause des Outsiders (on n’a pas vu cette intervention). Cependant, Gene avec son talent incroyable en matière d’interview dit que tout de même, il a pu interroger quelques personnalités sur les évènements actuels à la WCW… mais que pour écouter tout ça, il faut appeler la WCW Hotline (1$49 la minute mine de rien) (tout en sachant que le network se sent obliger de mettre sur le numéro « PHONE NUMBER NO LONGER ACTIVE comme si on 9 ans plus tard, on pouvait s’amuser à appeler un vieux numéro… Je crois que si je vivais aux USA, j’aurai tenté.) (fin de parenthèse).

Troisième match – Ultimo Dragon vs Konan

Match international pour l’occasion donc entre le mexicain et le japonais. Konan qui a très récemment été dépossédé de sa ceinture de champion US par le Nature Boy Ric Flair.

On débute avec des tentatives de kick par Ultimo Dragon, esquivés par Konan qui part se réfugier au niveau du coin supérieur gauche, l’arbitre sépare les deux hommes et Konan arrange la foule. Prise de force et headlock par le japonais, Konan est au sol et revient de suite avec un headscissors, Ultimo Dragon s’en sort avec une jolie pirouette et on se relève.

Ultimo Dragon est hué malgré l’attitude agressive de son adversaire avec le public, et ce dernier ne perd d’ailleurs pas de temps en assénant un bon coup de coude à l’homme masqué. Il tel!ve le japonais, prend sa jambe et soumission étrange que Mike Tenay décrit comme un dérivé du deathlock même si on en est loin car la soumission est portée exclusivement au niveau des jambes… Quoi qu’il en soit le mexicain abandonne la prise et relève le natif de Nagoya, retourne le bras et l’envoi dans les cordes puis coup d’épaule. Dragon prend quelques secondes pour se relever et on reprend. Le Japonais prend de l’élan, rebondit contre les cordes et s’échoue contre l’épaule gauche de Konan.

Le japonais accuse le coup et sort du ring pour demander un temps mort. Sonny Onoo prend le temps de rassurer son poulain qui retourne dans le bain et sort de belles esquives face à l’ancien champion des Etats-Unis et prend même l’avantage avec un dropkick au niveau de la nuque ! Konan en sort du ring et se mange un kick du manager d’Ultimo Dragon ! Mais pas assez de force dans le coup car le mexicain le chope par le cou mais avant de subir la colère du lutteur, U.D surgit avec un double axe handle. Pour le plaisir Sonny Onoo donne des coups dans le ventre de Konan et l’arbitre sans pression ne déclanche même pas la cloche pour annoncer une disqualification. Normal.

Les 2 hommes reviennent sur le ring. Moonsault par U.D alors que son adversaire est sur le ventre ! Puis tombé et 1..2.. Konan résiste.

Puis German suplex retourné en tombé étrange par Konan..1..2..3 !

C’est moche comme victoire. Très moche.

Victoire de Konan

Vaste baston dans les vestiaires entre Scott Norton qui vient frapper Ice Train en planqué

Quatrième match – Meng vs Macho Man

Macho Man n’est pas là… Il faut dire qu’il est actuellement assez occupé avec la montée en puissance de la nWo et un match contre Meng paraissait sortir de nul part.

Mean Gene rentre pendant ce temps sur le ring pour parler à l’arbitre pour annoncer que Randy Savage n’est pas là du à sa blessure lors du dernier Nitro et l’énorme coup de chaise d’Hogan par derrière, dans la tête de Savage.

Vainqueur : Meng

Du coup la Dungeon of Doom est sur le ring pour une interview. C’est un Sullivan avec un joli t-shirt blanc qui répond aux questions. Il commence par dire qu’il n’aime pas beaucoup Randy Savage et il ajoute qu’il a toujours su comment était Hulk Hogan, à savoir mauvais, ne pense qu’à sa face et qu’il n’a pas les bollocks de venir te voir face à face. Okerlund rappelle le contrat en or d’Hogan avec la WCW et que sa présence est souvent synonyme de forte audience. Cette dernière allusion force Jimmy Hart à prendre le micro pour dire que la Dungeon of Doom est plus forte que la nWo. Je suis en train de me rendre compte au fur et à mesure que cette interview n’a pas de sens puisque maintenant Sullivan insulte Chris Benoit. Sullivan semble donc en vouloir à la terre entière (pendant ce temps là le Leprechaun fait des son tour du ring et c’est parfaitement dégueu).

Cinquième Match – Bull Nakano vs Madusa

Médusa maitrise avec des chips et un kick mais Nakano reprend le dessus tout aussi vite. Elle tire son adversaire par les cheveux et la jette à terre. Nakano semble très en colère. Elle relève l’américaine et effectue un nouveau lancé. La relève, la lance dans les cordes et lui donnes des coups de nunchaku…NARMOL !

Médusa revient à l’attaque mais se fait sécher en suivant par un lariat et continue son travail destructeur Elle la lance dans le coin supérieur droit mais Madusa monte sur la seconde partie du coin… Et Loupe comme une grosse buse son splash mais Nakano en tant que bonne copine vend tout de même cette attaque qui est mauvaise.

Médusa se relève et prend le combat à son compte en faisant 3 fois la même prise..1..2.. Nakano lève épaule, on continue avec les amabilités, petit paquet par Madusa qui ne mène pas loin car Nakano ne tombe même pas, elle s’assoie sur son adversaire façon Yokozuna et 1..2.. Son arrière train ne semblait pas assez lourd car on en reste là. Médusa est pile poil au milieu du ring alors que son adversaire se place sur le coin supérieur droit, mais l’arbitre discute avec elle et la japonaise est distraite ! Ce qui laisse évidemment le temps à l’actuelle WWE Hall of Fameuse de se relever et de kicker son adversaire au niveau du ventre, la japonaise s’échoue telle une baleine en dehors du ring (mais pas tant que ça car elle est sur ses pieds) et c’est l’américaine qui en profite pour monter sur le coin mais loupe son saut cette fois puisque la japonaise l’a cette fois-ci évitée ! Pas tant que ça vu qu’Onoo se mange l’américaine dans la poire.

Nakano donne des coups dans le dos de Madusa et la fait remonter sur le ring, Madusa semble être en position de force et Sonny Onoo veut mettre son grain de sel, il monte aux abords du ring, donne un coup de pied… Que Madusa évite et que Bull se prend ! Et petit paquet..1..2..3 !

Vainqueur : Madusa

Interview de Ric Flair à propos du match de ce soir contre Hogan. Ric Flair signal que ce soir il va gagner le titre une fois de plus. Le Nature Boy signale que les deux se combattent depuis très longtemps, mais ce soir il rentrera avec la ceinture, il a peut-être changé de nom en s’appelant Hollywood mais rien n’a changé dans sa façon d’être.

Pause publicitaire (que le Network n’a même pas tenté de supprimer)

Sixième Match – Diamond Dallas Page vs Eddie Guerrero

Prise de force gagnée par DDP qui lance le natif d’El Paso à terre. Guerrero se lève en suivant et tente un headlock mais DDP pousse dans les cordes mais se prend le retour d’épaule d’Eddie. On enchaine avec des lancés et Guerrero s’installe avec dextérité mais très vite la force de DDP revient à la charge et Guerrero arrive à terre avec notamment avec un beau backbreaker et 1..2.. Guerrero lève l’épaule. Soumission au niveau du cou par le blondinet qui tente de s’aider des cordes, l’arbitre le grille mais la prise n’est pas stoppée. Il lève le bras de Guerrero..1.. Même pas de 2.  Eddie se lève à son rythme et donne des coups de coudes et finit enfin par casse la prise ! Legsweep puis un coup dans l’abdomen et dans le visage… Eddie prend l’avantage, va sur le bord du ring, saute et…

4

Summersault puis 1..2.. DDP fait parler son expérience en enchainant avec un jawbreaker puis powerbomb par le diamantaire ! 1..2.. Guerrero survit toujours pour le moment, on était proche de la fin. DDP proteste à propos du compte puis donne des coups de pieds à son adversaire au sol. Le relève, le met sur le coin inférieur droit, monte sur la seconde corde mais Eddie donne un coup de tête puis Frogsplash !!!! 1..2..3 !!!!

Victoire : Eddie Guerrero

DDP fait mine de serrer la main d’Eddie mais effectue un Diamond Cutter ! Il lance l’arbitre en dehors du ring et la chaos s’installe ! Mais Chavo Guerrero arrive pour aider son oncle mais c’est trop tard, Eddie se mange un Diamond Cutter depuis la deuxième corde.

Alors que le doute est sur le ring, Hogan se présente à l’entrée en tenant Okerlund par le col et demande un micro. Il lui dit : « Comment oses-tu parler de moi comme tu le fais ? » Okerlund se justifie en parlant du tremblement de terre qu’il a effectué sur les fans dans le monde entier à la suite de ses derniers éclats. Hogan s’explique en disant qu’il impose les règles et que ce soir Denver va subir les règles de la nWo. Il dit qu’il a entendu Ric Flair mais que sa gloire ne va pas lui suffit à se manger une botte dans la gueule. Hogan dit que seul un homme sera l’Hollywood Hogan du catch (ça semble logique). Beaucoup de blabla ensuite pour dire qu’il va fumer son opposant et il rentre gentiment.

Pause Publicitaire

Nouvelle promotion de Glacier qui fait du karaté dans le vide.

Septième Match – Chris Benoit vs The Giant

Ce match s’effectue car la brouille entre le Giant et les Horsemen se poursuit.

Jump kick par Giant ! ça commence de façon très surprenante d’autant plus que le coup était bien effectué ! Suivit directement d’un très beau Chockeslam..1..2..3 !

Wow. Victoire super rapide du Giant.

Pause publicitaire

Et publicité interne pour le WCW Powerplant, s’entre de formation des catcheurs de la WCW avec je cite cette magnifique citation « Powerplant, le Harvard de la lutte professionnel ».

Ça casse toute crédibilité quand on voit jusqu’ici les enfants du Powerplant, Ice Train est en petite forme et… c’est à peu près tout non ? Glacier évidemment mais là…

Huitième match – The Steiner Brothers vs Sting & Lex Luger vs Harlem Heat

Match triangulaire. Tout le monde peut filer à le tag à n’importe qui. Voilà ce qui est pour les règles. On met du temps à se mettre en place pour le moment, qui commence ou non. Et finalement ça sera Scott Steiner vs Booker T.

Prise de force et Booker prend le dessus  pour le départ mais Scott arrive à se reprendre avec sa grande force… Rapidement la vitesse de Booker T lui permet de retourner le déroulement du combat en sa faveur, torsion du bras et kick dans la tête ! Booker prend son temps avant de continuer son boulot pour finalement monter sur la troisième corde, Scott Steiner se relève et suit le mouvement au point de tenter de mettre l’actuel champion par équipe à terre… En vain, Booker reste dans son match et envoi la moitié des Steiners Brothers au tapis, il tente alors de bien se placer pour sauter mais Scott reste alerte, le chope et l’envoi…

5

L’entrejambe dans les cordes ! Histoire de continuer le job Luger effectue une clotheline qui fait chuter Booker T qui reste toutefois dans le ring. Changement, Steevie Ray entre et Luger également. Conversation entre les deux et Steevie Ray triche pour prendre l’avantage. Heureusement Luger reprend le pas en criant de toutes ses forces comme il a l’habitude de le faire. Luger est dans les cordes mais Rick Steiner tape dans le dos et frappe tout le monde. Evidemment ça cause une brouille mais au final Rick se fait fumer gentiment et… Pause publicitaire

Retour avec Rick qui prenait l’avantage mais Sting fait le change de la même façon que Rick précédemment et fait à son tour le ménage et fait le tombé sur Steevie Ray et 1..2.. Booker casse la prise. Le match est très connu et donc très difficile à commenter. L’équipe ultra face est dans la domination en proposant un beau produit musculaire.

Les champions par équipe reprennent peu à peu le contrôle. Rappellons qu’ils ont gagné de façon très sale le titre en profitant d’une distraction de la nWo. On s’échange les tags entre équipe histoire de pas trop se fatiguer et double underhook powerbomb par Scott Steiner qui change en suivant, on la joue intelligemment et Luger parvient à sauver Sting d’un sort funeste. Nouveau changement avec l’entrée de Scott Steiner qui met Luger terre, monte sur la troisième corde mais Luger parvient à effectuer son torture rack ! Rick Steiner casse la prise et ça se met à se battre de partout et alors que Scott allait effectuer un tomber vainqueur sur Booker T, l’arbitre sonne la disqualification car les Outsiders étaient en route ! SEULEMENT EN ROUTE VERS LE RING ! (bon ok, ils ont séchés tous les autres mecs en dehors mais bon). Nick Patrick l’arbitre qui est comme par hasard accusé de favoritisme envers la nWo.

L’arbitre est d’ailleurs interviewé, il se justifie en disant que tous les lutteurs étaient à terre même si les Outsiders n’ont pas eu le temps d’entrer sur le ring. Patrick dit que c’est ça d’être un grand arbitre, tout voir à la fois. Que les gens regardent les cassettes (oui, les cassettes) et ils seront forcément d’accord avec lui.

Pause publicitaire. On se croirait dans touche pas à mon poste.

Neuvième Match – WCW World Heavyweight Championship – Ric Flair vs Hollywood Hulk Hogan

hogan se moque un peu de Flair au début du match, puis ont tourne autour du logo WCW avant de commencer, on sent un peu l’intensité. Flair propose une main tendue pour commencer une prise de force mais la retire de suite… pour la mettre dans ses cheveux, du Flair tout ce qu’il y a de plus classique.

l’observation continue et ça y est, prise de force et headlock par Flair qui la porte avec justesse et Hogan met un genou à terre puis se relève, le champion en titre parvient à retourner la prise en tomber mais Flair rééquilibre la prise, Hogan retourne de nouveau pour même pas atteindre le « 1 » que Ric Flair joue au balancier pour se relever toujours en portant le head lock, Hogan utilise sa force pour lancer le Nature Boy dans les cordes et un coup d’épaule qui met le blondinet (chevelu) au sol.

Flair va dans le coin… Se relève, nouvelle observation autour du logo central. Hogan prend le temps de menacer les 2 manageuses et nouveau head lock par le prétendant au titre mai Hogan le porte jusqu’au coin, Flair se laisse faire très clairement, voit qu’Hogan allait porter un coup de poing, le bloque et ascène une belle gifle à Hogan ! Flair est alors acclamé par la foule… on marche sur la tête.

On se jauge et Flair mène au score sur la tableau du foutage de gueule. Prise de force et Hogan prend l’avantage en enchainant Head lock et arm lock, le rythme s’accélère et les coups pleuvent, Flair monte d’un cran avec des atémis et un coup de poing dans la face de champion qui a un peu trop abusé des salons de bronzage. Hogan tombe et quitte le ring furieux.

Il se fait même insulter par le public !

6

Mais quand il se retourne, il se mange direct un double axe handle du prétendant en dehors du ring ! Flair tient à battre le fer tant qu’il est chaud (entre les Flair, faire et fer, on joue beaucoup sur les sons ce soir). Puis enchaine les jabs et les atémis puis retourne sur le ring. Hogan fait clairement la gueule.

Les deux hommes sont sur le ring et on se lance dans une prise de force menée par le champion mais Flair continue son beau boulot avec des frappes dans l’abdomen mais Hogan le lance sur le coin, Flair tente de se retourner mais passe au dessus du coin et sort du ring. Hogan enchaine donc en l’envoyant les grillages puis aveugle Flair puis le lance dans les barrières de le poteau du coin. Hogan remonte sur le ring et revient en dehors pour stopper le compte… L’arbitre lui demande de remonter ce que refuse Hollywood Hogan. Finalement, il remet son adversaire dans le ring, le frappe… Le lance dans le coin supérieur gauche, Flair refait son roulé boulé mais le réussi et évite le coup de Hogan et peut donner donner une belle droite dans la tronche du champion poids lourd ! Le Nature Boy revient au centre du ring, se met en position pour la souplesse arrière… Réussi ! Hogan se relève d’un coup comme il a l’habitude de le faire, avec une tête et surtout une coupe de fou furieux ! Première droite de Flair, puis seconde, la foule est en feu ! Hogan tremble, troisième droite et Hogan fait alors le tour du ring sous les acclamations de la foule (on ne sait pas ce qu’il faut aimer ou non) puis un atémi de Flair et là le fameux « YOU » accusateur d’Hogan (ne jamais montrer du doigt les enfants), bloque les tentatives de Flair et Big Boot puis Legdrop mais Flair esquive qui part en Figure Four Leg Lock !!!!! Le champion va t’il taper ?! Il se tient la tête et semble souffrir ! Mais Hogan veut retourner la prise mais pas assez vite car Flair retourne vite la prise ! Hogan frappe l’arbitre et… Intervention des Outsiders !

Et voilà Flair au sol sous les coups des 3 adversaires… MAIS LES 4 HORSEMEN INTERVIENNENT !  AVEC LUGER ET STING !

Victoire de Ric Flair par Disqualification et donc Hollywood Hulk Hogan reste champion du monde poids lourd de la WCW

La WCW est désormais unie ! Tous face à la nWo !

Mais… Sting et Flair se cherchent sans toutefois en finir en main, ça doit surtout être les nerfs qui retombent… Hogan se barre en menaçant ses adversaires… Car c’est beaucoup plus facile quand on est à 30 mètres de ses adversaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s