WCW Hog Wild – 1996

HogWild

Hog Wild se déroule le 10 Aout 1996 au Motorcity Rally de Sturgis, le nombre de spectateur avoisine les 5000 places dans cet endroit pouvant en accueillir plusieurs centaines de milliers pour certains évènements de moto. L’endroit se veut particulier pour ce genre d’évènement mais après tout le premier Nitro avait lieu dans un centre commercial du Minnesota, un autre PPV avait lieu dans un convention center et tous les shows du mois qui vient de se dérouler ont eu lieu à Disney en Floride. La WCW joue donc l’originalité pour ce PPV basé sur la thèmatique de la mécanique.

On peut voir la classe des commentateurs, Dusty est au top de la mode et du swaggy style.

IMG_4068

Le grand évènement de ce soir est évidemment le match pour le titre de la WCW entre le nouveau grand méchant de la WCW Hulk Hogan et le Giant qui porte sur ses épaules le poids énorme des espoirs des lutteurs de la fédération.

Si Giant perd, la ceinture reviendra à la nWo, ce néo mouvement révolutionnaire agissant dans le but d’anéantir la WCW dans son ensemble. Pour le moment, nous connaissons trois membres, les « créateurs » Scott Hall et Kevin Nash, ex champions de la WWF concurrente et le troisième, Hulk Hogan, figure de proue dans l’univers du catch et connu de tous qui a fini par retourner sa chemise lors de Bash at the Beach 96 en décidant de frapper le Macho Man.

Lors des derniers shows, la nWo a saccagé une partie du rester de la WCW à coup de batte de baseball mais également saccagé le temps d’audience à coup de spots promotionnels visant à expliquer leurs actions. Plus fort encore, la nWo a laissé entendre la possibilité de nouveaux membres… Que nous connaitrons peut être ce soir.

Premier match : WCW Cruiserweight Championship – The Ultimo Dragon vs Rey Mysterio Jr.

Le match n’a pas encore commencé alors que ça a tout de légendaire, Ultimo Dragon encore jeune est réputé pour sa technique sur le ring. La réputation de Rey Mysterio n’est plus à faire au sein de la WCW. On fait des plans sur le public, principalement des bikers moustachus qui n’y connaissent sans doute pas grand chose au catch mais surtout qui ne suivent pas les scénarios en cours… Espérons que ça ne posera pas de soucis d’ambiance.

Tentative de Roundhouse kick par l’Ultimo Dragon, Rey esquive… On s’observe… Prise de contact et head lock par le japonais tout de suive évité, on repart très vite avec un take down mais une fois de plus les deux lutteurs sont motivés et ça ne dure pas, soumission sur le bras de Mysterio, roulade et arm drag. Les deux hommes se relèvent et on en revient au point de départ.

Tentative de soumission par Mysterio mais ça ne donne rien, on ne voit pas où il veut en venir et U.D se détache vite, il retourne cela en tomber et 1..2.. Le champion se défait. Le mexicain ne se démonte pas et trouve la soumission trop rapidement… Car le japonais en fait une et scoop slam puis soumission au niveau du coup.

Le public chante « USA » ce qui tombe bien car aucun des deux lutteurs ne sont américains. On s’explique avec l’arbitre et ça reprend. Le Dragon mène , on fait des concours de salto arrière suivit de saut de main mais encore une fois !a ne sert à rien… Mysterio demande au public de chanter « USA » histoire de bien se faire voir, le japonais montre sa domination par les coup avec un enchainement coup de pieds, poing et jump kick, il le relève le jète dans le coin et coup de coude.Il relève le champion et part pour une runing powerbomb ! Impressionnant ! Rappelons qu’il y a deux semaines de cela, Mysterio a subit un vilain coup par Kevin Nash qui l’a projeté contre un préfabriqué, son visage a claqué le bâtiment et le mexicain était inerte.

Pas de tombé après cette prise mais un leg lock en plein milieu du ring ! Mysterio souffre mais n’abandonne pas, il tente de glisser au fur et à mesure vers une corde pour le rope break et… Il y arrive ! Il sort du ring pour reprendre des forces et en boitant, le japonais l’attend sagement. Mysterio remonte enfin sur le ring mais son opposant ne lui laisse pas de répit en lui faisant subir directement un torture rack ! Enchainement avec une surfboard ! Elle n’est pas très bien effectuée et par conséquent la prise n’est pas tenue bien longtemps, Mysterio s’effondre sur le prétendant au titre et il tente donc le tomber..1..2.. Mais évidemment pas plus ! on reprend et Ultimo Dragon donne des atémis à son adverse, le lance dans le coin mais ne parvient pas à convertir sa prise, Mysterio détourne et effectue un springboard dropkick dans le dos d’U.D qui sort du ring juste derrière ! Mais Mysterio poursuit sur sa bonne lancée et fait un baseball slide ! Le japonais est par le fait expulsé des tapis en dehors du ring et tombe donc carrément sur la terre ! Enchainement avec un springboard plancha sous les acclamations du public.

IMG_4069

Mysterio relève le natif de Nagoya et le renvoi sur les tapis puis sur le ring, monte sur le coin et frankensteiner, par la suite le protégé de Sonny Onoo tente de revenir mais en vain, Mysterio se met en place pour le springboard mais dropkick par le japonais ! Mysterio sort, son adversaire tente le saut en dehors du ring mais Mysterio le voit venir, il se retourne et… slingshot !

Quelle réactivité par Ultimo Dragon. Les deux hommes sont en dehors du ring, ils accusent le coup, ils finissent par remonter, esquive puis dragon suplex et 1..2.. NOPE ! Mysterio lève l’épaule !

Ultimo Dragon annonce la fin du match, monte sur la troisième corde et… Moonsault ! 1..2.. Mysterio Jr est toujours présent ! Le Japonais n’y crois pas et c’est normal ! Il repart pour sa running powerbomb mais head scissors par Mysterio, son adversaire se relève vite, les deux hommes sont sur la troisième corde et frankensteiner par le champion cruiserweight en titre..1..2..3 !!

Victoire de Rey Mysterio Jr

Deuxième Match : Scott Norton vs Ice Train

Les anciens membres de l’équipe « Fire & Ice » se font donc la guerre après une séparation passée quasi inaperçue. Le match devrait être rapide.

On voit que les gens du public sont entrés directement avec leur motos… Je commence sérieusement à me demander si les mecs ont payé un morceau de billet pour assister à tout ça.

IMG_4070

On essaye de se choper mais on y parvient pas, Norton lance finalement son adversaire contre le coin mais se dernier se rebelle avec des atémis… On s’échange des politesses physiques et c’est au premier qui chute… Et à ce jeu c’est Scott Norton qui s’impose en frappant les bandages d’Ice Train. On est maintenant en dehors du ring où Ice Train se fait ravager le bras !

De par son physique imposant, Ice Train aura eu une carrière très discrète dans le monde du catch, entrainé par Paul Orndorff, sa carrière se terminera en même temps que la WCW (il faut dire que toute sa carrière ne s’est faite qu’à la WCW et une trace dans une fédération autrichienne durant les années 90).

Il subit pour le moment les assauts répétés de Scott Norton, il tente de revenir par fierté avec des coups de poing, un scoop slam mais son adversaire se relève d’emblée et recommence à s’attaquer à l’épaule d’Ice Train. Norton ne vend pas le moindre petit coup de poing qu’il peut se prendre, pas très sport. On sent très vite que le match est lent, mal préparé.

Scott Norton chute enfin mais se relève dans la seconde pour sécher l’opposant. On ne demande qu’une chose : La fin du match. Même le mec torse poil au premier rang préfère discuter avec son voisin. Powerslam par Ice Train..1..2.. Evidemment Scott Norton se relève et soumission sur l’épaule du jeune Ice Train qui abandonne. Norton ne lâche pas la prise et l’arbitre doit le dire que ce n’est pas très gentil pour qu’il finisse par arrêter.

Vainqueur – Scott Norton

Dans une interview, Ric Flair revient sur l’attaque subit par Arn Anderson il y a 2 semaines par la WCW, il souligne le fait qu’Anderson soit son meilleur ami, Flair met en garde Hogan et la nWo sur la suite des évènement. Flair ajoute que la nWo a sans doute eu des soucis avec la WCW mais aujourd’hui tout le monde doit lutter ensemble pour aligner la nWo.

IMG_4071

Voilà ce qu’on trouve à une grosse trentaine du ring. On dirait un spectacle de gala.

Troisième match : Bull Nakano vs Madusa

Sunny Onoo est rentré en moto pour l’occasion et Madusa également… Vu qu’elle est habillée avec des fringues aux couleurs du drapeau US, elle est adulée.

Le match commence fort avec la japonaise qui frappe l’américaine avec une arme ! Bull Nakano est facilement reconnaissable de par ses cheveux en l’air (aujourd’hui, c’est une MILF, on ne va pas se le cacher).

Histoire d’aller profondément dans le cliché, Nakano s’est aidé d’un nunchaku pour porter le premier coup, évidemment le public crie au scandale. Médusa est en train de se faire lancer par les cheveux.

IMG_4075

Bull Nakono en mode super guerrier

Médusa n’est pas à la fête pour le moment. Nakano met le pied sur elle pour le tomber et 1.. Madusa lève directement l’épaule. Le public scande le nom de son pays au cas où il l’oublie. Scoop slam par la japonaise, tentative de tomber qui échoue quasiment avant d’avoir commencé et c’est le moment que choisit la nouvelle Hall of Fameuse de la WWE pour effectuer son retour avec des coups de la corde à linge en veux-tu en voilà

IMG_4076

Nakano se laisse tranquillement faire d’ailleurs… Sinon sur cette photo, Madusa semble aussi être en mode super guerrier.

La japonaise est à terre et l’américaine tente son premier tombé du combat..1…2 et la japonaise casse les espoirs du public (en même temps après 3 clothlines, faut pas déconner non plus). Médusa fait une petite tape sur la bras de Nakano pour montrer qu’elle est en colère. L’ancienne championne de la WWF met la tête de Nakano entre ses jambes mais cette dernière renverse directement en mettant la blonde au sol et enchaine avec une soumission qu’elle relâche une poignée de secondes après, elle relève son adversaire par les cheveux et la met sur la troisième corde pour le DDT..1..2.. Médusa est survivante ! Head lock, Madusa se relève petit à petit (sans doute motivée par les bruits de moteurs de moto qu’on entend en fond) mais la japonaise la remet au sol.

Bataille des coups de pieds entre les deux femmes, Bull lance Madusa dans les cordes qui esquive une clotheline et Frankensteiner au retour ! 1..2.. Médusa enchaine en lançant son adversaire du soir dans les cordes et spinning wheee kick, nouveau lancer, nouvelle tentative de kick que la japonaise évite et elle ascène derrière une clotheline ! Madusa se retrouve une nouvelle fois au sol..1..2.. Pas encore la fin.

Bull Nakano lève Madusa pour tenter une German Suplex sans doute mais Madusa se débat, se retrouve derrière son adversaire et réussi un german suplex ! 1..2.. Il reste encore de l’espoir pour la japonaise qui est aujourd’hui golfeuse professionnelle. Médusa semble fatiguée et veut retenter un German Suplex mais Nakano lui donne un coup de coude et back suplex puis un tomber..1..2.. L’arbitre s’arrête dans son compte alors que Madusa n’a pas levé l’épaule, il réitère un nouveau tombé..1..2.. Cette fois-ci Madusa lève clairement l’épaule.

Nakano veut en finir et lance son adversaire dans les cordes mais cette dernière effectue un petit paquet (pourtant la japonaise semble faire deux fois son poids) 1..2.. Et le kick out est encore une fois complètement loupé, on voit que Madusa repousse la japonaise pour permettre le mouvement. Je dois avouer que le match a vraiment du mal à se déroule entre les prises un peu loupée, les kick out non sens… C’est laborieux. D’ailleurs alors que l’américaine a effectué le tomber, c’est pourtant Bull qui enchaine avec la domination avec un nouveau back suplex..1…2.. Et là encore du grand n’importe quoi, l’arbitre a tapé le « 3 » alors que Madusa a levé l’épaule (et même la bras… Avec le doigt levé). La japonaise fête la victoire avec son manager Sony Onoo.

Le match avait comme stipulation : La perdante se fait briser sa moto. Sony Onoo accoure donc avec une masse vers la moto de l’américaine. Il porte son premier coup de masse sur le coussin donc aucun dégât. L’arbitre fait sonner en toute logique une disqualification ! Ce match a été écrit avec les fesses il semblerait. Médusa effraie le manager et lui chope l’outil du délit pour frapper la moto japonaise sous les cris du public. Un joli moment de patriotisme à l’américaine… Il ne manque plus qu’un aigle passe dans le ciel et on aura la totale.

Vainqueur : Madusa

On voit une vidéo des Steiners Brothers devant l’ordinateur… Rick est en roue libre en tapant au piff sur des touches… Visiblement il fait genre de jouer à un jeu de moto. Il est à deux doigts d’appuyer sur l’écran.

Quatrième match : Dean Malenko vs Chris Benoit (w/ Woman et Miss Elizabeth)

Jimmy Hart a rapidement accompagné Malenko durant son entrée

Les deux lutteurs ont une réputation d’être des lutteurs techniques et de donner beaucoup d’intensité dans leur match. Par avance je vous présente mes excuses sur la possibilité que la description des prises puisse être sommaire voire erronée. L’erreur est humaine après tout !

Les deux hommes se parlent et Benoit met son adversaire à terre pour le tabasser mais Malenko se retourne pour lui mettre des patates à son tour.

Pour le moment, pas de domination on se rend les amabilités coup pour coup. Benoit lance son adversaire dans les cordes et donne un coup de genoux dans l’abdomen de l’Ice Man. Il le relève et le met dans le coin. Malenko a du mal et benoit enchaine les petits coups mais Malenko revient à la charges avec des coups de coude au niveau de la nuque et met le met au niveau du coin. Coup de genoux à 3 reprise, puis souplesse arrière avec quelques secondes dans les airs..1..2.. benoit lève l’épaule. Neck breaker par l’homme aux 1000 prises puis descente du coude ..1..2.. Ce n’est pas suffisant pour obtenir un 3.

Soumission au niveau du cou par l’ancien champion Cruiserweight de la WCW. Benoit parvient à se relever soudainement et à effectuer un coup de coude dans l’abdomen de son adversaire mais Malenko réplique à son tour par un coup de coude mais derrière la nuque. Chris Benoit part se réfugier vers le coin inférieur droit. Malenko vient à sa rencontre mais se fait rembarrer par un coup de pied. Le Horsemen revient dans le match avec des coups de pied et met la tête de son adversaire dans le coin et l’étrangle même dans les cordes malgré les avertissements de l’arbitre. Descente de la cuisse par Benoit..1.. et retente..1..2… Toujours pas.

Atemi par le Crippler puis un second, il lance Malenko dans le coin, coup de coude..1..2.. Malenko brise. Nouvelle tentative de tomber 1..2.. Dean Malenko brise encore la tentative. Chris Benoit tente de fixer les deux épaules de son adversaire en mettant ses deux mains à terre met Malenko malin et surtout agile parvient à contourner la difficulté. Saut carpé de la part de l’américain et les deux hommes se trouvent en position de prise de force, face à face tête à tête et paume contre paume mais Benoit donne un coup de pied dans le ventre et tente quelque chose de très étrange où Malenko est finalement obligé de l’aidé pour finir en position de tombé et 1..2, Malenko renverse le tombé..1…2… On revient dans le sens inverse..1…2.. Et encore une fois, Malenko est cette fois-ci dos sur Benoit qui est à terre, Benoit parvient à faire le pont pour empêché le tombé mais pas pour se relever totalement, il prend un temps pour respirer et parvient finalement à se relever malgré la position. Il se retourne et les deux hommes sont debout dos à dos avec les bras l’un dans l’autre, c’est à celui qui mettra la plus grosse pression afin de réussir à renverser l’autre pour effectuer un tombé ! Malenko fait glisser ses bras et parvient à faire un tombé d’une façon autre que celle attendue ! Cependant Chris Benoit fait une roulade arrière et se trouve debout face à Malenko qui lui est dos à terre ! Il se met dos sur Malenko pour le tomber..1.. Malenko fait à son tour le pont et on voit Benoit résister pour que Malenko ne parvienne pas à se relever totalement mais en vain !

Malenko prend Benoit dos à dos mais le tomber ne passe pas, on se lance dans les cordes et le fils de Boris Malenko effectue un arm drag puis soumission au niveau du bras. Ce match est une magnifique démonstration technique. Les deux hommes sont au milieu du ring et Benoit ne parvient pas trop à bouger de façon spatiale mais arrive à retourner Dean Malenko qui tient toujours le bras du plus jeune des Horsemen et le met en position de tombé ! 1..2.. Malenko frappe Benoit qui le maintient et ne lâche pas Chris Benoit arrive à le porter et le met à terre grâce à une sorte d’electric chair !

Descente du coude par le canadien et 1..2.. Ce n’est pas suffisant pour s’imposer. Nouvelle descente du coude 1..2.. Malgré la douleur, Dean Malenko maintient l’espoir. Snap suplex et tombé par le canadien qui n’obtient pas gain de cause, il lance Malenko dans les cordes et enchaine avec une nouvelle soumission en plein milieu du ring. La démonstration technique est soulignée d’ailleurs par les commentateurs en qualifiant les deux hommes d’avenir de la WCW. La soumission se termine et c’est le Canadian Cribler qui est aux manette avec une nouvelle soumission au niveau du cou. Malenko se relève lentement et une nouvelle bataille à savoir qui frappera le plus fort reprend, on se lance, on s’esquive et tout cela se termine avec un double cross body. L’arbitre fait un décompte, Benoit se relève à 5 alors que Malenko est toujours au sol, coup dans le visage de l’américain, il le lance vers le coin inférieur droit mais Malenko s’envole sur le côté, Benoit voulait le frapper mais donne un coup de poing sur le coin et s’en mord les doigts avec ses 5 dents qui lui reste, Malenko pendant se temps grimpe et tente le double axe handle, Benoit d’une main forte stoppe le coup de son opposant et lui colle un nouveau coup de pied dans l’abdomen puis un nouveau snap suplex.

Dean Malenko est au sol en plein milieu du ring pendant que le Rabbit Wolverine monte sur la troisième corde et effectue…

IMG_4077

Sa descente de la tête ! Elle fait très mal celle-ci, Benoit se pose au dessus du corps de Malenko et 1…2.. Malenko est toujours là ! Sacré résistance de la part de Dean Malenko ! Il faut savoir que les deux hommes se connaissent bien, ils ont été ensemble à l’ECW où ils ont partagé les titres par équipe. Ils ont signé la même année à la World Championship Westling et leurs styles assez semblable ne pouvaient que se rencontrer une fois à la WCW pour nous permettre d’assister à des oppositions aussi intéressantes que celle-ci.

Woman cri au scandale en exigeant le compte de 3, Benoit semble lui même avoir du mal à y croire. Il prend son adversaire pour un piledriver mais Malenko retourne la prise et effectue de lui même un piledriver !

Dean Malenko démontre là encore toute sa classe sur le ring. Malenko est très reconnu auprès du public pour ses démonstrations techniques et pour cause, le Westling Observer a estimé que la meilleure rivalité de l’année était Dean Malenko vs Eddie Guerrero et a affublé Malenko du titre de lutteur le plus technique en 1996 et 1997. Il s’est même retrouvé à la tête du classement PWI en 1997. Un très grand monsieur comme vous l’avez compris.

Malenko tente le tombé..1..2.. Mais Chris Benoit casse, puis une seconde et troisième et une quatrième fois… Même un tombé a de l’intensité dans cette rencontre, c’est fou. benoit peine à se relever mais se fait emmener dans le coin, ce dernier renverse mais se mange une chaussure dans la poire, Malenko tente le Texas Cloverlief que Benoit retourne en tombé…1..2.. Toujours pas !  Malenko colle des poires dans la gueule de Benoit puis cross body sur Benoit et les deux hommes tombent en dehors du ring ! On s’échange des coups toujours en dehors du ring et sous le compte de l’arbitre, Benoit tente d’envoyer l’autre vers le coin mais contre et c’est Benoit qui embrasse le poteau avec un certain manque de délicatesse. On en est à 7 et donc Malenko remet Benoit sur le ring et prend son temps pour remonter, remet son slip en place, monte sur le coin inférieur droit mais se mange une coup de poing, Benoit le rejoint et… SUPERPLEX ! Quel choc ! Benoit s’en tient la nuque !

L’arbitre fait un nouveau compte car les deux hommes sont à terre mais se relève en même temps, Benoit est le plus prompt à reprendre la lutte et slam l’homme glace et tente le tombé..1..2.. Le match ne se termine pas ! Benoit veut poursuivre sa domination mais Malenko ne lui laisse pas le temps avec un German Suplex qui envoie Benoit dans les airs (Malenko n’accompagne pas le mouvement jusqu’au bout)…1..2.. Et non, encore une fois, personne ne lâche le morceau. De mémoire, je n’ai jamais vu un match aussi long que ça soit dans un Nitro ou dans un match de PPV à la WCW, c’est une belle preuve de confiance de la part d’Eric Bischoff et de son équipe.

Petit paquet par Chris Benoit et 1..2.. On était très très proche du trois, les organismes commencent à s’user mais tiennent le choc, nouvelle clotheline par Chris Benoit, mais encore une fois le starpower s’échange, les tombés ne finissent jamais à 3 ! Belly to Belly par Malenko et tombé mais évidemment, ça ne se termine pas. Et encore une fois, quand on pense qu’une prise permet à un lutteur de dominer, instantanément, le second prend le relais, là c’est Benoit qui colle un fisherman suplex qui je suis sûr ne suffira à coller les épaules de Malenko au sol… Nouveau Fisherman suplex et encore un compte de 2.

On annonce au micro qu’il reste 5 minutes à la montre pour départager les 2 hommes. Scoop slam par le Horsemen qui effectue un Boston crab (très proche du Lion tammer), Malenko ne craque pas malgré la douleur quoi semble insoutenable. Benoit lâche la prise, relève son adversaire, colle des pains, lance dans les cordes et coup de coude. Malenko sort du ring pour souffler mais Benoit faire un cross body en dehors du ring ! On remonte sur le ring et Benoit arrive à faire un tomber assez original..1…2… PRESQUE ! Mais toujours pas. Il reste 3 minutes pour se départager, petit paquet par Malenko 1..2.. benoit casse et se relève, lance dans les cordes mais Malenko tente de retourner avec une prise dos à dos, on utilise le peu de force qui reste pour un tombé qui s’achève encore et toujours à 2. Nouveau tombé par Malenko..1..2.. C’est assez comique car Malenko effectue le tombé, benoit casse… Et fait le tombé à son tour. Mais évidemment non.

Powerbomb portée par le canadien et ne parvient pas à river les épaules de celui qui a subit l’attaque. Il reste une minute, il faut faire vite. Chris Benoit montait sur le coin supérieur droit mais Malenko lui colle un pain et vient le rejoindre ! NOUVEAU SUPERPLEX ! Malenko longe le sol pour se mettre sur le corps de Benoit..1..2.. Benoit CASSE ! Petit paquet..1..2.. Benoit casse encore ! Malenko n’y croit pas alors qu’on fait le décompte des 10 secondes qu’il reste et Malenko effectue sa powerbomb pour le tombé ! Il reste 3 secondes..1..2.. Benoit casse alors que le temps impartit se termine !

TIME OUT ! Woman vient voir comment son protégé se porte, les deux hommes vont bien. On annonce qu’il faut forcément un vainqueur, les deux hommes s’insultent et on annonce 5 nouvelles minutes (dans ce cas pourquoi donner une limite de temps si on peut prolonger ?) Coup derrière la nuque par Chris Benoit et Back Suplex 1..2.. ET TOUJOURS PAS ! Le Crippler lève son adversaire, le lance dans les cordes et backbreaker..1..2.. On est habitué. Le public commence à donné de la voit. Benoit fait une Texas Cloverlief à Dean Malenko ! Sa propre prise de finition ! Il n’abandonne pas mais n’arrive pas à avoir la corde car benoit revient vers le milieu du ring et appuie un peu plus la prise sous les prières de Woman. Il lâche finalement la soumission, Malenko se lève mais se fait frapper et arrive à placer un Enzagiri ! Tout le monde est au sol, l’américain est le premier à se lever grâce au coin mais tout de suite on réagit et les deux hommes sont de nouveau à terre. On se relève environ en même temps, Benoit recommence avec ses coups de pieds puis une prise au niveau du genou… Est-ce que cela va suffire ? Nope ! Benoit appui avec ses coups sur le genou souffrant de Malenko puis une nouvelle soumission dessus mais l’Iceman ne rompt pas… Pas encore en tout cas et on annonce 30 secondes restantes. Puis 15, Malenko est au sol, il en reste 5, Benoit est debout, Malenko souffre… Mais parvient à faire un petit paquet !!!! 1..2.. Mais la cloche sonne et Benoit brise le tombé au même moment.

Le public annonce un nouveau prolongement du temps sous les sifflets du public qui semble en avoir marre d’assister à un match à rallonge.

Pendant ce temps, Chris Benoit reproche à l’arbitre de ne pas être allé jusqu’à un compte de 3 alors que c’est pourtant lui qui s’est mangé le dernier tombé. Je comprends pas trop (je me suis repassé le tombé, c’est bien Malenko qui l’effectue, peut-être que Benoit voulait perdre). On annonce encore 5 minutes supplémentaires. Malenko boite mais prend l’avantage et se fait encore retourner. Benoit est aussi blessé au genou. Match d’éclopé. Evidemment en expert qu’il est, Malenko tente de travailler sur ce genou mais Benoit retourne la situation à son avantage et effectue un full nelson german suplex ! 1..2.. On y était presque, les motos grondent. On se retourne les Full Nelson et Benoit arrive à faire un tombé en mode un peu..

IMG_4078

Hm…

Compte de l’arbitre : 1..2.. Et Malenko brise le tombé ! Le canadien tente le jump kick mais Malenko se stoppe dans les cordes, Benoit est à terre et subit une Texas Cloverlief ! puis un crossface ! Woman qui sent que son chouchou est en danger tente de monter sur le ring mais Malenko l’intercepte et petit paquet par Chris Benoit ! 1..2..3 !

Victoire de Chris Benoit !

Match long et très belle démonstration technique de la part des deux hommes.

Cinquième Match : WCW World Tag team Championship – The Steiner Brothers vs Harlem Heat (w/ Sherri & Parker)

(On fait souvent des gros plans sur de gros barbu avec des drapeau américains sur les vestes, c’est à la limite du gênant)

Les Harlem Heat sont copieusement insultés par le public qui n’hésitent pas à les défier.

Le match commence par Booker T vs Scott Steiner. Du côté du public, on fait gueuler les motos avec les moteurs et les klaxons, du grand art. Les Steiners entrent presque en transe pendant que les Harlem Heat descendent du ring en gueulant au scandale. Le match commence enfin avec Scott Steiner qui donne des coups dans le dos puis double hunderhook powerbomb puis un suplex. Rick Steiner s’incruste même avec un coup de la corde à linge. Booker sort du ring et Steiner font la fête sur le ring alors que les moteurs continuent de rouler de vent. Le match reprend finalement avec une épreuve de force remportée par Scott Steiner qui enchaine avec un headlock. Booker tente de le lancer dans le coin mais Steiner résiste, on tente des hip tous mais Booker est intelligent et parvient à donner un coup de pied dans l’abdomen de la montagne de muscles. Le membre des Harlem Heat tente un coup de cuisse dans la gorge mais Steiner suit le mouvement et réplique, le public cri sa joie au même moment, on se croirait honnêtement il y a quelques mois de cela quand Hulk Hogan était adulé lors de ses mouvements avant de terminer un match, c’est fou.

Scott Steiner (qui est très mignon avec son mulet… Donc bien loin de cette image qu’on connait de lui avec les cheveux très court blond et les lunettes de soleil) profite de la hype pour effectuer un bodyslam.

Steiners

(A droite ici)

Steiner poursuit en mettant Booker T dans le coin pour lui donner des coups de poing au visage sous les comptes du public puis un arm drag ! Booker accuse logiquement le coup sous les assauts répété de l’homme au long mulet. Du côté des managers ça fait la tronche forcément. Booker fait le changement avec Stevie Ray, plus grand que Scott Steiner qui ne semble pas impressionné et le pousse mais se fait aveugler subit un enfourchement. C’est donc Stevie Ray qui mène la danse désormais avec des coups vicieux mais néanmoins bien placé car finalement seule la victoire compte. Cette joie pour les frères Huffman n’est que de courte durée car Steiner change la donne grâce à sa puissance et en profite pour effectuer le changement.

L’homme à la moustache de morse effectue une soumission au niveau du coup puis lance Stevie dans le coin inférieur gauche, Rick Steiner se précipite vers lui pour poursuivre la manoeuvre mais Stevie suit et place un bigboot qui calme les ardeurs du moins connu (aujourd’hui) de la frater’ des Steiners. On se retrouve au milieu du ring, Stevie tente le coup de physique qui se retrouve loupé, esquive de l’adversaire qui se termine en clotheline… Tout souris aux Steiners, au point qu’on pourrait presque penser que le catch est arrangé. Mais ça ne l’est pas. N’est-ce pas ? Tombé..1..2 à peine. Nouveau changement chez les Steiners sous les grondements des motos (je te raconte pas les acouphènes en fin de soirée). Scott Steiner profite que son adversaire soit à terre pour lui écarter les jambes (tendrement, cela va sans dire), l’arbitre lui rappelle que les coups dans les parties sont vivement déconseillées dans ce genre de sport, Stevie lui semble se débattre comme il peut..

IMG_4081

LE MEC LEVE LES BRAS ET C’EST SON SEUL MOYEN DE DEFENSE ! BRBRBRBR !

Tu te prends un coup dans les parties, normalement tu donnes tout ce que t’as ! Lui, non… Pépère le slip, il lève juste les bras comme s’il saluait des gens. Fou furieux.

Et ce qui devait arriver arriva finalement, un morceau de Scott Steiner arrive entre les jambes de Stevie Ray… Quand tu es un catcheur, tu as tout un attirail de coups, de prises et d’organes à ta disponibilité pour endommager l’adversaire. La question qui me taraude est de savoir pourquoi, quand Scott Steiner doit frapper les parties intimes de son adversaire… Il choisit la tête ? Si vous avez des informations probantes sur la sexualité du bonhomme : Contactez moi.

On poursuit avec un aveuglement de Stevie Ray qui poursuit avec un changement et Booker met à terre Scott Steiner, coup de coude, le lance dans le coin mais là encore Big Boot et Belly to Belly ! 1..2.. Booker avait levé l’épaule bien avant le 2. Scott fait le changement et une petite bagarre de muscles se joue entre les deux hommes, Rick mène mais cela ne donne rien de probant. On continue de la jouer légèrement méchant du côté des Harlem Heat et cela porte ses fruits pour le moment car Rick Steiner fait un peut serpillère..1..2.. On ne va pas plus loin dans le compte. Soumission par Ray, Rick se lève mais se fait sécher et nouveau changement par les champions en titre. Tentative de surpassement par booker T et très beau placage de la part de Rick Steiner..1..2.. Booker maintient l’épaule en l’air et c’est au tour du prétendant au titre d’effectuer un shift, drop kick de Scott Steiner qui traine ensuite Booker T au milieu du ring pour la soumission mais Stevie Ray suit et brise la prise, Rick prend le relais avec une nouvelle soumission et un changement rapide. Le Sleeper Hold ne semble pas faire effet puisque Booker est toujours réveillé ! Il se lève, coup de coude, lance Rick contre les cordes… Et ce dernier chute en dehors du ring parce que le frère a bien suivit et a abaissé la troisième corde ! Beau mouvement collégial de la part des Harlem Heat.

Stevie Ray profite même que l’arbitre soit de dos pour procéder à une destruction du morse, il se mange des coups de pied, un coin de ring. Sherri aussi se met aux coups bas, ce n’est pas joli joli. Rick est remit sur le ring, Booker pense que c’est du gâteau et tente son coup de cuisse au visage mais Rick Steiner, lutteur qui a aujourd’hui plus de 30 ans de carrière (même si ces dernières années c’est en pointillées) voit le coup venir et se baisse… Booker T se mange donc les rouleaux dans les cordes… Autant dire que les glawis ne sont pas à la fête en ce moment chez les Harlem Heat, Rick Steiner fait ce qu’il faut pour le faire chuter mais Booker parvient à faire le changement quand il faut et c’est un Stevie Ray plus frais qu’il faut affronter désormais. Ce dernier applique une bonne soumission sous les huées toujours aussi fortes du public. Rick Steiner parvient à se relever lentement mais case en même temps des coups de coudes, Stevie Ray faiblit et lâche son emprise mais reprend le contrôle avec un Big Boot.

Changement tactique et Booker revient sur le ring..1..2… Nope. Nouvelle soumission mais pas d’abandon, Rick se relève au fur et à mesure sans parvenir à vraiment prendre le dessus car il subit un enfourchement juste derrière. Scott Steiner qui lui est dans le coin à voir son frère souffrir colle un petit doigt d’honneur à Booker, c’est gentil et très mignon (déjà tout à l’heure il faisait mine de lui cracher dessus, bonne ambiance). Rick est à terre les Harlem Heat semblent proches de la victoire, backbreaker par Stevie Ray, puis suplex..1..2… La fin n’est pour pour maintenant… Mais Ray applique une soumission puis un enfourchement. Nouveau changement, Booker monte sur le coin et tente une sorte de descente du genoux de la deuxième corde mais c’est un échec cuisant car son adversaire esquive et tente de glisser jusqu’à son frère. Les deux hommes sont à terre au milieu du ring et on attend ce qu’on appelle le « Hot tag » !

Rick Steiner parvient à faire le tag alors que Booker tentait de le rattraper, Scott Steiner se fait les deux frères qui sont sur le ring. Belly to Belly à Booker puis le tombé (alors que Scott Steiner savait très bien que Stevie Ray était encore sur le ring, ça n’a pas de sens) donc logiquement le compte est stoppé par un leg drop bien douloureux, Rick vient prêter main forte à son frère en partant Stevie Ray, mais pendant que l’arbitre tente de séparer les deux hommes « non légaux », Booker tient par derrière Scott, Sherri monte discrètement sur le ring, Parker veut jeter de la poudre à la tronche de Scott Steiner qui esquive et donc Booker se prend tout et du coup pendant quelques secondes ressemble à Kamala mais Steiner se prend une deuxième fournée par Sherri et Parker ajoute un coup de canne dans la tronche… L’arbitre remonte une seconde sur le ring mais sans avoir rien vu (c’est beau le hasard) et tombé 1..2..3, les champions gardent la ceinture.

On montre une vidéo où pleins de lutteurs de la WCW, face et heel ensemble font de la moto car de toute façon les Outsiders sont les vrais méchants dans cette histoire. Sting torse poil en premier plan, c’est pas très sécurité ça. McMichael semble plus gros que sa moto… En plus il se trimbale Debra sur le porte bagage. Mongo fait le signe des Horsemen alors que Debra semble elle plus faire allusion à combien de doigt lui a calé son mari la veille (pardon, c’était très méchant). Dans cette vidéo on découvre que DDP est toujours dans la liste des lutteurs de la WCW.

Sixième Match – WCW US Heavyweight Title – Eddie Guerrero vs Ric Flair (w/ Woman & Miss Elizabeth)

Les deux se tirent la bourre depuis plusieurs semaines à Nitro et surtout l’émission du samedi et ce malgré la guerre qui se met en place contre la nWo.

On tente de s’intimider pour commencer, Flair est pour le moment calme ce qui est étonnant quand on connait le personnage. Le titre est présenté au public et la rencontre peut vraiment commencer avec la sonnerie de la cloche.

Epreuve de force menée par Eddie Guerrero, Guerrero retourne puis lâche la prise. Flair semble concentré, c’est rare de le voir dans cet état. Nouvelle prise de force, le natif d’El Paso lance le Nature Boy dans les cordes et parvient à mettre son adversaire à terre. La pression monte peu à peu dans les têtes des deux participants avec des poussées, Flair porte réclamation mais l’arbitre lui dit de poursuivre. On se donc des gifles et c’est Ric Flair qui chute encore une fois.

Le Nature Boy sort du ring pour reprendre son souffle puis remonte sur le ring. On attend quelque seconde et épreuve de force, collier de tête par la petite tête blonde, Guerrero se sert de la partie gauche du ring dans le centre des cordes pour se débarrasser du champion et de le lancer mais se mange un coup d’épaule. Flair repart sur les cordes de la partie supérieure du ring, fonce sur Eddie qui esquive , Eddie chope étrangement Flair mais ce dernier contre avec back suplex mais Eddie se retourne et tombe sur le ventre ce qui ralentit la chute. Le descendant de la longue lignée mexicaine quitte le ring quelques instants alors que Flair se plaint d’une douleur au poignet gauche à la suite du mouvement.

Pendant ce temps, petit plan de la mise en place de l’évènement

IMG_4082

C’est un peu déroutant. Je ne suis pas sûr que la WCW ait faite une faite une grosse plus value sur la billeterie

Eddie remonte sur le ring et Flair case un atemi, Guerrero réplique par la même attaque en suivant, Flair réplique mais chute, Flair supplie Guerrero mais finalement file en dehors du ring sous les insultes du public. En 1996, Ric Flair avait 47 ans soit un an de moins que l’âge actuel de Kane, au moment où j’écris ces lignes, le 12 mai 2015 à 21h20 sous une chaleur supportable après un beau soleil. Bref, tout ça pour dire que Ric Flair a toujours l’air vieux. C’est ma chute.

Flair lui remonte sur le ring tout doucement, sous haute concentration et on se donne la main pour une petite épreuve, head lock d’Eddie. Flair tente de casser la prise en l’emmenant dans le coin supérieur gauche mais Eddie s’en sert en sautant dessus, y prend appuie et se retourne. Le Head lock se poursuit par conséquent à terre au milieu du ring. Flair parvient à modifier le poids et met Eddie sur les épaules…1…2… Guerrero change immédiatement la donne et remet la prise dans le bon sens. Flair retourne de nouveau 1…2… Eddie revient… Troisième tentative par le vainqueur du Royal Rumble 92… Pas besoin de faire le compte car vous vous doutez de la suite. Flair se relève, on sent que la pression de la soumission est inexistante et les deux hommes sont désormais debout, Flair prend le mulet du prétendant au titre et le met à terre mais ce dernier se relève avec un saut carré. Nouvelle prise de force au niveau du coin et Flair s’en sert à son avantage que durant une poignée de secondes car en face de lui Eddie augmente l’intensité avec des atémis.

Le Nature Boy se réfugie dans le coin inférieur droit et Eddie le lance dans la diagonale, Flair rebondit et revient vers le Texan qui effectue un surpassement. Flair reprend sa prière (alors que la lumière bug), Guerrero en homme de foi n’y prête pas attention et relève Flair mais ce dernier effectue un « étranglement des yeux » comme dirait notre cher Christophe Agius. Atémi par Flair, puis coup de poing. Enchainement de petits coup de poings rapproché pendant qu’il tient le jeune en head lock, Eddie chute lourdement au sol. Le public klaxonne en faveurs d’Eddie Guerrero mais cela ne suffit pas car il est cloitré dans le coin où il subit les assauts de son adversaire du soir. La lumière revient tranquillement et Eddie est toujours sur la tangente dans le coin inférieur gauche mais voilà qu’il enchaine finalement les snap jabs dans le coins et les atémis ! Eddie le lance dans la diagonale, petite roulade du champion des Etats-Unis sur le coin qui passe de l’autre côté des cordes et il suffit à Guerrero de faire un jump kick pour envoyer « The man » en dehors du ring.

Le membre des 4 Horsemen peine mais remonte rapidement et Eddie l’accueille en le lançant dans les cordes et surpassement, coup d’épaule. Flair se repose au milieu des cordes dans la partie supérieure du ring, Eddie fonce sur les cordes au niveau inférieur pour prendre de la vitesse et clotheline qui envoie « The Naitch’ » encore une fois dans les fleurs.

Le natif de Charlotte rejoint rapidement le ring en demandant pardon à Guerrero, ce dernier s’approche et lui colle des coups de poings puis des atémis. Flair chute au milieu du ring et enchaine avec un aveuglement puis un coup dans les parties sans que l’arbitre ne dise mot. Flair respire un coup et s’approche doucement de son adversaire, le soulève par les cheveux, le lance dans les cordes, tente la clotheline qu’Eddie évite et poursuit son effort avec un cross body et son premier tombé du match qui se solde sur un 2. Clothilde..1..2.. Non, Eddie peut patience, monte sur la 3ème corde supérieure droite saut de grenouille et petit paquet, Flair résiste au petit paquet avec la force de ses cuisses, il veut enfoncer le clou en donnant un coup de poing au visage de guerrero qui se trouve en dessous mais le cruiserweight glisse et l’homme au slip rouge se ramasse la main au sol, ce qui ne va pas arranger sa douleur au poignet.

Eddie lance Flair dans les cordes de gauche, il attend au centre du ring, croc en jambe et il effectue le Figure 4 Leg Lock ! La prise si dévastatrice du Nature Boy ! Il résiste et arrive finalement à attraper une corde. La prise se termine et Eddie poursuit son job de domination, il tient la main droite de Flair, monte sur le coin inférieur gauche, puis sur la troisième corde et head scissors ! 1…2… Pas plus ! C’était très juste. Les commentateurs soulignent le fait que Ric Flair a récemment fait subir une véritable torture à Chavo (Neveu d’Eddie) lors d’un épisode du samedi soir et qu’Eddie a sans doute à coeur de vouloir le venger.

Flair est au centre du ring pendant qu’Eddie tente un coup dans le genou… Loupé et Flair reprend l’avantage avec un atterri au centre du ring, Eddie répond du même et emporte l’ancien champion du monde dans le coin supérieur droit pour un DDT ! Wow ! Flair a rebondit ! 1..2.. Quelle résistance du champion des USA ! Encore une fois, Flair fait pénitence, Eddie s’y refuse, lance Flair dans le coin, coup d’épaule loupé et Flair monte sur la troisième corde, son adversaire le rejoint en le renvoit à terre ! 1..2.. Nouveau champion ?… NON ! Flair soulève l’épaule avant le compte fatidique !

Le champion veut envoyer le jeune poids moyen en dehors du ring, ce qu’il ne réussi qu’à moitié vu qu’Eddie parvient à remonter dans la seconde, coup d’épaule par Guerrero derrière les cordes dans l’abdomen, sunset flip… EDDIE TIRE LE SLIP DE FLAIR ! Encore une pleine lune ! Flair tente de s’accrocher aux cordes pour éviter la pression et tomber mais l’arbitre donne un coup de pied dans son bras (on ne voit ça qu’avec Flair le coup du coup de pied, quelqu’un peut me dire pourquoi, c’est un défi d’ampleur ou bien..?) et 1..2.. Cela ne suffira pas !

Atémi par Ric Flair qui effectue un aveuglement puis un head lock, il monte sur la troisième corde et…

IMG_4083

FROG SPLASH ! Eddie se tient le genou alors que Flair est au sol, l’arbitre débute même un compte et c’est Flair qui se lève le premier, il lève son adversaire, tente le back suplex mais Eddie fait une roulade arrière, Flair fonce sur lui et une grosse clotheline qui claque et enchaine avec un figure 4 tout en s’aidant des cordes et Woman, Eddie souffre tellement qu’il n’arrive pas à décoller les épaules en pleine soumission et 1..2..3 !

Victoire et garde le titre : Ric Flair

Interview de Jimmy Hart et Giant, c’est la première de ce PPV, Jimmy Hart enlève ses lunettes en prévenant Hogan qu’il a intérêt à gagner contre le Giant car s’il tombe, personne ne viendra le ramasser après le match. Giant dit de son côté qu’il pense à une longue série de trahison, tout d’abord quand il était petit, il était un grand fan d’Hogan et il dit qu’il a vu en premier son vrai visage quand il subit toutes ses douleurs quand il arrivé à Nitro (alors qu’à la base, la gimmick du Giant est d’être le fils d’André le Géant ramené par la Dungeon of Doom pour venger son père mais bref) et que maintenant il va mettre sa main autour du coup d’Hogan et qu’il va l’enfoncer dans le ring, il va envoyer le Hulkster au repos.

Septième Match – Kevin Nash & Scott Hall vs Sting & Lex Luger

Les Outsiders rentrent sur la musique de la nWo et la WCW a fait pêter le budget en mettant des feux d’artifices dans tous les recoins pour l’entrée des représentants WCW.

Côté nWo on est tranquille en jouant sa place au pierre-feuille-ciseaux

IMG_4084

C’est Hall qui débute face à Luger. hall jète son cure dent à Sting pour la déconne et le match débute avec une prise de force entre les deux hommes. Luger explose de domination, l’arbitre fait arrêter la prise et nouveau défi, Scott Hall retourne le poignet de son adversaire qui cri comme un cochon égorgé, clé de bras, et l’envoi valser. Les passages d’une prise à une autre sont un peu laborieux en ce début de match. Luger ne se laisse pas abattre et se relève dans la foulée.

Nouvelle domination par l’ancien Razor Ramon qui se permet même le luxe d’aller voir Nash pour se moquer de Luger, Luger est vexé évidemment et se refait dominer par Hall mais il se décide enfin à utiliser son point fort qui est sa puissance et arm drag à Hall puis coup de genou dans la tronche. Scoop Slam par l’ancien champion par équipe de la WCW qui exulte et montre ses muscles, les Outsiders commencent un peu à arrêter de rire… mais le changement se fait et c’est le grand Kevin Nash qui entre. Le duel va être très musclé, les deux hommes s’observent au centre du ring et en attendant Lex Luger joue avec ses pectoraux, ça doit être drôle comme déstressant, j’ai presque envie de me muscler juste pour faire ça… Kevin Nash lui fait un signe de la main et lui dit de faire le tap à Sting et crache d’ailleurs sur ce dernier qui reste calme.

Luger fait le tap sous les ovations du public. Sting lui crache aussi à la gueule, c’est ce qu’on appelle des préliminaires juteux. Nash s’approche du Stinger genre cool mais on sait tous que ce genre de chose se termine par une grosse droite dans la face… Et ça ne manque pas ! Rooooh Sting ! Comment tu l’as pas vu venir ? On dirait un U17 qui fait son premier match de Ligue des Champions… Décevant. Sting se ramasse donc à terre et se relève pour en coller une toute aussi grosse ! C’est le Sting qu’on aime !

L’ancien champion légendaire de la WCW tente de porter Nash pour un scoop slam mais il s’avère que Nash fait son poids et ne peut le porter, Nash réplique avec un gros coup de poing dans le dos. Coups de poings par Sting qui est plus rapide qui évite les coups de Nash et parvient toujours à placer ses coups et finit par un Scoop slam sur l’ancien Diesel ! Sting est chaud patate en allant même mettre un pain à Scott Hall. Nash est dans le coin inférieur gauche et le lance dans la diagonal, Nash retourne le lancer, Sting file vers le coin, met les 2 mains sur la troisième corde et saute pour éviter Nash mais ce dernier le chope et lui enfonce la tête dans le coin, Hall en profite pour lui en coller une petite et changement pour les Outsiders.

Enchainement de coups de poing et de gifle dans le coin des Outsiders et Sting reste à terre comme un carpette. Nouveau changement. Nash chope Sting par la tête et coup de bassin dans l’abdomen, l’ancien champion par équipe accuse le coup. A chaque fois les Outsiders parviennent à coller une droite quand l’arbitre est de dos ce qui fait que Luger se met colère mais en conséquence l’arbitre s’occupe de lui et donc… les Outsiders ont plus le temps de frapper de façon illégale. Sting se fait clairement ramasser, Nash se moque de lui en se mettant entre Luger et lui en lui disant « vas-y va le voir » et quand Sting s’approche de son partenaire, Nash l’intercepte et grosse clotheline avec un grand sourire alors qu’on ressent le manque de possibilités chez Luger mise à part voir son ami se faire sécher encore et encore. Les Outsiders procèdent à un nouveau tap et Hall entre en scène, un lancé dans les cordes vers la droite, clotheline… évitée par Sting, ce dernier rebondit sur Nash et veut Cross Body-fié Hall mais le bad guy le voit venir et l’attrape en plein vol, l’emmène vers le milieu du ring et slam ! 1..2.. Sting n’est pas mort ! Coups de pied au sol par l’ancien champion Intercontinental de la WWF, il l’emmène dans le coin et clotheline. Scott Hall semble s’amuser et lui donne de petits coups de pied au visage, le chope au coup, procède au tap et Nash lui donne un coup de pied dans l’abdomen.

Nash fait un étranglement dans le coin avec jambe, l’arbitre coupe la prise et prévient le géant qu’il n’a pas à faire ça. Pendant la leçon de moral dos tourné, Hall en profite évidemment pour ajouter un tatanne et forcément Luger va sur le ring pour protester… Ce qui n’a JAMAIS porté ses fruits comme stratégie. On envoi gentiment M. Muscle au coin et on reprend, Sting est debout et donne des coups de pied à Nash puis des coups de poings, Sting revient enfin dans la partie ! Kevin Nash est même à genoux ! Mais lorsque le Stinger tente de faire le changement, Nash parvient encore à l’en empêcher en le tenant en headlock , le ramène loin dans le coin et gros coup de physique, le lance dans les cordes, coup d’épaule par Sting… Qui s’effondre ensuite sur les boules de Nash ! OUCH ! Les 2 hommes sont au sol… Même si on ne plus sur l’instant si Nash est encore un homme vu le choc que viennent de subir ses attributs virils (Oui j’ai décidé d’adopter un terme plus classe que ce qui a été énoncé précédemment) et ils doivent procéder au Tag ! Nash parvient à le faire rapidement et Scott se lance sur Sting qui se ramasse, Hall l’amène dans le coin et lui donne des coups de poings très bien exécutés..1..2.. Sting continue de respirer donc il peut toujours lever l’épaule ! Atémi, changement Tag rapide et Big Boot par Nash qui jubile d’avoir autant fait souffrir Sting et nouveau changement feu Razor Ramon se place au niveau du ring pour exécuter son mouvement de finition !!! ça sent la fin pour l’équipe WCW !! OH ! Sting parvient à le soulever par la force de sa nuque et exécute un surpassement ! Sting n’est désormais qu’à quelques centimètres de son coéquipier qui trépigne d’impatience de rentrer sur le ring, lui qui n’a subit quasiment aucun coup, il va être déchainer Lex Luger si le changement se fait ! En même temps, Scott Hall est toujours à terre pendant que le public sent venir la fin de cette rencontre houleuse et sous tension !

Sting parvient enfin à procéder au changement et Luger peut enfin se déchainer ! Il rentre avec puissance en mettant un coup à Scott Hall qui tentait d’arrêter l’homme peinturlurer ! Clotheline sur Hall, coup de poing à Nash qui tentait d’entrer sur le ring et qui du coup reste sonné avec la troisième corde entre les jambes ! Nouveau coup de coude à l’homme légal puis à Nash qui titubait sur le ring. Les Outsiders sont à terre, la WCW est debout par l’intermédiaire de l’homme le plus puissant physiquement de cette entreprise ! Le public est en feu. Les deux membres des Outsiders sont chacun dans un coin du ring, Hall supérieur droit et Nash inférieur droit, Lex Luger s’occupe évidemment du plus poilu des deux alors que… Sting se jète sur Kevin Nash ! C’est le moment de la vengeance pour le souffre douleur de ce match ! Stinger Splash et Kevin Nash sort du ring complètement sonné, Luger continue avec des coups de poing, Hall tente de le repousser mais en vain.  Les 2 autres se battent en dehors du ring ! Sting applique le Scorpion death lock pendant que Luger applique son Powerslam ! Il faut en finir, vite ! L’ancien champion par équipe l’a compris et veut porter le torture rack ! En portant son adversaire, Luger met la botte de Scott Hall dans la tête de l’arbitre Nick Patrick qui s’effondre ! Patrick se relève et… FRAPPE LUGER DANS LA CUISSE ! DEPUIS QUAND UN ARBITRE FAIT ÇA ?! C’est intolérable ! Lex Luger tombe et Scott Hall est debout !!! POURQUOI ?! Hall met Luger sur le dos et Nick Patrick procède au tombé 1..2..3 Il l’a fait beaucoup trop rapidement ! C’est quoi ce bordel ?!!!?!!

Victoire et scandale avec la victoire des Outsiders !

Luger et Sting sont sous le choc et il y a de quoi, l’arbitre a décidé de rejoindre la WCW. Le lundi précédent le PPV, un message avait été mis en avant par la nWo qui faisait suite à une phrase de Rey Mysterio Jr tabassé par la nWo qui disait « il y a un quatrième homme dans la nWo », le message de l’équipe disait « Rey a raison, nous sommes 4… Ou 5 » et en effet, Nick Patrick a rejoint le clan qui décide de faire exploser la WCW et donc tourne le dos à son employeur Eric Bischoff. Quelle honte. Je suis pas bien, j’ai envie de chialer.

On ne parle pas plus de cette trahison chez les commentateurs, on préfère parler des motards à moustache dans le coin. Bande d’enfoirés. Je vous préviens, j’en veux à la terre entière.

Huitième Match – WCW World Heavyweight Championship – Giant vs Hulk Hogan

Buffer a réussi a chauffer la foule un truc de dingue. Quel homme.

Hogan entre pour la première fois en noir avec un t-shirt nWo et une grosse tête de terminator sur le maillot (finalement HHH n’a rien inventé à Wrestlemania 31), Michael Buffer fait même un petit résumé signifiant Hogan est un gros enfoiré qui s’est retourné contre la mamelle nourricière de la WCW et rien que pour ça, on devrait lui latter les boules à coup de barre à mine et est annoncé comme représentant de la nWo « Hollywood Hulk Hogan ». Giant rentre lui avec la musique de la Dungeon of Doom dont on entend plus parler au sein de la WCW depuis plusieurs semaines (et c’est pas si mal).

Le match n’a pas encore commencé que Giant fait peur à Hogan qui préfère quitter le ring, en faire le tour. Hogan fait mine de quitter le ring, l’arbitre fait sonner la cloche signe de début du match.. Hogan s’arrête à mi chemin, une partie du public continue de crier son nom et l’arbitre fait le compte extérieur… Hogan s’approche du ring, s’arrête et fait son entrée. Le match va enfin commencer. Hogan évite un assaut de Giant et donne des coups de poings mais le champion ne ressent pas la moindre douleur. Hogan de peur préfère (encore) quitter le ring… Et remonte encore… On entend clairement des voix d’enfants soutenir le moustachu, ils n’ont pas l’air d’avoir bien compris l’enjeu immense de ce combat. Outre la ceinture qui est le symbole du pouvoir, si la nWo gagne, il parait évident qu’ils vont en profiter pour mettre à sac tous les lutteurs… Et les autres titres.

Prise de force qu’Hogan mène avec un head lock mais se fait mettre à terre derrière avec un coup de coude et encore une fois, une sortie du ring puis on reprend. Nouveau headlock et back suppléés par Hogan. Je crois que je vais arrêter de parler des sorties de ring par Hogan car sinon ça va être lourd, c’est entre chaque prise. Hogan fait signe à Giant de venir devant lui pour reprendre le combat, Giant refuse. Hogan prend son temps et insulte le public de temps en temps, le match est d’une lenteur rare et il se passe peu de choses. Hogan se fait exploser le poignet par le champion mais il revient avec un coup de pied dans l’abdomen qui met le fils d’André sur les genoux, Hulk Hogan reprend donc la domination pour la plus grande joie du public qui est resté bloqué à 1 mois auparavant. Giant ne parvient pas à se relever car il se fait automatiquement frapper par par le prétendant.

Finalement Giant parvient à se relever grâce aux encouragements de Jimmy Hart et c’est au leader de la nWo de finir à genoux et se fait massacre le bras gauche avec des soumissions diverses et variées, rien de bien technique mais c’est efficace. Hogan arrive finalement à remettre son adversaire à terre mais l’arbitre lui fait lâcher la prise… Pour en reprendre une nouvelle la seconde suivante. Le reste de l’action se passe à terre au milieu du ring avec un legdrop sur le bras gauche du champion en titre puis une soumission sur son dos. Il faut savoir que depuis des mois on a jamais vu Giant souffrir autant durant un match, toutes ses oppositions se terminaient en 3 à 4 minutes maximum même contre des gros noms (comme Greg « The Hammer » Valentine). Giant ne parvient toujours pas à se défaire des multiples soumissions de l’ancien idole des jeunes qui a rarement été autant à son avantage en effectuant des soumissions. Le grand monsieur parvient enfin à ses fins en utilisant sa grande force mais Hogan reprend le dessus que pour une poignée de secondes, temps fort du Giant avec des coups de tête qui force Hogan à ressortir du ring mais alors que Giant s’approche des cordes, Hogan le tire en dehors du ring pour le frapper, c’est filou ! (Vilain garnement va)

IMG_4087

Contrairement aux apparences, Hogan ne frappe pas Cindy Lauper

Hogan maitrise le sujet et la nWo semble lui avoir apporté une nouvelle palette de coups ce qui est plutôt appréciable. Giant se mange des coins mais en bloque un énième pour envoyer bouler tonton Hogan qui remonte sur le ring en compagnie du Giant. Hogan est envoyé dans le coin et se prend un coup de pied dans l’abdomen, il est envoyé ensuite dans le coin transversal et un nouveau coup de pied, renvoi dans les cordes et un bon gros backbreaker ! 1..2.. Hogan met le pied sur la cordes avant le 3, c’était la première tentative de tombé du combat.

Scoop slam par le champion qui enchaine avec la descente du coude… esquivée par Hogan qui se roule sur son côté gauche et évite ainsi qu’un poids de 150kg ne lui tombe dessus. Giant souffre et Hogan est debout en se tenant le dos, il tient Giant par les cheveux et lui colle une droite, puis une deuxième… Giant montre à la suite de cette deuxième frappe des signes d’énervement en regardant droit dans les yeux le bronzé qui en colle du coup une troisième, encore plus de colère qui nous fait une vintage en montant en régime et pour le quatrième coup, Giant nous fait une véritable Hogan en montrant Hogan du doigt « YOU » Hogan supplie et tente de frapper, c’est loupé, il subit les assaut d’atterri et big boot du tenant du titre. Giant appel au chockeslam mais…

IMG_4088

C’est sûr et certain, l’abitre est complètement aveugle ! Scott Hall est sur le coin supérieur gauche du ring, Giant le fait chuter pendant qu’Hogan sort du ring et que Nash rentre. Giant s’occupe également de Kevin Nash avec Chokeslam ! Mais voilà que l’arbitre est occupé à tenter de faire sortir Hall et Hogan est revenu avec le titre dans les mains pour frapper Giant !!! L’arbitre ne voit rien évidemment mais fait le décompte derrière et 1..2..3 !!

Nouveau champion du monde sous la joie ultime du public qui exulte : HOLLYWOOD HULK HOGAN !

La nWo fait un grand pas vers la destruction de la WCW. Hogan vient fêter ça avec ses deux potes sur le ring, une partie du public jète des bouteilles sur la nWo, c’est la haine que ce groupe mérite ! Le Booty Man vient sur le ring avec un t-shirt nWo et un gigantesque gâteau avec dessus « you’re the star » (A savoir que la semaine précédente, Booty Man c’était fait brutalisé par une partie des lutteurs de la nWo en disant qu’il est le meilleur ami d’Hogan donc qu’il aille lui faire passer le message qu’il allait se faire botter le fion) (dans les grandes lignes). Il semblerait que ça soit d’ailleurs l’anniversaire d’Hogan, que de hasard.

Hogan prend le micro pour dire que la nWo domine tout. Hogan s’auto souhaite un anniversaire, Hogan rajoute que c’est une belle surprise par le Booty Man. Ce dernier prend le micro qui félicite le nouveau champion « nWo World Heavyweight Champion » il ajoute qu’il souhaite un bon anniversaire il souhaite terminer en serrant la main à Hogan pour le remercier de ces 22 ans de carrière passés ensemble. Hogan reprend le micro et le prend dans ses bras (Booty Man, pas le micro), il lui dit qu’il est un frère pour lui et l’embrasse. Hogan dit qu’ils ont passé 20 ans et le fait de le voir avec un t-shirt nWo ça lui fait tout drôle car maintenant il est champion et qu’il va botter le cul de Ric Flair qui lui a botté le cul. Il menace Ric Flair en parlant de l’attaque d’Arn Anderson qui a prit très cher. Hogan ajoute qu’on ne fait pas de business avec les amis mais le cas du Booty Man est particulier, Hogan lui dit qu’il a une surprise pour lui, Hogan vient glisser un mot dans l’oreille de Kevin Nash, pendant ce temps là Booty Man semble tout content… Et Booty Man se fait tabasser par les Outsiders ! Puis Hogan ! QUEL ENFOIRÉ ! Puis un coup de ceinture dans la gueule. Hogan prévient Ric Flair en disant que ça c’est le business qu’il fait avec son meilleur ami, alors Ric Flair doit imaginer le business qu’il fera à Ric Flair.

Hogan sort une bombe de peinture, Nash met la ceinture en évidence et Hogan inscrit les lettres nWo dessus !

IMG_4089

Voilà un PPV qui annonce la gigantesque montée en puissance de la nWo au sein d’une WCW affaiblie.

Les questions en suspend à la suite de ce PPV :

– Qui sera la prochaine victime de la nWo à la suite de la prise de pouvoir ?

– Est-ce que toutes les ceintures seront visées ?

– Après un bel aveu de confiance de la WCW envers Dean Malenko et Chris Benoit, est-ce que cette feud va se poursuivre

– Ce PPV est un des rares sans Randy Savage, est-ce un signe ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s