WCW Bash at the beach – 1996

BashAtTheBeach96

Le show a lieu à l’Ocean Center à Daytona Beach. Ce PPV d’un point de vue géographique a la particularité de se dérouler dans un convention center, un centre de convention donc (ne me remerciez pas pour la traduction, c’est cadeau), qui habituellement, ne possède pas de tribunes… Et pourtant, il y en a. Le show n’a donc pas lieu sur la plage comme on pourrait s’y attendre, mais bel et bien un lieu fermé.

Ce PPV de Bash at the Beach 1996 a la réputation d’être l’un des PPV clé de la montée en puissance car elle est le point de départ de l’une des plus grandes équipes de tous les temps… Son nom, pour le moment, nous ne savons pas. Tout ce que nous savons, c’est que les deux anciens lutteurs de la WWF – Razor Ramon (présenté comme Scott Hall désormais) et Diesel (présenté comme Kevin Nash) sont venus mettre le bordel sur le ring de la fédération venant d’Atlanta. Les deux hommes sont clairs, ils veulent vérifier le slogan de la WCW « Where the big boys play » et donc veulent ruiner toutes les têtes d’affiche de la fédération. Pour commencer ce plan on ne peut plus simpliste, ils proposent à Eric Bishoff, tenancier des lieux un match en 3 vs 3, Nash, Hall et un invité mystère (présenté comme incroyable) contre 3 têtes d’affiches de la WCW…

Le comité directeur a choisi pour les représenter Randy Savage, Sting et Lex Luger. Des grands noms comme Ric Flair (en rivalité contre le champion, Giant), Giant (Bis), Hulk Hogan (absent depuis 3 mois et un peu pris à parti par le public), Arn Anderson (Collabore avec Flair contre Giant) sont pour le moment mis de côté dans cette rivalité pour calmer ceux qui ont été décris par Gene Okerlund comme les « Outsiders »… Le plus intéressant est donc à suivre.

Premier Match – Psychosis vs Rey Mysterio Jr

Psychose colle une droite à son adversaire alors que Mysterio voulait serrer la main. Le match est très rapide, on s’échange les soumissions, on s’échange les arm breaker puis un arm scissors par le méchant. On se teste, Pyschosis refuse les tentatives de prises de force proposé par le petit, on enchaine les leapfrogs… Mysterio sort du ring et se mange juste derrière un suicide dive ! Sacré début de match par les deux mexicains !

On remonte sur le ring, body slam par Psychosis et descente de la cuisse..1..2.. On s’arrête là, le rudo façon Lucha Libre enchaine avec une soumission, body slam et leg drop depuis la 3ème corde ! 1..2.. Mystèro lève l’épaule. Sacré travaille de sape par Psychosis. Ce dernier continue avec un atterri et une clothline sous l’indifférence générale..1..2.. Pas plus.

Mysterio Jr subit depuis le début du match mais commence enfin à se réveiller et hurricanerana vers l’extérieur du ring ! Il multiplie les prises qui réveillent le public encore trop sage pour le moment.

Je pense que ça vaut le coup de regarder le costume de Psychosis.

IMG_3861

Psychosis est un lutteur dans la pure tradition de la Lucha Libre, costume voyant et technique flamboyante, il est de la même génération que Rey Mysterio Jr qu’il connait très bien car il l’aura côtoyé durant son entrainement  – ayant le même entraineur – Rey Mysterio Senior – et aura ses premières grosses rivalités avec lui, il se base sur le côté obscur de la force de la Lucha Libre, donc les Rudos comme on les appelles au Mexique.

Très vite Psychosis est repéré et tente sa chance sur les rings de l’oncle Sam entre autre sur les terrains de la fédération de Philadelphie réputée pour son côté extrême… Oui, la ECW, on ne peut rien vous cacher. Sur les rings dirigés par Paul Heyman, Psychosis y reverra sa vielle connaissance Rey Mysterio Jr avec lequel il livrera des matchs permettant aux deux hommes d’atteindre des galons auprès du public et donc de permettre d’offrir devant les caméras une rivalité interessante 100% mexicaine. Les deux hommes se connaissent bien et peuvent ainsi se permettre certains mouvements osés. N’oublions pas que le catch reste un sport d’équipe car sans l’adhésion de l’adversaire, un match restera aussi terne qu’un discours de François Bayrou. Bonjour tristesse.

Le match se poursuit avec Mysterio qui relève son adversaire qui est plus grand et plus épais que lui, dropkick..1..2.. Psychosis chope les cordes et tout est à refaire. Le Rudes renverse la vapeur et figure 4 head lock… Parfois en s’aidant des cordes… GUILLOTINE SUR LA CORDE ! Quelle force par Psychosis qui l’a porté à bout de bras ! Reverse DDT, Mysterio sort du ring mais se fait vite rejoindre… Nouvelle guillotine mais sur la barrière de sécurité, Psychosis monte sur la troisième corde et… LEG DROP… loupé… techniquement parlant… Au point que Mike Tenay est obligé de dire que Psychosis a fait une Senton ! Le lutteur a sauté beaucoup trop loin de son adversaire et donc parvient à poser le dos dessus pour cacher la misère

IMG_3862

Je ne connais pas beaucoup de Senton qui commencent par un saut assis. Nouveau concept. Jamais réutilisé.

Pas de dégats, sauf peut être pour l’arrière train du Power Ranger blanc qui remonte son adversaire sur le ring et monte avec lui, enchaine avec un enzaguiri…1..2.. Sans conviction. Camel Clutch, Mysterio Jr plie mais ne rompt pas. Son adversaire le comprend et lâche la prise, nouvelle soumission avec un hammerlock, Mysterio retourne la prise, head scissors puis leg drop puis… Hurricanera depuis la troisième corde vers l’extérieur du ring ! Magnifique mouvement ! Mysterio enchaine avec les mouvements impressionnants, ça sent la fin de match, dropkick vers la nuque de son adversaire puis une sorte de… moonsault en encore plus magnifique ! Quel travail par le petit mexicain ! Il veut en finir maintenant avec le match ! Il saut pour le Hurricanerana et… Powerbomb ! Quel contre par son adversaire ! 1..2.. Mysterio Jr s’en sort ! Incroyable ! Il met mysterio sur la troisième, corde, monte avec lui et le porte en position de crucifix powerbomb… Retourné encore par Mysterio !!!! Psychosis est à terre ! 1..2..3 !!

Victoire de Rey Mysterio Jr

Magnifique match par le « Técnicos » mexicain, les deux hommes ont livré un match admirable.

On voit pour la première fois de la soirée Mean Gene Okerlund en backstage qui interview Konnan, toujours champion des Etats-Unis, depuis 6 mois désormais, chose assez rare en ce moment à la WCW, il faut bien le signaler. Konan dit qu’il apprécie ce match par les deux hommes. Okerlund dit que Konnan va devoir faire face à Ric Flair pour le titre, un sacré morceaux. Konan dit qu’il n’a pas peur du Nature Boy, qu’il compte lui faire tout un tas de mouvements et de rentrer à la maison avec la ceinture US !

Deuxième Match – Big Bubba vs John Tenta

Continuité de cette rivalité où on tente de faire perdre à John Tenta tout son honneur alors qu’il annonçait quitter la Dungeon of Doom. Depuis on se rase des parties du corps (en toute amitié) chacun son tour histoire de s’énerver l’un l’autre.

Il s’agit de récupérer ce qui se trouve en haut d’une longue barre de fer se trouvant sur l’un des coin. Sacré histoire. big Bubba lance des droits, c’est renversé par un coup d’épaule… Bubba sort du ring, remonte… Et se fait tabasser, l’ancien Shark met la jambe sur la gorge, l’arbitre stoppe ça… On s’échange des politesses et Bubba tente de grimper sur la barre…

IMG_3863

Mais se fait stopper…

Ce match est tellement lent que j’hésite à vous parler de mes projets de vacances : Je n’ai pas d’argent. Voilà.

Sinon on continue de se taper dessus, on effectue même des mouvements approximatifs et ça fait de gros boum. J’ai hâte de savoir ce qu’il y a au bout de la barre, on dirait une chaussette trop utilisée par un adolescent. Tenta est proche d’y arriver mais ne parvient pas à grimpe, il veut donc décrocher la barre mais Bubba vient le frapper avant que le semi tondu n’y parvienne. Bubba est à deux doigts d’etouffer totalement Tenta avec une ceinture, j’ai vraiment cru qu’il allait le tuer… Maintenant il l’accroche autour d’un corde avec une bande puis le tabasse… Big Bubba est plus que limite, c’est assez hard… Coup de ceinture dans la tronche… Ca claque fort… Puis nouvel étranglement. Il sort des ciseaux, il serait capable de lui crever les yeux vu là où on en est mais non, il veut lui couper les cheveux, il se fait mettre à terre et ainsi Tenta peut récupérer les ciseaux pour couper la bande ! Il y parvient !

John Tenta coupe la première accroche autour de la barre mais pas plus, Bubba intervient. Il donne des coups dans le dos, puis un coup de tête… Il met son adversaire à terre, Jimmy Hart tente de monter en haut de la barre…

IMG_3864

Un bon manager est prêt à tout pour son poulain

Il y a autant de succès que pour la montée d’un lutteur en haut d’une chatte du Money In The Bank ! Tenta annihile Bubba mais Hart est au sommet ! Il décroche la chaussette sous les ovations du public mais dès qu’il est en bas, il se prend un coup dans la ruche par Tenta qui récupère la chaussette… Qui a visiblement quelque chose de lourd à l’intérieur car il en donne un gros coup à Bubba qui s’effondre..1..2..3… On découvre que des pièces étaient dans la chaussette… Espérons qu’il va enfin se raser l’autre partie du crâne.

On assiste à un débat entre les 3 commentateurs à propos du main event, les échanges sont tendus et on peut s’attendre au pire pour la WCW.

On retrouve Gene Okerlund qui s’apprête à faire un petite interview de cette fameuse équipe WCW, Sting, Lex Luger et Randy Savage. L’annonceur résume la situation et dit que cette dernière est sérieuse, il demande qui est le troisième homme ? Macho répond qu’il s’en fout, il dit juste qu’il va blesser tout ce qui se trouve en face de lui. Luger annonce qu’il s’est préparé et qu’il refuse qu’on parle mal de la WCW et que maintenant, il est temps de les faire terre. Sting comme chef d’équipe annonce une belle victoire pour son équipe et qu’ils sont prêt à tout écraser.

Troisième match – Lord of the Ring match – DDP vs Jim Duggan – Taped first Match

Au début du match, Dugan lance des chants USA, DDP semble outré alors que pourtant lui aussi est américain… On commence avec une prise de force gagnée par DDP. DDP parvient à garder l’avantage mais pour peu de temps, un coup d’épaule met le héros américain ej position avantageuse. DDP est en dehors du ring et prend son temps pour remonter et grâce à son côté tricheur fait chuter Duggan… il met le poteau du coin entre ses jambes et tente de strapper ses deux jambes ! Dugan se débat et…. DDP galère à faire le tour pour bien accrocher les jambes de son adversaire, il y arrive mais ça semble fragile ! DDP remonte sur le ring et tabasse Dugan alors que l’arbitre retire les bandes autour des jambes, ce n’est pas bien juste !

Les deux hommes sont debout sous les chants « USA USA » du public, ce qui redonne « logiquement » de la force au premier vainqueur de l’histoire du Royal Rumble (en 1988, ça ne nous rajeunit pas). DDP est en souffrance et le match est assez peu agréable à regarder. DDP est balancé sur les barrières de sécurité, se fait écraser le dos sur un poteau mais se relève rapidement.

Le public continue de chanter et DDP remonte enfin sur le ring mais grâce à une souplesse arrière portée par le très américain. Il n’arrive pas à en faire un deuxième car DDP s’accroche aux cordes, il revient donc en position favorable dans ce duel… Il monte sur la troisième corde mais Dugan se jette sur la troisième corde, en plein dans les boules de ce cher DDP ! Duggan le tire légèrement et… le visage de DDP chute sur le sol… Je veux que ce match se termine… Les deux hommes sont en dehors du ring puis remonte le tout sous la domination de Dugan jusqu’à un bien placé par DDP qui enchaine avec le Diamond Cutter et..1…2…3 !

DDP poursuit sa montée vers les hautes sphères avec sa victoire.

Après le match Duggan se bande la main et frappe le diamantaire en pleine face.

Intervention du Giant et Kevin Sullivan à propos du match de ce soir. Sullivan est très en colère à s’en faire péter une veine. Le Giant arrive désormais à parler avec de vrais mots sans trop cracher sur les gens à côté de lui, c’est un réel progrès ! Il dit beaucoup de bien du Taskamaster en disant qu’il est moelle même de la Dungeon of Doom, celui qui l’a amené à la WCW pour annihiler Hulk Hogan ! Giant réfute l’annonce des Horsemen qui se proclame comme la crème du catch professionnel, pour Giant c’est différent, c’est lui le meilleur lutteur pour la simple et bonne raison qu’il est champion du monde poids lourd de la WCW. Giant dit que ses adversaires sont bien bêtes pour tenter de battre Sullivan dans sa propre « Hometown ».

Interview de Chris Benoit et Arn Anderson. Anderson souhaite avant toute chose parler des Outsiders, Anderson soutient l’équipe de la WCW bien que cela puisse paraitre étonnant aux vues de ses membres qui la compose (Sting, Luger & Macho Man). Anderson menace la DoD, il n’a pas peur non plus de Giant malgré sa taille. Benoit tente de prendre un air agressif en disant qu’il va finir ce qu’il va commencer et laisser Sullivan pour mort à la fin du match. Le commentateur a précisé en début d’interview que si les 4 horsemen s’imposent dans ce match, ils auront droit à une opportunité pour le titre se trouvant autour de la taille du Giant. Benoit en profite pour dire que cette occasion est parfaite pour les Horsemen de revenir au top de la WCW.

Quatrième match – Four Man Dog Collar match – Public Enemy vs Nasty Boys

ça doit être le 155ème affrontement entre les deux donc j’ai décidé en guise de rebelle attitude aiguë de ne pas commenter ce match… J’espère que la WCW va agir en conséquences… Comment ça le match à eu lieu y’a 9 ans ?!

Dans ce match les deux équipes sont reliées par des collier… Et… Voilà.

Les Public Enemy sont une équipe qui provient à la base de l’extrême ECW, composé de Rocco Rock et Johnny Grunge. Cette équipe a été créée par Paul Heyman au début des années 90. Qui dit ECW dit évidemment matchs violents et les Public Enemy arrivent rapidement à retirer leur épingles du jeu pour devenir la référence en matière de violence en équipe et surtout ont contribué à des passages qui sont désormais devenus des classiques souvent montré par la WWE aujourd’hui encore pour montrer à quelle point l’ECW était déjantés, l’exemple type reste ce moment où Terry Funk demande une chaise au public et que tout le public jette leur chaises en sur le ring… Et bien sous l’âmat de chaise on peut retrouver les Public Enemy. Pour ce qui est de la WCW, leur présence se résume à ces duels violents mais qui deviennent répititifs face à l’équipe des Nasty Boys et le nom des vainqueurs en devient anecdotique. De la même façon, ils feront une encore plus brève apparition du côté de la WWF mais cela sera d’une très courte durée, même pas le temps de grapiller une petit morceau de ceinture par équipe… Rocco Rock décède en 2002 et Johnny Grunge en 2006.

Petit moment rigolo, Rocco Rock vient de tenter une Senton sur une table (dont l’adversaire vient de se retirer) Rock a tranquillement rebondit sur la table qui ne s’est même pas craquelée. Puissant. Saggs fait une prise avec Rock sur la même table, ça ne craque toujours pas. Ca en devient fascinant.

Victoire des Nasty Boys sinon.

Ambiance sérieuse dans les vestiaires où Okerlund est à côté de la loge des Outsiders entourée par la police… On ne sait toujours pas qui est le troisième membre de cette équipe, l’interviewer dit qu’il ne peut pas passer ce « bouclier humain » de la police pour en savoir plus mais souligne que le public qui en train actuellement de regarder le PPV assiste à l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire de la lutte.

Cinquième Match – WCW Cruiserweight Championship – Disco Inferno vs Dean Malenko

Inferno parle au micro de sa danse et annonce qu’il va gagner le titre contre « Monsieur Personnalité ».

Malenko n’a pas trop apprécié cela d’ailleurs car il commence en collant une grosse droite dans la tête du danseur disco puis l’envoie valser en dehors du ring. Il l’envoi sur les barrières de sécurité puis sur un poteau pour remonter enfin sur le ring. Malenko fait preuve comme d’habitude de beaucoup de talent et ne laisse pas de répit à son adversaire..1..2.. Disco Inferno lève l’épaule avant le 3. Malenko lui donne un coup de coude à l’arrière de la tête et encore une magnifique prise ! 1..2.. Inferno survit… Pour le moment. Collier de tête puis Figure 4 head lock, pas le temps pour le prétendant au titre de s’en sortir ! Il finit par attraper les cordes, le champion cruiserweight poursuit son travail de démolition sur le coin supérieure droit et back suplex enchainé avec un leg lock.

Rare de voir un match avec une telle domination, Disco Inferno est désormais inquiété avec un crossface, il n’aura donné qu’un seul coup à son adversaire depuis le début du match… L’Iceman enchaine les soumissions, les prises et les falls… Il semble difficile d’imaginer qu’Inferno s’impose et il arriver enfin à se retourner avec des coups de poings au visage du champion ! Le public s’enflamme légèrement mais en restant prudent ! White russian legsweep..1..2.. Malenko brise le compte, Inferno l’envoi dans le coin mais Malenko contre et l’envoi en dehors du ring, est-ce la fin de la fraiche domination du danseur Disco ? Il semblerait ! Il est désormais envoyé dans le coin puis renvoyé sur le ring, coup de genou au visage et nouvelle soumission… Inferno tente de touche la corde et il y arrive du bout des doigts de pied, il se mange un legdrop en suivant…1..2.. Pas plus… Inferno s’énerve et arrive à donner des coups de coude au champion, tente de l’envoyer de le coin opposé mais Malenko parvient à sauter au dessus et enchaine directement avec une montée sur la troisième corde ! Double axe handle loupé par Malenko et Disco Inferno enchaine avec un neckbreaker ! Tentative de tomber et 1.. Pied sur la corde, Malenko est lancé et surpassement..1..2.. Malenko refasse, swingin neckbreaker par le prétendant ! 1..2.. C’était très près encore !

Malenko reprend du poil de la bête et coup de pied à la nuque ! Disco fait un petit paquet 1..2.. Puis une clotheline..1..2.. Quelle pression ! On s’échange coup par coup et Malenko a du mal à s’imposer mais… Double hunderhook powerbomb ! Et…

IMG_3878

Texas Cloverlief ! (Le tout sous le regard de Damien Sandow au premier rang visiblement)

Disco Inferno abandonne et le champion Cruiserweight conserve son titre !

Sixième Match – Joe Gomez vs Steve McMichael (w/ Debra)

McMichael est sans doute le lutteur le moins doué de toute l’histoire des Horsemen, il donne des droites, donne des coups de genoux très approximatifs mais parvient à avoir une lèvre en sang, très fort. Coups de physiques essentiellement et Gomez répond mollement par des droites ce qui évidemment coule de source : Il se fait sécher derrière. Back breaker par l’ancien line backer des Chicago Bears qui était presque bien effectué. Je n’ai pas regardé ce qu’il vient de se passer car je préférais regarder mon plafond mais que je tourne de nouveau les yeux vers la télé, je vois les deux hommes à terre, puis de nouveau debout, Mongo continue son mauvais travail de lutteur qui doit être assez bien rémunéré pour même tenter un Figure 4 mais Gomez retourne en petit paquet..1..2.. Pas plus. Mongo frappe le dos de son adversaire puis un scoop slam, il se sent chaud de chez chaud et part pour une descente du coude mais le rêve s’arrête ici car Gomez se retire (sans mauvais jeu de mot) mais il parvient à mettre son adversaire entre ses jambes (décidément…) mais Gomez de tout son poids empêche la levée en powerbomb et parvient à contrer !

McMichael est à terre et une bataille de « kikifrappelevisagedelautreleplusfort » se déroule devant nos yeux, Gomez s’impose dans ce jeu fantastique… Drop kick par Gomez, puis un second, Gomez tente un roll up mais McMichael pose son gros derche sur l’adversaire, l’arbitre ne sait pas quoi faire car ça semble trop embarrassant pour tenter un compte de trois ! Du coup Gomez pousse avec ses petits bras et parvient à faire rouler McMichael et..1..2… Malheureusement le match doit se poursuivre ! Mais très vite Steve « Mongo » McMichael parvient à placer un piledriver et 1..2..3

Victoire sans panache pour Steve McMichael sous les yeux de Debra qui semble toute excité (pléonasme me direz-vous). Nous pouvons enfin passer à la suite !

Interview en backstage par Mean Gene Okerlund qui pelote allègrement Woman alors que Ric Flair semble dubitatif de cette situation…

IMG_3879

i

i

Flair félicite McMichael pour cette victoire, Flair dit qu’avec Anderson et Benoit, ça fera 2 victoires et qu’avec la sienne, on en arrive à un carton plein sauf que lui ressortira avec le titre de champion des Etats-Unis. Il vante la beauté de Miss Elizabeth et Woman tout en chantant la cucaracha. Woman drague Mean Gene devant la caméra. Flair ramène le débat en parlant à Macho Man en disant qu’il sait qu’il est occupé ce soir mais qu’il doit continuer de se dire qu’un jour la belle Elizabeth reviendra, Flair s’amuse en disant que cela n’arrivera évidemment jamais le tout ponctué d’une « Woo » il finit par lançant un petit défi à Konan.

i

i

Septième Match – US Heavyweight Championship – Konan vs Ric Flair

Ric Flair propose à au champion des Etats-Unis un serrage de main, il accepte… Petite tape sur l’épaule, tout à la régulière pour une fois de la part du Nature Boy qui derrière vient s’appuyer sur les cordes pour indiqué qu’il est prêt… Depuis quand Ric Flair agit-il comme un prince ? Comme quoi, tout peut arriver dans le monde du catch ! On voit vite sur les mouvements sans se toucher que Konan est beaucoup plus rapide que le prétendant au titre ! Ric Flair qui sort tout droit d’une rivalité presque à sens unique contre le Macho Man et qui est donc en position de force malgré son échec dans la tentative de regagner le titre de World Heavyweight Champion.

Le match met un peu de temps pour commencer et voici enfin la première prise de force gagnée par Konan qui poursuit à terre en headlock sous les applaudissements du public. Il lâche la prise et Flair prend la relève avec des coups d’épaule mais le dropckick de Konan stoppe l’opposition ! Gifle de Flair, le champion unifié US et Mexique ne bronche pas et lui en colle une du même genre… Le Nature Boy s’effondre évidemment. Konan lui dit de se relever et on est prêt à reprendre… Sous les cris immondes de Woman… Prise de force, c’est Flair qui domine notamment et qui plie en deux le champion qui parvient à retourner la prise et Flair s’effondre, headlock par le mexicain, cela ne donne rien, les deux hommes sont debout, nouveau headlock, Ric Flair l’envoie dans les cordes, tente le coup d’épaule mais Konan est plus épais.

Atémis par Flair dans le coin supérieur droit, puis coup de poing dans le visage, il veut l’envoyer dans le coin opposer mais Konan suit et envoi un surpassement et… half surfboard par le champion qui retire ensuite une jambe pour l’appuyer sur le dos du Nature Boy ! On se perd un peu dans la suite mais Konan relève Flair, l’envoi dans les cordes et… Press par Konnan alors que Woman continue de s’égosiller, c’est immonde. Flair est dans le coin, se mange un atterri, puis 2 puis 3, Flair retourne mais se mange un pain juste derrière et un nouveau press puis une clotheline et les deux hommes sont en dehors du ring !

Konan remonte seul alors que Flair se lève doucement… Le champion en titre monte sur le côté du ring se jette sur Flair alors que ses manageuses étaient à proximité ! Miss Elizabeth se prend donc un bout de Konan mais rien de grave visiblement, on a échappé au pire !

Flair tente de gagner un peu de temps en dehors du ring, Konan l’attend en montant sur un coin mais Woman secoue carrément la corde sous les yeux de l’arbitre qui ne dit rien ! Qu’est ce que c’est que ce foutoir ?!

Flair relève tranquillement son adversaire, atemi et descente du genou..1..2.. Content reste champion pour le moment ! Atterri, Konan réplique, on en arrive à droite vs atemi mais Flair sort un subtil aveuglement, l’arbitre prend Flair dans un coin pour lui expliquer que ce n’est pas légal, l’arbitre tourne carrément la tête pour voir que Woman monte sur le ring mais il continue de faire l’aveugle et Woman donne un gros coup dans les couilles de Konan qui crie (à juste à titre) toute sa douleur (il a du en prendre une dans la bataille je pense), l’arbitre ne se retourne pas en entendant le champion US crier et en tombant (faisant donc trembler le ring).

IMG_3880

Woman sort du ring, Flait fait le malin auprès du public, il se dirige tranquillement vers Konan… Mais ce dernier demande au public de réagir ! Souplesse arrière par le prétendant au titre..1..2.. Nouveau tombé..1..2.. Puis encore une fois…1..2.. Soumission portée par Ric Flair… Konan fini par s’en sortir et repart à la charge avec des atémis puis des coups en montant sur la seconde corde, Flair s’effondre demande une pause mais Konan veut en finir ! Il l’envoit en dehors du ring, ce dernier remonte, fait encore mine de demander pardon mais Konan enchaine avec des droites, Flair résiste et arrive à coller une droite, tentative de tomber loupée par le champion, Flair reprend le dessus alors que le champion est à terre ! Il se relève doucement, Flair le réceptionne,Konan parvient à le mettre à terre et tente le Figure 4 Leg Lock ! Pris à son propre jeu ! Quelle honte pour un lutteur de subir sa propre prise ! (demandez à Bret Hart) Flair parvient un peu à la retourner mais sans trop de succès, on ne sait plus trop qui subit dans cet amas de jambes. On lâche la prise, Flair se retrouve derrière les cordes, Konan le fait revenir avec un suplex..1..2.. Flair lève l’épaule avant un potentiel 3 !

On se partage la domination et cette fois c’est Flair qui s’en sort, il monte sur la troisième corde alors que le champion le chope et le fait tomber ! Enchainement avec un bulldogg quelque peu loupé et..1..2.. Flair est toujours là ! On sent que les corps sont lourds et fatigués, les deux hommes peuvent encore tous les deux s’imposer ! Flair se relève le premier mais ne parvient pas à mener mais alors que Konan arrive à porter un tomber, Miss Elizabeth monte le ring, l’arbitre est donc occupé et ne peut effectuer le compte de 3, pendant ce temps Woman monte sur le ring…

IMG_3881

Les deux hommes se battent (Woman prépare un coup de chaussure depuis 40 secondes, on dirait un personnage de Super Smash Bros qui charge un coup) et elle finit enfin par le donner sont coup de chaussure ! L’arbitre ne trouve même pas ça bizarre de voir Konan à terre quand il se retourne, Flair effectue tranquillement le tomber en mettant ses deux jambes sur les cordes pour bien appuyer son mouvement..1…2…3 !

Vainqueur et nouveau champion des Etats-Unis : Ric Flair !

Retour dans les vestiaires avec notre interviewer quasi chauve et moustachu qui se trouve devant la porte des Outsiders, il nous dit qu’il a entendu à travers la porte la voix du troisième homme qui doit composer l’équipe, cette voix lui est familière et résonne dans son esprit sans toutefois se souvenir à qui elle peut appartenir. Il dit que ce soir on saura enfin de qui il s’agit, il demande ensuite à Tony Schiavone s’il aurait une idée de qui il peut s’agir. L’intervieweur lui demande alors plus de précision sur la voix, Gene répond que le bruit des vestiaires est assourdissant et il ne peut donc répondre à cette question mais il est sûr qu’un d’un point de vue strictement inconscient, il connait cette voix (QU’ON APPELLE UN HYPNOTISEUR BORDEL !!!) Il confirme qu’il s’agit de quelqu’un que l’on a déjà vu et entendu à la WCW (il ne s’agit pas donc de Glacier) Bobby Heenan lui recommande de demander carrément aux flics qui gardent la porte de qui il s’agit ! Gene commence à poser la question aux policiers mais s’arrête en plein milieu pour l’engueuler !

Huitième Match – Tag Team Match – Arn Anderson & Chris Benoit vs Kevin Sullivan & The Giant

Alors que les Horsemen entre en premier, les deux adversaires se jettent dans leur dos ! Mongo en profite pour glisser un coup de valise dans le dos du Giant qui court du coup à sa poursuite ! Cela laisse le temps à Benoit et Anderson de tabasser le leader de la Dungeon of Doom. Les hommes montent sur le ring et Sullivan parvient à se défendre, Giant arrive à son tour et le match peut enfin commencer. Sullivan s’est sérieusement musclé ces dernières semaines, il n’est plus le gros qu’il était durant l’année 1995, il redevient au fur et à mesure un lutteur assez intéressant à regarder évoluer sur le ring. On rappelle que son surnom de « Taskmaster » provient de son rôle dans la bande des Dungeon of Doom où il est censé dispenser les tâches des différents membres de l’équipe (les ordres sont donnés directement par un grand chef qui est totalement inutile, Sullivan est en quelque sorte le maitre à bord)

Dans ce combat, pour le moment on est principalement à 1 vs 2 avec les Horsemen qui parviennent à bien combiner pour empêcher le Taskmaster de faire le changement avec un Giant qui serait sans doute bien trop difficile à mettre à terre. Cependant le Giant parvient parfois à intervenir légèrement quand les lutteurs sont proches de sa corde.

Alors que Benoit tentait une prise du haut de la troisième corde sur Kevin Sullivan, le Giant rentre sur le ring. Benoit tente du coup de lui sauter dessus mais Benoit le chope en plein vol, le jette sur Arn Anderson puis retourne tranquillement dans son coin où Sullivan peut de nouveau subir les assauts adverses… Le plus étonnant c’est que Sullivan parvient régulièrement à caser des coups notamment face à Chris Benoit qui est devenu son pire ennemi au sein de la WCW. Rappelons qu’il y a quelques semaines de cela, c’était le grand amour entre les Horsemen et la Dungeon of Doom et cela malgré des tensions entre Sullivan et Bryan Pillman, le problème Pillman éloigné des Horsemen et de la WCW, tout menait cette association à un succès sur la fédération et pourtant… Ils n’ont su battre les Mega Powers et voilà que désormais une forte tension Benoit – Sullivan nait et provoque une scission définitive entre les deux factions, Anderson préfère soutenir son poulain plutôt que d’acquérir aux doléances violentes du Taskmaster… La guerre est déclarée.

Sous les ovations du public, le Taskmaster arrive enfin à faire le changement avec le Giant qui entre comme un dingue, sort du ring pour bouffer du Arn Anderson qui tente des coups de poings alors que le duo Benoit / Sullivan part se « bécoter » à l’extérieur du ring en s’y éloignant même de plus en plus laissant donc Anderson à son triste destin qui est celui d’un homme qui va se faire écraser par le champion du monde poids lourd de la WCW.

Benoit et son adversaire montent même dans le public, le tout sous une présentation graphique double écran de mauvaise qualité (on est en 96 en même temps).

IMG_3882

Le Giant de son côté annonce la mise à mort et un chockeslam qu’il parvient à effectuer et..1..2..3 !

Le carton plein de Flair n’aura donc pas lieu alors que Benoit et Sullivan continuent le pugilat, on se met des coups de chaise et tout ça… Le Giant ne réagit même pas à la destruction de son chef… Woman vient sur le ring… Demande à Benoit de s’arrêter, elle dit qu’il va le blesser, le Giant arrive à son tour sur le ring et tout le monde fuit… On entend même le Giant crier « Qu’est ce que tu fais ? » Le Giant emporte donc Sullivan sur l’épaule sous les ovations du public.

On en arrive au moment que l’on attendait tant et ce tout dernier match, les Outsiders avec l’homme mystère vont faire face à l’équipe WCW. Les Outsiders pour le moment composée de Kevin Nash, tout juste arrivé de la WWF et de Scott Hall, arrivé lui aussi de la fédération de Vince McMahon… Pourquoi font-ils cela ? Tant de questions… Et si un début de réponse arrivait d’ici la fin du PPV ? La WCW appelle cette histoire « The Hostile Takeover » menée à la base avec l’arrivée de Scott Hall, puis réponse physique de Sting… Bischoff qui finit à travers une table… La WCW mène cette histoire avec une main de maitre et cette interrogation qui chavire les fans à savoir qui est ce troisième homme ? Le 1er Juillet, Nash et Hall n’ont pu être sorti de l’aréna où avait lieu Nitro car ils avaient des places au premier rang et narguaient les lutteurs de la WCW jusqu’à ce qu’une bataille éclater avec l’équipe WCW, à savoir Lex Luger, Sting et Macho Man Randy Savage. La WCW annonce en tout cas un retournement historique dans l’histoire du catch.

Neuvième Match – The Outsiders vs Sting – Lex Luger – Randy Savage (Team WCW)

Avec la musique des Outsiders (seuls Nash & Hall) on sent l’électricité dans l’arena. Gene arrive sur le ring abasourdi, vient voir Michael Buffer, il prend le micro et veut parler aux Outsiders pour savoir où est le 3ème homme, Hall lui dit qu’il en sait déjà trop mais qu’il sache que le troisième homme est ici et il est prêt, Nash confirme les dires de son compère et ajoute que pour le moment, ça ne lui sert à rien de venir.

Avec la musique de Sting, voici l’entrée de l’équipe WCW. Cette musique de Sting est quand même légendaire « Man called Sting »

Sting est plus ou moins officiellement chef d’équipe là dedans, les trois hommes ont la peinture du Stinger sur le visage… Ce combat s’annonce légendaire.

Alors que le match n’a même pas encore commencé, Scott Hall se chauffe avec Lex Luger, le plus baraqué des 3. On commence donc avec un Luger vs Hall, on s’échange des politesses, on se sort et  finalement tout le monde se jette dessus ! Sting vient voir comment se porte Luger, ce dernier a l’air dans les pommes alors que Macho Man a réussi à se sortir des assauts de Scott Hall.

La civière arrive pour emmener Luger… On en arrive à un 2 vs 2, après ralentit on se rend compte que c’est un geste destiné à Nash par Sting qui est mal maitrisé qui arrive dans la tronche du Total Package ! Scott Hall tente lui de frapper l’homme en civière ! En mode YOLO !

Les deux Outsiders sont sur le ring et attendent l’équipe WCW qui se concerte. On en arrive à Sting vs Scott Hall. Ce dernier colle une droite et Sting passe à l’attaque qui est très très en colère ! Sting fait le changement avec Macho Man qui monte sur la troisième corde mais l’ancien Razor Ramon contrôle et lui donne un coup dans l’abdomen. Nash intervient pour rajouter son grain de sel dans tout ça mais Macho Man a de la ressource.

Nash rentre sur le ring de façon légal, Macho Man n’a pas peur ! Le public est en feu et attend le duel ! Nash est très imposant et parvient donc à mener la cadence dans ce duel. Savage parvient à faire le changement mais Sting se fait lui aussi écraser sous la puissance des coups de l’ancien champion du monde de la WWF !

IMG_3883

La grande question qu’on se pose dans les commentaires, c’est qu’avec l’envoi en backstage de Luger, qui va le remplacer au sein de l’équipe WCW ? Un changement serait tout à fait légal car Luger n’a quasi pas lutté et donc porté préjudice à l’équipe adverse ! Le préjudice serait simplement pour ses coéquipiers ! Sting de son côté maintient l’espoir en maintenant cette furie inhérente au personnage qui se fait canaliser sous la force de Kevin Nash qui heureusement fait le changement avec Scott Hall qui est certes très puissant mais plus « prenable » que Nash.

Il n’empêche que Scott Hall mène la danse et chaque tombé est une prière de plus pour les commentateurs pour que la WCW parvienne à s’en sortir et surtout… Trouver un nouvel équipier (tant que c’est pas Mongo, tout va bien). Les Outsiders mène très bien le jeu Tag Team avec des changements fréquents permettant de se reposer et de mener largement le lutteur adverse qui lui n’a pas de temps pour faire un tap. Macho Man maintient l’ambiance en faisant réagir le public mais cela n’aide en rien Sting qui lui se fait enchainer par des prises, coups et autres soumissions… Aveuglement par Sting ! Nash est dans le flou mais le Stinger s’effondre et ne peut faire le changement, Hall le calme avec une corde à linge et 1..2.. Sting lève encore et toujours l ‘épaule sous les cris du public !

IMG_3884

Rasoir Ramon effectue sa soumission avec un Sting qui subit puis se fait sortir. Hall insulte Macho Man qui vient avec une chaise mais l’arbitre lui retire. Tout le monde revient à sa place et le poing de Hall se loge dans le visage du chef d’équipe WCW…1…2… Il est encore là, Bobby Heenan rappelle que Sting ne se bat pas que pour lui même mais bien pour toute l’équipe WCW ! C’est peut être pour ça qu’il arrive à lever toujours l’épaule quand il faut. Nash le lance dans les cordes, il veut tenter le surpassement mais Sting sort la jambe ! puis le coup de poing et encore et encore et encore et encore ! Nash est bientôt à terre ! Il parvient à faire le changement avec Randy Savage ! Il monte sur la troisième corde et BOOM ! Sur Scott Hall qui a tenté d’intervenir ! Il le chope et l’envoi dans Kevin Nash puis l’envoi valdinguer en dehors du ring ! Est-ce que l’équipe WCW tient le tournant du match ?! Savage remonte sur la troisième corde et DOUBLE AXE HANDLE sur Hall qui était en dehors du ring ! Il le fait remonter, monte sur la troisième corde et de nouveau double axe handle pour le mettre définitivement hors d’état de nuire ! Savage s’approche alors de Nash mais…

COUPS ENTRE LES JAMBES !!!!! La foule cri au scandale ! L’arbitre compte les deux lutteurs qui sont à terre ! Mais voilà que…

IMG_3886

Hulk Hogan arrive sur le ring ! Il nous fallait un remplaçant pour Lex Luger blessé et quel remplaçant ! Nous n’avions pas vu Hogan à la WCW depuis plusieurs mois avec la fin de sa guerre contre la Dungeon of Doom en équipe avec les Horsemen ! Il avait alors laissé Macho Man gérer sa guerre contre Ric Flair, son combat à lui étant terminé ! Soulagement du public de le voir arriver ! Hogan déchire son t-shirt et les Outsiders quittent le ring ! Même Bobby Heenan semble soulagé de la venu du Hulkster ! Lui qui passait son temps à le dénigrer durant toutes ses interventions ! L’arbitre ne comprend pas et…

IMG_3887

HOGAN FAIT SON LEGDROP SUR MACHO MAN !!!!!!!!!!!!!!!!!! Le public est en feu ! Second LegDrop !!! Hogan tape dans les mains de Scott Hall et Kevin Nash ! Sting se fait calmer, le corps inerte du Macho Man est amené pile au milieu du ring, Hogan jarte l’abitre du ring et assène un troisième Leg drop à Randy Savage, il effectue le tombé pendant que Scott Hall fait le compte de trois et quelle image de Hulk Hogan…

IMG_3888

Hogan qui trahit sa propre famille pour rejoindre des fouteurs de merde… Le public réagit entre les cris de joie et les hués qui se font de plus en plus fortes… Des boulettes de papiers sont jetées par le public alors que Sting vient récupérer et prend dans ses bras le corps du Macho Man pour le ramener dans les vestiaires avec l’aide de l’arbitre. Des boissons sont maintenant jetées, c’est HALLUCINANT !

Gene Okerlund monte sur le ring pour avoir des explications. Hogan répond que le public doit dans un premier temps fermer sa gueule quand il parle le public hue encore plus fort. Gene demande des explications et explique la réaction du public, Hogan répond que Nash et Hall sont le futur de la lutte et se présente comme le « New World Order of wrestling (brother) » les deux hommes viennent d’une grande organisation et il manquait un troisième homme, qui le mérite plus que lui même (Hogan) ? Hogan dit qu’il a fait de cette organisation quelque chose de renommé, que grâce à lui, des gens sont devenus riches et que tout cela est devenu si gros que le nom d’Hulk Hogan est devenu plus grand que l’organisation elle même et ensuite « Billionnaire Ted » a voulu parler, il lui a promis des millions, des films, des matchs diffusés dans le monde entier mais tout cela l’a terriblement ennuyé. Il annonce Nash et Hall comme le sang neuf de l’industrie et ils ne vont pas seulement retourner le business du catch, ils vont détruire tout sur leur passage. Hogan insulte les fans, il dit que pendant 2 ans, il a tout fait pour les oeuvres de charités, tout fait pour les enfants mais que les fans peuvent tout se foutre au cul désormais car si ce n’était pas Hulk Hogan, les gens ne seraient pas là aujourd’hui et que sans lui, Bischoff vendrait toujours de la viande dans un camion à Minneapolis (alors que le ring est plein de détritus en tout genre jeté par les fans). Hogan répète plusieurs fois le terme de « New World Organisation » et c’est sur ce discours jamais entendu dans l’industrie du catch que le PPV se termine.

Voici ce moment si particulier pour ceux qui souhaitent le visionner :

Et pour la suite ?

Difficile de parler des rivalités en cours sans parler en premier plan de ce qui s’est déroulé à la toute fin de ce PPV. La figure emblématique du catch professionnel  à travers les USA, qui a autre autre permis à la WWWF de devenir leader sur le marché puis à la WCW de grandir vient pour la première fois de sa carrière de faire un heel turn, repoussant ce qui était alors sa marque de fabrique à l’image d’être la tête des publicités, représentant pour les associations et un héros pour les enfants… En une poignée de secondes Hogan envoie tout péter et renie tout ce qui composait son ancien personnage pour devenir le leader d’une faction qui rejette l’idée même d’association dans une fédération, il souhaite un contrôle total de la WCW et ainsi un rayonnement mondial de son groupe, sa « New World Organisation » comme il le dit lui. Il brûle en cette fin de PPV tous les codes ancrés dans le milieu du catch, on parle des dirigeants, de la fédération adverse… Bref le plus grand est à venir et transfert les autres rivalités à quelque chose de totalement anecdotique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s