Le 1er semestre 1996 à la WCW

hallnashdebut

Voici un résumé des 6 premiers mois de l’année 1996 à la WCW, ces résumés ne comportent que ce qui s’y passe lors de WCW Nitro et des PPV le WWE Network n’ayant pas (encore ?) mis à disposition les épisodes du samedi soir. La mise en place de ce résumé n’a pas été simple à faire, vaut mieux t’il faire un résumé semaine par semaine ou personnage par personnage ? Chaque méthode a son risque, pour le semaine par semaine c’est que les histoires s’entremêlent et on peut ne plus rien comprendre. Pour la seconde c’est le risque de se répéter si des lutteurs jouent un rôle dans plusieurs rivalités. J’ai ainsi privilégié le choix de la répétition plutôt que celle de la non compréhension. Comme disait Chyna dans son dernier film d’auteur : « Mieux vaut trop que pas assez ».

Les résumés des PPV et « Clash of the Champions » :

23 Janvier 1996 – Clash of the Champions XXXII

11 Février 1996 – WCW Superbrawl

24 Mars 1996 – WCW Uncensored

19 Mai 1996 – WCW Slamboree 

16 Juin 1996 – WCW Great American Bash

Chapitre I – Les 4 Horsemen – Ric Flair

Pour les deux premiers shows de 1996 Ric Flair devient champion du monde, petit fait qui ne sert à rien de se poser et qui pourtant me pose cette interrogation : Pourquoi ne rentre t’il jamais sans sa ceinture ?! Rivalité entre Horsemen et Macho Man & Hogan (Les Megapowers) Flair à le titre donc forcement Hulk Hogan le veut et les Horsemen ont fait perdre le titre au Macho Man pendant Starrcade vs Flair. Néanmoins cette lutte pour devenir mettre la main sur le titre échoue lamentablement, s’en suit donc une marque de fabrique de plus en plus visible au sein de la WCW : Le manque de logique dans le choix des futurs prétendants au titre.

Lex Luger explose Macho Man suite à un match pour gagner un title shot, cela fait aussi suite à un vieux contentieux entre les deux hommes, il n’y avait pas eu de vrais règlement de compte depuis que Luger a tourné les talons aux gentils.

On apprend une amitié entre les Horsemen et Dungeon of Doom. On apprend que One Man Gang devient champion US d’ailleurs lors du show du samedi.

Anderson calme Pillman en lui mettant une gifle en ajoutant « je t’avais bien dis de te taire ! » (Référence au comportement limite de Pillman ces derniers temps, il frappe Benoit car il a perdu, crache sur Alex Wright, un bel enfoiré, ça ressemble pas à la « classe » des Horsemen). Pillman est vert évidemment. Le Taskmaster, désormais donc allié des Horsemen demandera à plusieurs reprises à Arn Anderson de se méfier des Horsemen… Pillman sera renvoyé de la WCW aux environs du mois de mars et rejoindra en suivant les rangs de l’ECW sous les acclamations du public lors du PPV Cyberslam.

Lors du Nitro suivant Uncensored, alors que le Giant allait frapper Ric Flair (Pour le titre) Arn Anderson débarque et donne un coup de chaise au Giant, Anderson refile très vite la chaise au Taskmaster (pourtant là pour défendre le Giant) sauf que le Giant pense que c’est Sullivan qui l’a frappé et tabasse donc tout le monde sur le ring avant de repartir… Sans la ceinture car le match est comptabilisé par DQ. Alors qu’à la suite de cela un antagonisme aurait pu naitre entre Anderson et Sullivan, les deux luttent en équipes lors des Nitro suivants.

Le titre reste à Flair qui fini même par battre Lex Luger.

On a tout de même le droit à des gros soucis de compréhension entre Ric Flair et par exemple le Giant, mais encore une fois… ça ne suffit pas par casser l’accord mis en place. La semaine suivante, alors que Flair gagne plusieurs matchs grâce à des tricheries qui consistent à jeter du café brulant au visage des adversaires, cette technique prend un tournant insolite lorsque lors d’un match par équipe toujours avec le Giant contre Sting et Luger, Ric Flair souhaite jeter le breuvage sur les deux adversaires qui esquivent et que donc le géant se prend dans la face, Flair préfère fuir plutôt que de risquer sa peau dans le délire. Flair tente de revenir une pognée de secondes après pour s’excuser mais le Giant ne semble pas pardonner facilement, il le laisse pourtant partir sans même lui coller une droite… Mais le prévient que la semaine suivante, il voudra lui prendre le titre de champion ! Et il le fait ! Le Giant devient champion du monde poids lourd de la WCW ! Le tout proprement le 29 Avril 1996 ! A la fin de l’émission, on apprend grâce à Eric Bishoff que le prétendant au titre sera Sting lors du PPV Slamboree le tout sans savoir pourquoi ni comment, Bishoff l’apprend par oreillette, comme si de rien n’était. Le choix des prétendants au titre à la WCW sont extraordinaires, ils changent toutes semaines sans que l’on sache pourquoi on change d’adversaire ni comment est choisit le prochain. Magie ! La semaine suivante, début mai, Flair veut évidemment récupérer son bien et donne un grand coup de chaise dans la tête du géant chevelu mais ça ne suffit pas pour le mettre à terre et c’est Sting qui vient presque aider Ric Flair pour mettre le géant à terre, la situation est assez surprenante ! Il arrive même à lui porter le Scorpion death lock jusqu’à ce que Jimmy hart finisse forcément par casser le tout.

Le Nature Boy drague à plusieurs reprises la femme de Mongo McMichael, Debra mais sans succès, la dernière le recale à chaque fois. Cela énerve évidemment beaucoup le commentateur de Nitro.

Au 15 Avril, on voit Woman avec la ceinture de champion de Flair, la plaque sur la ceinture est toujours celle de « Macho Man » qui n’est plus champion depuis… Début janvier.

Le 20 mai lors du Nitro pour le match Giant vs Arn Anderson pour le titre WCW, le Taskmaster préfère venir sur le ring avec l’Enfoncer plutôt qu’avec son protégé et cela malgré les problèmes qu’on pu avoir les Horsemen avec Taskmaster… Néanmoins Giant reste le champion du monde de la WCW à la suite de cet affrontement.

Alors que Macho Man a été anéanti par Ric Flair et Arn Anderson à Slamboree 96, une rivalité débute avec le commentateur Mongo McMichael qui cherche à défendre le Macho Man car ce dernier ne peut même plus rentrer dans les arénas car il tabassent tout ce qui bouge… Mongo fait alors appel à son ami de footballeur américain, Kevin Greene. La question est de savoir comment vont se goupiller les enchevêtrements de rivalités avec Randy Savage et les footeux.

La réponse est trouvée 2 semaines plus tard, alors que les joueurs de NFL s’entrainent, ils demandent l’aide de Macho Man pour devenir de vrais catcheurs, les équipes se feront face lors du Great American Bash pour un affrontement WCW vs NFL

Au Great American Bash les Horsemen arrivent à embrigader Steve McMichael et sa femme Debra à coup de dollars et d’une proposition ma foi fortement alléchante… Mongo devient par conséquent le nouveau 4ème membre des 4 Horsemen.

Pour les autres Horsemen :

A la suite d’une rivalité lors de l’émission du samedi soir de la WCW, le ton est très longuement monter entre Kevin Sullivan et Chris Benoit. Les deux ont été mis ensemble par le « hasard » lors du PPV Slamboree. Le Taskmaster a légèrement aidé les Public Enemy pour que Benoit se fasse exploser sur une table. Par la suite, la situation s’est un peu plus envenimée lors des émissions suivantes en arrivant carrément aux mains, la guerre est lancée entre les Horsemen et les Dungeon of Doom… Impliquant bientôt le Giant qui n’a plus de prétendant au titre. Dans la préparation de cette rivalité, Kevin Sullivan est totalement survolté et tabasse sans réfléchir un adversaire qui n’a rien demandé à personne.

Feud vs :

– Hulk Hogan

– Randy Savage

– Bootyman

– Lex Luger

– Kevin Sullivan « Taskmaster »

Chapitre II – Titres par équipe – Sting / Lex Luger (21 Janvier – 24 Juin)

Sting et Luger deviennent champion par équipe le 21 Janvier 1996.

Alors que Jimmy Hart devient par extension manager de Ric Flair, Luger arrive pour jarter Hart qui tente de se défendre, Luger tire sur le mégaphone qui arrive par erreur dans la tête de Sting qui était en train de disputer son match de championnat contre Flair !  Flair en profite pour lâcher un Figure 4 et donc victoire du champion.

Luger triche face aux Road Warriors pour conserver les titres par équipe (Jimmy Hart lui a glissé un objet en douce ce qui a permis de frapper Animal avec alors que Sting était en pleine lutte en dehors du ring avec Hawk). Après le compte de 3, Luger fête la victoire mais Sting se doute qu’il y a sardine sous montagne. Evidemment les Road Warriors n’apprécient pas du tout de perdre de cette façon, et par conséquent, demandent un match revanche le dimanche qui vient à Superbrawl.

L’équipe est composée de Sting (Face) et de Luger (Heel). Du coup Luger a parfois tendance à tricher avec l’aide de Jimmy Hart pour gagner. Luger ne veut plus cette image de tricheur (Sting lui fait la leçon à chaque fois) et décide donc de lâcher son partenariat avec J. Hart.

Elle défend parfois son titre tout en sachant que parfois, Sting défend son titre alors qu’il est accompagné d’un autre lutteur (Booker T, The Giant). Lors d’un match, alors que Sting devait être en équipe avec le Giant contre les Harlem Heat, pendant que ces derniers avancent vers le ring, Jimmy Hart accourt vers le ring avec un chèque. Les Harlem Heat en voyant le chèque acceptent de ne pas combattre, du coup Sting à la rage et se bat avec le Giant.

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi Sting est parfois en équipe avec d’autres personnes. Est-ce parce que Luger est booké pour un autre match (le soir où il était avec Booker, Luger était dans la cage à Uncensored, quand il était avec le Giant, Luger était contre Flair pour le titre).

29 Avril, Sting et Luger gagnent contre les Harlem Heat grâce à une distraction de Jimmy Hart qui permet à Sting d’effectuer un petit paquet, alors que Sting jusqu’ici n’agissait que de façon clean.

Une fois que le Giant a gagné, Sting est donné comme prétendant au titre mais au prochain PPV Slamboree 1996, la semaine suivant le gain du titre par Giant, Luger a une opportunité pour le titre mais ce dernier ne se présente pas pour des raisons inconnues et c’est Jim Duggan qui le remplace au pied levé, évidemment le Giant l’explose rapidement. Sting vient le frapper après le match et quand le Giant est à 2 doigts de prendre la main, Luger se ramène gentiment sur le ring pour aider son pote… Mais avec une grosse valise à la main, ce qui peut vouloir dire qu’il a été payer par Jimmy Hart pour ne pas se présenter pour le match ! Sting demande évidemment des explications pendant que Luger se sent très embarrassé. Mean Gene demande à Luger où il était pour le match, Luger retourne le problème pour tenter de ne pas répondre, Sting arrive à reparler du sujet principal : Luger avait l’occasion de remporter le titre et il ne l’a pas saisie (c’était apparemment déjà le cas la semaine dernière)… Pas de réponse du Total Package, l’émission du 6 mai 1996 se termine sur ces mots.

Le 13 Mai, cette fois-ci Lex Luger fait « enfin » son match pour le titre mais se fait éclater à travers une table par le Giant, Sting vient voir ensuite comment il se porte mais c’est trop tard.

Opportunité pour le titre pour Sting à Slamboree mais il perd à cause d’une maladresse de Lex Luger. On apprend le lendemain que finalement c’est à Lex Luger qu’est remis la chance de pouvoir disputer un match de championnat contre le Giant au Great American Bash.

Pour la première fois depuis le début de Nitro, en cette date du 3 Juin 1996, durant une interview, Lex Luger ne crie pas au micro ! ça parait con vu comme ça, mais ça change radicalement sa personnalité, le fait de converser de cette façon le fait passer pour quelqu’un d’intelligent. Comme quoi… La semaine précédente, alors qu’un match avait lieu entre Sting et Scott Steiner, Lex Luger est intervenu pour frapper Scott alors que ce dernier allait effectuer une souplesse arrière en dehors du ring. Luger justifie son acte en disant que ce n’est pas un geste classe que d’effectuer une souplesse en dehors d’un ring, cela peut être trop dangereux, Sting accepte cette explication tout en soulignant qu’il n’adhère pas pour autant à la façon de faire, la conversation prend une autre tournure lorsque les Steiner Brothers arrivent et crient au scandale, ça finit par se bousculer fortement. Mean Gene fini par menacer les Steiner « Je ne vous interviewerai plus jamais ». C’était très drôle, il a une sacré paire le Mean Gene. Les deux équipes disputeront donc un match pour le titre le soir même, le match se terminera sur un no Contest après l’intevention du Giant qui vient frapper son prétendant au titre. Les 4 lutteurs, enfin 3… Car pas Rick Steiner… se mettent finalement à tabasser le champion du monde poids lourd, très belle image.

Main Event de la soirée du 10 Juin, WCW Tag Team Championship : Lex Luger & Sting vs Ric Flair & Arn Anderson… Mais avant qu’un vainqueur ne soit trouvé, le Giant arrive de nouveau pour frapper Lex Luger, Scott Steiner et Sting arrivent à le défendre grâce à des chaises en bois (dont un coup mal cadré où Giant se prend le coin d’une chaise pas loin de l’oeil)

Au Great American Bash, Sting bat Steven Regal qui lui cherchait des noises depuis quelques émissions, Regal est en pleine ascension et cherche à prouver auprès du public afin de devenir un opposant crédible pour le titre, sauf que le Stinger réussi à le faire abandonner lors du PPV le plus américain de l’année.

De son côté, lors du même PPV, Luger échoue à sa tentative de conquête du titre face au Giant.

Perte du titre le 24 Juin (Voir chapitre sur les Outsiders)

Feud vs :

– Harlem Heat

– Road Warriors

– Steiner Brothers

Sinon feud interne en tag team entre les Nasty Boys et les Public Enemy

Plusieurs matchs en PPV (crédit Hardcore oblige). Mais 1er Avril, 3 teams match (Steiners vs Road Warriors vs Nasty Boys) mais un Public Enemy débarque sur le ring déguisé en Saggs des Nasty Boys, se prend volontairement un tomber par Scott Steiner qui n’y voit que du feu, fin du match et victoire des Steiner Brothers pour devenir prétendants numéro 1 aux titres. Donc continuité de rivalité entre les Nasty Boys et Public Enemy à cause de ce coup bas par l’ancienne équipe de l’ECW.

Steiner Brothers vs Harlem Heat depuis un petit moment également, s’agissant de savoir qui aura le droit à un match pour les titres par équipe la semaine suivante… Presque toutes les deux semaines.

Chapitre III – Hulk Hogan & Macho Man vs The Dungeon of Doom et les Horsemen

Cassure entre la dungeon of doom et les Horsemen (Hugh Morrus fait pleinement parti des DoD après une entrée timide) cependant lors du même épisode de la WCW, Giant et Ric Flair restent sur la même longueur d’onde pour tabasser Randy Savage, ils ne semble pas concernés par cette rivalité… Jusqu’à l’arrivée d’Hogan qui tabasse tout le monde à coup.

Miss Elizabeth, deux semaines après Woman trahit Macho Man et Randy Savage pour rejoindre Ric Flair.

Rivalité Hulk Hogan / Savage vs Horsemen encore et toujours, statut de Taskmaster assez étrange car lui ne peut pas pifer Pillman donc quand Pillman vient aider les autres Horsemen, Taskmaster s’en prend à Pillman au lieu d’aider Flair et Anderson. « Booty Man » (ancien Zodiac) qui était en fait une sorte d’espion pour Hogan quitte la DoD pour rejoindre Hogan et Savage. Plusieurs matchs sont engagés avec le Booty Man, Macho Man et Hulk Hogan contre les différentes factions qui veulent mettre fin à la Hulkamania mais cela ne suffit pas… La rivalité continue.

Booty Man avec Bootygirl, ex accompagnatrice de DDP et de Johnny B.Badd

PPV Uncensored en Mars, combat dans une gigantesque cage entre Hulk Hogan en équipe avec Macho Man contre toutes les factions ensemble afin de mettre un terme à la puissance du Hulkster mais encore une fois, le divin mi chauve mi blond finit par l’emporter et ce malgré deux ajouts de poids et de muscles dans l’équipe Heel avec Z-Gangster et Ultimate Solution mais grâce à l’intervention de Booty Man et surtout une participation pas jusqu’au bout de Lex Luger (qui était toujours en sympathie à ce moment avec la Dungeon of Doom) qui finit par mettre une gifle à Flair volontairement en fin de match.

La feud continue en DoD et la bande à Hogan, le 1er Avril, le Booty Man annonce qu’il a enfin trouver une solution durable pour se débarrasser définitivement des DoD (le match en cage n’ayant visiblement pas suffit)

Le 15 Avril, Hogan fait un match Handicap vs Arn Anderson & Kevin Sullivan. Si Hogan gagne, il choisit l’une des deux manageuses du clan adverses (Woman ou Miss Elizabeth) pour lui botter le cul, si j’ose dire. S’il perd, Booty Man et Booty Girl sont renvoyés de la WCW… Mais Hulk Hogan fini forcément par gagner le match, il veut choisir Miss Elizabeth évidemment, elle qui était une fidèle alliée de Macho Man et du Hulkster lui même avant de lâchement les trahir pour rejoindre l’alliance entre les 4 Horsemen et les Dungeon of Doom ! Hulk Hogan choisit finalement par sélectionner Jimmy Hart qui lui aussi l’a trahit (beaucoup trop de trahisons dans Nitro) ! Jimmy hart en effet est sans doute le plus roublard de tous les managers actuellement présents à la WCW ! Mais quand Hogan s’approche de Jimmy Hart, ce dernier lui lance de la poudre au visage mais Hogan le tient toujours et lui explose. Le cul. On va dire ça. Le cul. Puis la face. A la suite de cela, Hogan réclame un match pour le titre face à Ric Flair. Depuis rien.

Dans le même temps :

Savage est harassé psychologiquement par les Horsemen par cette histoire de retournement de chemise avec Miss Elizabeth qui visiblement lui aurait en plus volé de l’argent. Ric Flair s’amuse de ça pendant ses promis ce qui fait péter un câble à Randy Savage, au point qu’il s’en fasse menotter par la police le 15 Avril 1996 après un match où son adversaire pour se moquer avait sorti un t-shirt des Horsemen et enchainé avec le Figure 4. Macho Man avait voulu se venger en enchainer deux descentes du coude, contre l’avis de lutteurs montés sur le ring pour l’en empêcher.

Le 22 Avril, tirage au sort pour le PPV WCW Slamboree d’équipe au hasard et comme le hasard fait bien les choses (surtout dans le milieu du catch) Ric Flair doit se retrouver en équipe avec Randy Savage ! L’un des commissionneur de la WCW prévient que s’il s’en prend aussi violemment à quelqu’un que la semaine précédente, il y aura des conséquences graves, Savage ne réagit pas très bien à cette menace… Avec d’autres menaces. Cela a tellement été utile que le soir même le Macho Man a tenté d’attaquer Flair mais il fût emmené par toute une ribambelle de flics. Le 6 mai, Randy Savage continue dans sa campagne de destruction de quiconque oserait se foutre de sa gueule et est disqualifié dans son match contre Hugh Morrus après avoir été à deux doigts de le pendre… Pourtant Morrus est très loin d’être une tête d’affiche à la WCW, il est membre d’un très déclinant Dungeon of Doom dont seul le Giant est visible (mais certes très nouvellement champion du monde), Sullivan est invisible sur les radars depuis un moment (A Nitro en tout cas, je n’ai pas accès aux émissions du samedi soir où certains changements de titres dont le tout jeune titre titre cruiserweight… Je suis dégouté… et le développements de rivalités peuvent avoir lieu) à la suite de la semi pendaison, le Macho Man effectue sa descente du coude et colle une dégelée à l’arbitre qui tentait de s’interposer, lui déchire sa chemise, le slam et lui fait à lui aussi une descente du coude ! Une nuée d’arbitres et des représentants officiels de la loi viennent chercher l’ancien champion du monde pour le ramener gentiment dans les vestiaires sous les acclamations du public. La semaine suivante, le 13 Mai on n’autorise même pas au Macho Man de rentrer dans le stade. Macho Man qui devait faire en équipe avec Ric Flair à Slamboree finit mal par se faire tabasser par les Houseman et se prend une gifle par son ex femme Miss Elizabeth.

Mean Gene annonce le lendemain que les officiels de la WCW vont décider de quoi faire pour punir Randy Savage de ses derniers agissements. Ce qui est étrange c’est que personne ne se décide à punir Ric Fair pour lui en avoir fait autant baver.

Ric Flair et Arn Anderson feront face à Kevin Greene McMichael lors du Great American Bash, Bobby Heenan sera le manager des Horsemen pour ce match alors qu’il n’avait plus managé depuis bien longtemps, l’équipe de footballers pensent elles à embaucher Randy Savage comme manager. La semaine suivante, la femme de Mongo McMichael veut parler avec Flair en l’Enforcer pour trouver un terrain d’entente, elle ne veut pas que le match ait lieu, mais alors que Bobby Heenan l’emmène dans la loge du Nature Boy pour la discussion, le « brain » ferme violemment la porte et on entend la femme crier à l’aide, elle parvient à sortir en courant avec les cheveux dans tous les sens…

IMG_3784

Le plan de Kevin Greene : Mettre le mec à terre : Génie.

Le soir du PPV, Mongo Steve McMichael se voit offrir une coquette somme et un t-shirt des Horsemen en signe de rassemblement s’il trahit Kevin Greene, ce qu’il fait. Il devient donc le 4ème membre, Bryan Pillman étant parti à la WWF pour voir si l’herbe y était plus verte.

17 Juin 1996, match entre Ric Flair et « Macho Man », enfin le camp directeur de la WCW se décide à donner un match à Savage pour avoir l’occasion de se venger pour tout ce que lui a fait Flair… La confrontation entre les deux hommes se termine par une intervention de Mongo et une victoire de Ric Flair, à la suite de tout cela les 4 Horsemen viennent ensemble frapper le pauvre homme à terre sans la moindre intervention de qui que se soit pour arrêter la massacre… Cependant avec l’arrivée des « Outsiders », Macho Man est désigné par le comité directeur pour être opposé aux nouveaux arrivants venant de la WWF et donc mettre de côté sa guerre contre Ric Flair, il tente toutefois d’intervenir le 24 Juin à Nitro avec l’aide de Kevin Greene pour casser quelques visages alors que Chris Benoit, Mongo et Arn Anderson venaient de tricher contre les Midnight Express pour la victoire.

Chapitre IV – Le début de la WCW en tant que révolution telle qu’on la connait.

27 Mai, WCW Nitro spécial de 2h (1h30 pure de show) avec un changement d’horaires en live au nouvellement rénové Macon Coliseum de Macon en Georgie. Quelque chose d’incroyable se prépare et pour ce qui est pour beaucoup de fans de la WCW le coup le plus retentissant de la fédération. Alors que le match entre Steve Doll et The Mauler vient de débuter, Razor Ramon saute la barrière de sécurité et demande un micro, mon tranquillement sur le ring « you people, you know who I am but you don’t know why I’m here » tels fussent les premiers mots de l’ancien champion IC de la WWF au sein de la WCW. Il demande où est le riche Ted, le Macho Man, il dit qu’ils ne peuvent même pas rentrer dans l’aréna alors que lui peut le faire quand il le veut. Il demande où est Mean Gene car il a un scoop pour lui et évidemment cherche Eric Bishoff, directeur des opérations à la WCW. Razor Ramon parle de guerre avant d’être gentiment reconduit par un arbitre hors du ring. Véritable coup de canon avec un début tellement inattendu.

A la toute fin du show alors que Bishoff avait mentionné qu’il ne parlerait pas de cette intervention frauduleuse, Razor Ramon réapparait, micro à la main à la table des commentateurs ! Il critique la phrase « Where the big boys play » (La phrase d’accroche de la WCW) et il demande à Bishoff de contacter Ted Turner et de préparer ses 3 meilleurs lutteurs car « ils » vont les défoncer (sans préciser qui sont les deux autres). Le show se clôt là dessus.

Le 03 Juin, à la toute fin du show, Ramon se ramène vers la table des commentateurs sans sécurité pour l’en empêcher, prend le micro. Il répète qu’il aura la guerre, on ne sait toujours pas qui représente le « nous ». Sauf que Sting vient protéger Eric Bishoff, ce dernier tente de calmer le jeu mais Sting regrette les insultes contre la WCW et ses lutteurs… Sting lui dit que Ramon est bien mignon de demander à 3 lutteurs de la WCW pour un 3 vs 3 sauf que pour le moment, le Stinger ne voit que Razor Ramon… Et lui même, alors pourquoi pas ne pas faire un 1 vs 1 ici et maintenant ? Ramon lui promet de lui défoncer la gueule mais pas maintenant car personne ne doit lui dire quand le faire et ou le faire… Et lui balance son cure dent dans la tronche… Sting répond évidemment par une belle droite en pleine face. La police débarque pour éviter que l’affrontement ne puisse continuer. juste le temps pour Ramon de promettre à Sting une « grande » surprise la semaine suivante.

IMG_3785

Le 10 Juin, on se décide enfin en début d’émission à faire un retour vidéo sur Razor Ramon, on ne donne pas son nom ou d’où il vient. Ce même soir, Sting bat Meng sans l’intervention de qui que ce soit… Suspens. Après le Main Event, comme à ce qui devient désormais son habitude, Ramon vient voir Eric Bishoff, seul à la table des commentateurs, ce dernier dit qu’il ne veut pas de problème et demande la grosse surprise… La caméra dézoom et DIESEL EST DANS SON DOS ! L’ancien champion du monde de la WWF ! Diesel dit qu’il n’est pas là pour jouer (Référence à « Where the big boys play »), il dit qu’il veut 3 adversaires. Diesel charrie Hogan (« il est où celui là ? Encore en train de faire des épisodes de sa série ? ») et Macho Man (« Et lui ? Il est en train de faire des pubs pour Slim Jim ? »). Bischoff répond que demain, il sera au siège de la WCW à Atlanta et qu’il trouvera les gars pour une grosse opposition.

Lors du Great American Bash, Diesel et Razor Ramon envoient Bishoff à travers une table car il n’a pas voulu donner les noms des 3 participants pour l’équipe WCW. Durant cette courte interview, Razor Ramon a demandé à plusieurs reprises les 3 noms (en se moquant du « Nacho Man » et de Hulk Hogan). Les deux hommes ont toutefois confié qu’il ne bossait pas au nom de la WWF (le nom de la fédération de Vince McMahon a été prononcé)

Lors du Nitro du 17 Juin Mean Gene annonce que le comité directeur avait établit une liste des 6 meilleurs de la WCW puis les 3 meilleurs en se basant sur le nombre de matchs et du ratio de victoires ces derniers mois, l’équipe représentante de la WCW sera Sting, Macho Man et Lex Luger… Pendant ce temps, on ne connait toujours pas le troisième membre de ceux qui sont nommés à plusieurs reprises par Mean Gene les… Outsiders. Mean Gean se contente de les qualifier également en disant « vous les connaissez » sans ne jamais donner leurs noms tels que nous les connaissons à la WWF. Le match aura lieu début Juillet lors du PPV « Bash on the beach ».

Le 24 Juin 1996, le main event de Nitro est un match à 3 équipes, Harlem Heat vs Steiner Brothers vs Sting & Lex Luger pour les titres par équipe. Diesel et Razor Ramon tentent d’intervenir sur le ring, la police débarque d’un coup et Booker T profite du chaos général pour effectuer un petit paquet pour le compte de 3. Cela reste légal dans la mesure où les « Outsiders » ne sont pas rentrés sur le ring, n’ont frappé personne et que la police elle est certes sur le ring mais n’empêche pas de casser un décompte de 3 car tous les autres lutteurs ont le regard tournés vers les deux ex WWF. On montre les flics qui ont carrément la main sur la crosse du flingue, rien que ça.

Chapitre V – Et le reste ? 

Départ de DDP à la suite d’un match contre le Booty Man mais revient à Slamboree 1996 et remporte la compétition pour gagner un match pour le titre lors du PPV Great American Bash. Mais le 20 Mai, lors de Nitro, Mean Gean Okerlund annonce que finalement DDP se voit enlever son occasion pour le titre car il a été constaté que lors de la Battle Royal finale, DDP avait touché un pied à terre sans que les arbitres ne voient rien (comme d’habitude) le comité directeur a décidé de donner l’occasion pour le titre à Lex Luger, sans explication. DDP aura le droit par la suite à plusieurs matchs qu’il gagnera sans vraiment de soucis, début de push donc pour le lutteur qui commence à s’imposer au fur et à mesure comme une valeur sûre dans le milieu de carte de la WCW. A quand une arrivée pour le titre ?

Steven Regal a des rivalités contre à peu près tout ce qui bouge, l’anglais enchaine d’ailleurs les victoire et les prestations plus que convaincantes, il vient défier le Giant pour le titre, vient chercher des noises à Sting, bat le Belfast Bruiser dans un parking lot brawl… Une défaite contre le Stinger au Great American Bash stop cette belle série de victoire.

« The Shark »  John Tenta vs Big Bubba – The Shark se fait jeter comme un malpropre par la Dungeon of Doom en perdant contre le Giant, il se fait ensuite raser la moitié du crâne par Big Bubba, nouveau membre de la DoD.

Dean Malenko est très bon dans ses interventions sur le ring, il fait partie des gens à créer une certaines révolution nouvelle dans l’univers WCW en démontrant que certes la personnalité est une chose mais la technique pure en est une autre. C’est très appréciable. La nouvelle génération fait parler d’elle de façon très appréciable à travers plusieurs noms : Dean Malenko, Konan, Eddie Guerrero, Rey Mysterio, Brad Armstrong, Chris Benoit, Alex Wright… D’ailleurs en parlant de Konan, ce dernier est champion des USA et le défend à merveille depuis plusieurs mois.

Nasty Boys vs Public Enemy… Je ne sais même plus combien d’oppostions on a eu entre eux tellement il y en a eu.

Léger push pour le Sgt Craig Pittman managé par Theodore Long… Durant une poignée de semaine avec plusieurs victoires mais cela n’ira pas plus loin.

on a le droit à une surutilisation du mot « lunatique » par Eric Bishoff (Giant, Hugh Morrus, Macho Man)

Le 10 Juin, annonce par l’équipe d’annonceurs de l’arrivée pour le Great American Bash d’un grand lutteur provenant du Mexique, « El gato ». On parle également des débuts d’un lutteur mexicain très doué provenant de la AAA, un certain Rey Mysterio Jr.

Débuts ou retours :

– « Belfast Bruiser » Fit Finlay

– The Road Warriors

– The Steiner Brothers

– Public Enemy

– Nasty Boys

– Ultimate Solution

– Z-Gangster

– Steve Doll

– The Mauler

– Scott Hall

– Rey Mysterio Jr

– Rock’n’Roll Express

– Billy Kidman

– Diesel

– Joe gomez

Beaucoup d’annonces pour le futur lutteur Glacier qui s’annonce déjà être un flop.

Le Subzero façon Stargate s’annonce… Flop flop flop.

Lex Luger continue de crier à la mort à chaque fois qu’il se prend un coup

Les arbitres sont toujours aussi aveugle au moment d’une triche, ça en devient parfois un peu ridicule.

Le match en cage à Uncensored a été élu le plus mauvais match de l’année. C’était mérité.

Steve McMichael élu plus mauvais commentateur en 1996

Réalisation :

Larry Zbyszko et Tony Schiavone rejoignent l’équipe des commentateurs pour la première heure de Nitro, après on revient à Eric Bishoff et Bobby Heenan. A partir du 17 Juin, Steve McMichael quitte la table des commentateurs pour rejoindre les 4 Horsemen.

A partir du 03 Juin, Nitro diffuse enfin des passages de ce qui se passe dans les autres shows de la WCW ! J’apprends donc une rivalité d’environ 1 mois entre le Taskmaster et Chris Benoit.

Construction de résumés de rivalités en pleine émission pour rappeler aux nouveaux arrivant l’état des rivalités actuelles à la WCW, avec des ajouts de plans non présent la semaine précédente.

Petites pastilles de présentation pour les lutteurs importants de la fédération, Hulk Hogan évidemment, Ric Flair, Giant, Randy Savage, Konan.

Pastilles de « coming up » où un lutteur en prévient un autre pour un match qui arrive juste après la publicité.

Plus d’interviews de milieu de carte.

Cela a déjà été dit auparavant mais dorénavant mais lutteurs parlent en arrêtant de crier (sauf certains cas comme Ric Flair par exemple). On parle et donc on arrive à faire jouer des émotions différentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s