WCW The Great American Bash – 1996

         GreatAmericanBash96

Live depuis la Baltimore Arena, aujourd’hui Royal Farms arena sous les yeux d’environ 9000 curieux (Elle peut aujourd’hui en contenir 14 000).

Levée du drapeau américain en début de PPV avec l’hymne qui va avec.

Premier Match – Fire & Ice vs The Steiner Brothers

Ice train vs Scott Steiner pour débuter, on se test physiquement et étonnement, pour le moment c’est Ice Train qui domine ce débat. Steiner finit par renverser proprement la situation lui permettant même de pavaner avec son frère. Changement des deux côtés. Norton est moins « doux » que son partenaire et effectue des coups de coude sur Rick Steiner, ce dernier est à terre mais fini par revenir avec un coup de d’épaule puis un Belly to Belly..1..2.. On ne va pas aller plus loin, changement et entrée de Scott Steiner qui lance son adversaire dans les cordes mais esquive, Norton parvient à placer sa prise et changement avec Ice Train, souplesse arrière, belle to belle..1..2.. Scott lève l’épaule. Enchainement de coups de pieds, tentative de triche par Norton mais l’arbitre l’arrête au bon moment. Ice Train démontre toute sa puissance physique en écrasant la moitié des Steiner Brothers mais ce dernier finit par contrer avec un coup d’épaule ! Scott relève son adversaire et clotheline ! Ce dernier arriver à caser un coup dans l’abdomen puis à faire tranquillement le changement avec « Fire » mais ce dernier se prend une prise… ratée pour son retour et descend du ring pour reprendre du souffle, Steiner descend du ring avec un double axe handèle en cadeau. Les deux hommes remontent sur le ring, Scott Steiner parvient à monter sur la troisième corde pour sauter sur son adversaire mais Norton le bloque en plein vol et… Powerslam ! 1..2.. Scott Steiner casser le tomber. Norton prend son temps et fait de nouveau le changement avec I.T qui effectue une prise du sommeil au milieu du ring, Steiner parvient à se relever mais se fait calmer en suivant..1..2.. Pas plus, encore un changement pour les Fire and Ice ! On travail dorénavant sur l’épaule de Scott Steiner, d’abord par une prise, puis par une soumission. Rick Steiner fini par intervenir pour briser la prise mais malgré les coups de pied en pleine face, Norton reste impassible ! Il finit enfin par lâcher après un coup dans les pectoraux.

Dans le dos de Norton, le changement est effectué par les Steiner ! Rick entre sans plus attendre et frappe son adversaire sous les cris du public, German suppléés, Ice Train tente d’aider son coéquipier mais se fait sécher à son tour. Pas pour longtemps malheureusement car les Fire and Ice attaquent désormais à deux Rick Steiner pendant que Scott reprend connaissance à l’extérieur du ring. Ils se mettent en place pour leur mouvement de finition, Powerbomb et splash ! 1..2.. Scott vient briser le tomber !

Scott Norton sort Scott Steiner et on relève Rick pour lui en mettre dans la face… Mais Scott revient toujours au bon moment pour aider son frère ! L’action devient très bizarre, on ne sait plus qui est l’homme légal pour Fire and Ice alors que Scott Steiner change de coin où il doit être placé en tant que tag team ! Il fait tout de même le changement et mouvement final pour les Steiner ! 1..2.. Ice Train brise le compte mais Scott Steiner sort un Frankeinsteiner totalement loupé où il aurait pu se casser la nuque..1..2..3 !

Vainqueurs et prétendants au titre de champion par équipe : Steiner Brothers

Interview de Taskmaster à propos de son match contre Chris Benoit, on annonce un falls count anywhere. Taskmaster prévient les Horsemen que c’est grâce à lui que Pillman a été viré du groupe (et de la WCW d’ailleurs) car il a su démontré que Brian Pillman n’était qu’un vaurien et que maintenant il tient à démontrer la même chose pour Chris Benoit. Sullivan dit qu’il va le faire souffrir.

Deuxième Match – WCW US Championship – El Gato vs Konan

Ca joue techniquement avec des torsions du bras, Gato gagne le premier échange grâce à un coup de pied. Deuxième manche, El Gato est encore le premier debout grâce à un arm drag.

El Gato, Pat Tanaka de son vrai nom est un lutteur provenant des îles Hawaii, ce qui peut être assez intéressant du fait de son nom de famille japonais et de son nom de lutteur espagnol ! Il se bat actuellement avec un masque dans la foulée des Tiger Mask porté traditionnellement dans le Puroresu japonais.

ELGato

Et ici une photo de « Tiger Mask » :

TigerMask

Son style est donc un mélange de Puroresu japonais via des coups de pied qui claquent bien l’adversaire (comme on les connait aujourd’hui très bien avec notamment Daniel Bryan, Adrian Neville, Hideo Itami) tout en ayant un style de voltige appartenant à la Lucha Libre mexicaine… Ce qu’il a prit au style américain ? Peut être son manque évident de style en matière d’habillement, un vieux bas de survêtement noir comme peuvent avoir des lutteurs de la ECW, pour laquelle il a d’ailleurs combattu avant d’arriver à la WCW.

Konan utilise les corde pour faire le spectacle comme il le fait si bien à chaque combat, roulade et clotheline ! El Gato est à terre. 1..2.. Gate lève la patte pour éviter le trois. Clé de bras par le champion sur son adversaire, il le lance dans les cordes, le Gato contre et court dans les cordes et arrive à caser un superkick, 1..2.. Le champion casse tout ça. Coup dans la gorge puis… Une sorte de crucifix submission.

IMG_3787

Le champion est relevé mais subit juste derrière une powerbomb..1..2.. C’était juste encore une fois ! Gato enchaine avec une nouvelle soumission sur le bras de Konan qui résiste comme il peut, Konan arrive à la retourner pour faire à son tour une soumission au niveau de la jambe tout en posant des petites droites de temps en temps.

Konan a reprit le dessus avec des enchainements intelligents, il esquive notamment n baseball slide en rentrant directement sur le ring puis une powerbomb en dehors du ring. Puis Alabama Slam..1..2..3 !

Konan reste WCW United States Champion ! Le match aura été rapide.

Interview de Sting à propos de Steven Regal. Sting se moque de clichés sur le anglais comme la façon si sophistiquée de boire du thé. Sting dit que ce n’est pas une façon d’être un homme ici sur le territoire américain.

Troisième match – Diamond Dallas Page vs Marcus Bagwell

Le match débute avec le membre d’American Male qui lui saute dessus avant même que la cloche ne sonne (très très étrange comme phrase). Depuis plusieurs semaines et malgré une perte de chance pour le titre gagné lors du dernier PPV, DDP est en plein ascension au sein de la WCW en enchainant les victoires face à des adversaires de milieu de tableau. Marcus Bagwell, membre de l’équipe des American Males se voit offert une belle occasion de briller en solo. Il en profite d’ailleurs pour faire le show mais en voulant remonter son adversaire sur le ring, DDP tente de reprendre l’avantage mais tout cela n’est que de courte durée, clé de bras puis coups de genou sur le même bras gauche de l’ancien champion. Les deux hommes sont debout et DDP arrive à répliquer avec un coup de coude dans le visage de Bagwell, il court dans les cordes et… enfourchement mais clotheline par Bagwell !

Nouvelle clé de bras sur le bras droit par DDP qui réagit avec des coups dans l’abdomen mais encore une fois il n’arrive pas à dominer ce match, pour le moment Bagwell parvient toujours à reprendre vite le contrôle des opérations et enchaine même avec un saut très réussi en dehors du ring !

On revient vite sur le ring avec un DDP encore un terre et Marcus Bagwell derrière les cordes, il monte sur le coin et éclair de génie pour DDP qui vient se jeter sur les cordes pour déséquilibrer Bagwell qui a donc les cordes entre les jambes ! DDP rejoint son adversaire et le met à terre, coup de pied dans l’abdomen et étranglement. Coup de pied dans les côtes, coup de coude. La possession change donc de main… Backbreaker maintenant..1..2.. Bagwell survit.

Abdominal stretch porté par Diamond Dallas Page. Un mec du public lui fait un gros doigt en même temps, c’est distingué. bagwell retourne la prise avec un arm drag ! Les deux hommes se relèvent mais DDP est le plus rapide..1..2.. Bel enchainement encore par DDP qui commence à chercher le public (qui réagit encore par un bras d’honneur). DDP soulève son adversaire par les cheveux qui repousse enfin les attaques du diamantaire ! Atomic Drop très étrange car aucun bruit provenant du ring puis un second, deux droites et clotheline ! Beagle cherche  sauter sur la troisième corde et flying clothline ! 1..2.. Pas plus ! ça sent la fin ! DDP renverse la vapeur dans le coin ! Les deux lutteurs s’échangent le power control et on en arrive à ce qu’ils soient tous les deux à terre ! Beagle se relève le premier, mais Diamond Cutter sorti de nul part ! (ça rappelle quelque chose non ? DDP est donc le créateur du RKO outanowhere !)..1..2..3 !

Victoire de DDP !

Interview du Giant et de J. Hart. Mean Gene demande exactement quelle est la relation entre Jimmy Hart et et Lex Luger actuellement ? Vu que Jimmy Hart était l’ancien manager du total package et qu’ils ne se sont pas quitter en mauvais terme, la question mérite d’être posée ! Hart répond que la Taskmaster se pose la même question, Hart dit qu’il n’y a aucune raison de s’en inquiéter.

IMG_3788

Giant de son côté que Lex Luger n’a pas intérêt à croire qu’il peut remporter le match car le Giant a déjà battu Hogan, Macho Man, Sting et qu’il a déjà éclaté Luger à travers une table il y a quelque semaines et donc par conséquent, toute pensée pouvant ressembler à un changement pour le titre tient uniquement du rêve. Que lui vit dans la réalité et que si Luger cherche la torture et donc torture il y aura.

Les deux hommes parlent maintenant tranquillement au micro, plus besoin de crier. On peut dire ce que l’on veut mais c’est un changement radical dans la psychologie du lutteur au sein de la WCW. On se rend compte que pour être impressionnant, il ne faut pas forcément crier pour faire passer un message de poids.

Mike Tenay, spécialiste technique rejoint la table des commentateurs pour le match suivant. Tenay dans les coulisses de la WCW est chargé de trouver les talents au style Lucha Libre pour la fédération et pour étayer la division cruiserweight. Certains le connaissent déjà pour l’avoir entendu au micro de la NWA-TNA pour laquelle il va officier à partir de sa création en 2002 par Jeff Jarrett (qui pour le moment, en Juin 1996 est encore un lutteur de la World Wrestling Federation)

Quatrième Match : WCW Cruiserweight Championship – Rey Mysterio Jr vs Dean Malenko

IMG_3789

Rey Mysterio Jr présenté comme une révolution provenant du Mexique et que l’on ne connait pas trop ici aux USA mais qu’il est très bon et pourrait très bien gagner le titre.

Rey Mysterio Jr. tel qu’on le connait aujourd’hui et comme on le voit sur la photo n’était pas du tout la même personne, son style était très fluide, son poids… Très différent, pas de tatouage. Son talent était dores et déjà reconnu du côté du Mexique, pays de Lucha Libre où il a prospéré très jeune du côté de la AAA. En 1996 pour ces débuts précis à la WCW, Mysterio n’avait que 22 ans, ce qui démontre le talent du jeune homme, avant 22 ans, réussir à s’imposer au Mexique dans l’un des grandes entreprises du pays est sans nul doute un gage de qualité. On remarquera que son nom est « Rey Mysterio Jr », son oncle étant le sénior qui a largement prospéré dans les années 70 au Mexique mais qui est rarement passé de l’autre côté de la frontière pour aller lutter… Dont à la WCW en 1990 pour faire équipe avec un certain Konan dont on a déjà parlé ici et qui a aussi été entrainé par Rey Mysterio Sr. A noter que son fils et donc cousin de Rey Mysterio Jr a lui aussi été lutteur sous le nom de « El Hilo de Rey Mysterio » (type de patronyme courant dans le milieu de la Lucha Libre) qui (au moment où je vous parle) du haut de ses 25 ans a une carrière beaucoup plus discrète malgré des passages discrets à la AAA et CMLL, il a même raccroché les bottes en 2011.

Mysterio Jr a fait également un petit passage du côté de la ECW sans atteindre les sommets, on peut noter une rivalité avec l’autre mexicain ressemblant à un sorcier vaudou, Psychosis, qu’il retrouvera à la WCW et furtivement à la WWE.

Dernier détail « rigolo » (pour ceux qui aiment les détails), Rey Mysterio Jr a fait son entré sur une ancienne musique qui a déjà été utilisée auparavant par l’ancien « Booty Man » lorsqu’il jouait le rôle de Zodiac dans la Dungeon of Doom… Cliquez ici

Le match s’annonce équipe face à un homme comme Dean Malenko, le Iceman, l’homme aux Mille prises.

Serrage de main pour commencer et prise de force, collier de tête par Mysterio mais tout de suite contré par Malenko… Les deux hommes se relèvent, match nul.

Nouvelle prise de force et multiplications de clés de bras par l’Iceman, saut de main par Mysterio qui prend la jambe de Malenko, tentative de tombé tout de suite repoussée, de nouveau les 2 se relèvent… C’est du pur début de style de combat technique et un peu « flyng » qu’on trouve dans des matchs de Dean Malenko, Konan, Mr J.L, Eddie Guerrero à la WCW et ça permet de chauffer le public, les deux hommes se tournent autour et on reprend, clé de bras par l’homme mysterieux retourné par Malenko, nouveau saut de main qui permet de mettre un coup de pied dans la face de Malenko, les deux se relèvent avec un saut carpé et se retrouvent face à face… Ca commence très bien et le public applaudit.

Collier de tête à terre sur Mysterio Jr, qui se relève mais ne parvient pas à retourner la prise mais s’accroche aux cordes donc l’Iceman doit lâche. Collier de tête par Mysterio, son adversaire retourne et on court sur les cordes, petit saut carré par Malenko pour éviter un coup, petit coup d’épaule dans la face par le Mexicain et Arm drag alors qu’il était sur l’épaule de Malenko, magnifique ! Enchainement avec un dropkick, Malenko sort du ring pour récupérer.

En commentaire, Tony Schiavone précise que Rey Mysterio Jr a réellement commencé à catcher à partir de ses 14 ans, fort.

On reprend avec une prise de forcé menée par Malenko puis ça s’égalise, enchainement de portés indéfinissables et Malenko domaine. Malenko ressort du ring voulait choper le mexicain qui était en dehors mais est rentré trop vite.

Prise de mains et… Magnifiques gestes techniques de la part de Dean Malenko pour frapper les mains de Mysterio Jr… Il est sur le dos et tout en maintenant le bras de son adversaire arrive à mettre un coup de pied dedans, c’est vraiment remarquable. Mysterio se tient le bras alors que Malenko le frappe à coup de pied.

Hammerlock slam, brise coude et nouvelle soumission sur le bras du mexicain qui souffre alors que le champion poids léger continue son excellent travail de sape sur son adversaire qui bouge dans tous les sens et parvient enfin à sortir du ring. Mais Malenko le suit et se sert des barrières pour affaiblir le bras de Mysterio. On revient sur le ring et nouvelle soumission mais Mysterio la retourne en suivant en montant sur le coin et dropkick ! Lance Malenko dans le coin, veut monter sur ses épaules, ce qu’il parvient à faire mais ce dernier le lance et… Clotheline par Dean Malenko ! 1..2.. Il faudra attendre.

Nouvelle soumission sur le bras de Rey Mysterio Jr.

IMG_3790

Mysterio Jr se débat et tape par terre avec ses pieds, Malenko tient bon mais lâche la soumission pour continuer de s’attaquer au bras du jeune mexicain de toutes les façons possibles, encore une fois, son surnom d’homme aux 1000 prises n’est vraiment pas usurpé !

1..2.. On peut lui casser le bras mais ses épaules se lèvent toujours, par le fait, Malenko ressort une soumission pour approfondir la douleur de son adversaire, toujours un peu plus. Overhead suplex par Malenko avec le bras de Mysterio dans le dos pour que ce dernier puisse retomber sur le bras (c’est comme cela que fonctionne Malenko depuis un moment). 1..2.. Toujours pas de 3 ! En suivant, Mysterio se relève, tentative de Springboard mais avorté par Malenko qui reprend son acharnement sur le bras.

Dean Malenko démontre ici qu’il n’a pas à envier cette autre école dont on parle beaucoup dans le milieu du catch américain qui est celle du donjon des Hart au Canada. Ses mérites sont très largement vantés à travers le monde de par les élèves qui y sont passés au fil des années, Bret et Owen Hart, Chris Jericho, Chris Benoit pour ne citer qu’eux. Plus récemment on peut donner le nom de Viktor, membre de la fraiche équipe « The Ascension »

Surfboard par Dean Malenko… J’adore tellement cette prise que je me sens obligé de mettre une photo.

IMG_3791

Le seul inconvénient de cette prise est que certains arbitres en profite pour tenter le compte de 3 sur celui qui la pratique car ses deux épaules doivent pratiquement toucher le sol. Mais pas cette arbitre, Malenko lâche soudainement la prise pour le prendre en sorte de fin de German suplex, que c’est bien effectué !!! 1..2.. Mysterio chope la corde à proximité. Wow, quel mouvement encore une fois par Dean Malenko.

Coup de pied par Dean Malenko, puis à nouveau une clé de bras sur un Mysterio qui crie de plus en plus fort. Le loquet Malenko semble vraiment infranchissable, sacré défi technique posé par l’actuel champion cruiserweight. Le public semble de plus en plus silencieux en parallèle mais le spectacle vaut vraiment le coup. Une sorte de figure 4 est posé par Malenko sur son aspirant. Le champion lâche la prise et donne des coups de coude puis encore une prise dévastatrice ! 1..2..Mysterio résiste encore ! Double hunderhook suplex..1..2.. Enchainement direct avec une sorte de wrist lock avec une position façon collier de tête. Cette position (qui ressemble à un T) se veut simple en sport de combat notamment en lutte gréco-romaine ou freestyle qui a pour but que si l’adversaire tente de bouger avec ses jambes et donc se rapprocher de l’adversaire pour tourner la prise, cela permet à celui qui tient la prise d’effectuer le même mouvement (ce qui provoque une rotation) et donc une distance est gardée en celui qui donne et celui qui subit sans permettre de « rapprochement » et donc de donner la chance à l’adversaire de donner un coup pour s’en tirer.

L’iceman se met carrément sur Mysterio puis se relève et encore un brise coude puis une clé de bras, Malenko et ysterio sont dos à dos permettant une meilleure torsion du bras. Malenko se relève de nouveau ce qui laisse une seconde à Mysterio pour pouvoir agir et envoi le champion en dehors du ring ! Malenko remonte et Rey rey attaque, baseball slide puis frappe au dessus de la seconde corde, Malenko se recule… Mysterio Jr monte sur la troisième corde et… Springboard summersault !!!! Magnifique !!!

Le public se réveil soudainement en voyant ce mouvement. les deux hommes sont de nouveau sur le ring, springboard dropkick et 1..2.. Pas plus, on multiplie les tombés, la fin est proche !!! Mysterio se réveil et domine, case des atémis, lance Malenko dans le coin… Des esquives, Rey Mysterio Jr monte sur la troisième corde mais Malenko le frappe et monte à son tour, tente de mettre mysterio sur ses épaules mais ce dernier réplique avec des coups de genoux dans le visage, Malenko résiste… Powerbomb par Malenko… NON ! Frankensteiner de la troisième corde Mysterio !

Tentative de backbreaker par le champion mais encore contré par l’aspirant… 1..2.. Le champion est toujours champion ! Retournement de frankensteiner par Malenko en Powerbomb et s’appui sur les cordes !!! 1..2..3 !!!! Quel match et magnifique victoire par Dean Malenko qui reste donc champion cruiserweight !!

Ce match était vraiment très réussi par les deux hommes et encore une fois un sacré cours de technique in ring par Dean Malenko.

Retour backstage avec une interview de Lex Luger, actuel champion par équipe et champion TV de la WCW. Luger nous explique avec toute la philosophie qui l’habite (en un mot, notez le) que si son corps est présent ici et maintenant devant les caméras avec Mean Gene, son esprit lui est bien loin de tout cela – Encore une fois, ça fait du bien de voir Luger parler sans crier, ça donne un tout autre sens à son personnage, plus de retenu et moins débile… Les cheveux attachés, ça fait moins Hulk de la vielle série TV

HulkTV

Hulk c’était ça, gros baraqué, grosse tignasse toujours la bouche ouverte qui agissait n’importe comment… Et bien Luger c’était le Hulk de la WCW. Mais ça, c’était avant.

Luger dit que son esprit lutte contre le Giant et que son esprit est prêt pour ce match. Pour lui, le Giant a changé le visage de la World Championship Westling, par sa force, sa taille et son finish mais cela ne correspond pas aux valeurs de son catch (il étale son palmarès à la WCW), Luger ne veut dire qu’une chose, que ceux qui se croit invincible ont tort, que c’est une erreur, que tout le monde fait des erreurs et il compte bien capitaliser chaque erreur du géant pour repartir avec avec la ceinture autour de la taille.

Cinquième Match – Big Bubba (w/ Jimmy Hart) vs John Tenta

On a le droit à un style plutôt dark assez proche du Biker pour Big Bubba avec la casquette en cuir (oui, ça fait aussi Village People, je vous l’accorde). John Tenta lui rentre sans musique. John Tenta, c’est l’ancien « Shark » de la Dungeon of Doom qui a voulu se faire la malle mais qui s’est fait rattraper par son ancienne équipe dont son nouveau membre – Big Bubba – qui pour bien se faire voir dans l’équipe à décider de raser en partie la tête de John Tenta (Earthquake à la WWF), Tenta est donc en colère et pour montrer sa détermination, a décidé de garder sa moitié de crâne rasée en guise de protestation ou je ne sais quoi, là encore trop de philosophie… Il n’empêche que ça ne doit pas être simple d’assumer cela dans la rue.

On se frappe à l’extérieur du ring alors que la cloche n’a même pas sonnée ! On ne se pardonne rien évidemment au vu des évènements. Big Bubba est envoyé sur les marches et renvoyé sur le ring. Bubba donne pardon et tente une Ric Flair en voulant frapper Tenta mais ça ne fonctionne pas. Il se prend également un coup de fesses… 2 fois… Bubba arrive à survivre avec un coup d’épaule puis un coup de poing fermé sur Tenta. Alors que l’arbitre va voir comment se porte l’ancien Shark, Jimmy Hart vient donner un objet à Big Bubba et évidemment, comme d’habitude à la WCW, l’arbitre ne voit rien. Suspicion de l’homme en bleu tout de même qui vient fouiller Big Bubba mais qui ne trouve rien… Jimmy hart essayait en fait de lui donner des ciseaux.

Enchainement de prises sur la corde par celui qui est aussi connu par les fans par le nom de Big Boss Man qui tente le tombé..1..2.. Pas plus. Tenta réagit, coup de point et rate un slam renversé par Bubba..1..2.. ça s’arrête là. Buibba reprend le contrôle avec des prises d’étouffement, le tout sous le décompte de l’arbitre.

Le combat est lent et assez peu disputé par les deux hommes, on se renverse les politesses. Big Bubba est globalement très dominateur dans cette rencontre même s’il ne parvient pas encore à concrétiser… Il arrive à porter John tenta ! Monte sur la troisième cordes mais Tenta le chope en plein vol ! Jimmy Hart était dos à l’action et pensait que la prise était effectué par son protégé et n’assiste donc pas au tombé qui suit ! 1..2..3 !

Victoire de John Tenta !

Après le match, John tenta coupe un bout de la barbe de Big Bubba.

On est en backstage avec Mean Gene Okerlund qui est chaud pour une interview de Mongo McMichael, Kevin Greene qui sont accompagnés de leurs femmes respectives. On rappelle qu’ils vont faire face à Ric Flair et Arn Anderson. McMichael est donc le seul qui gueule au micro, visiblement il n’a pas reçu le mémo. Il fait simple et concis en disant « Flair et Anderson, on va vous avoir ». Ok. Greene n’a pas reçu le mémo non plus visiblement, peut être des problèmes de fax avec la NFL, Greene dit sensiblement la même chose que son collègue. Et. Voilà. Macho Man vient même squatter, Macho Man dit que ça sent la victoire dans le coin, que les adversaires vont être cloués au sol car ses gars sont balèzes.

Sixième Match – Chris Benoit vs Taskmaster – Falls count anywhere match

La rivalité a été construite lors des shows du samedi soir donc je ne peux pas dire grand chose. Ce qui est sûr, c’est que aucun des deux lutteurs n’est populaire auprès du public.

On s’envoie des beignes en dehors du ring.

Ce qui est intéressant là dedans, c’est ce qui lie en dehors du ring ces deux hommes. Woman, la manageuse actuelle de Ric Flair est l’ex femme de Kevin Sullivan et la future épouse de Chris Benoit.

Bref, sinon ça bataille à coup d’atémis en dehors du ring et même dans le public, on s’envoi valser un peu partout. Sullivan parait pour le moment assez dominateur. On arrive dans les toilettes de l’aréna… Contre les portes… Des gens viennent donc envahir les toilettes pour voir ce qui se passe et la sécurité doit faire le ménage. Benoit se rebelle et tente des droites mais Sullivan réplique, pas pour longtemps, il se fait écraser lui aussi par les portes des toilettes. Pendant ce temps, chez les commentateurs Dusty Rhodes devient tout fou parce qu’une fille est présente dans les toilettes des hommes pour ce qui se passe, les enfants sont formidables. Chris Benoit se fait frapper à coup de rouleaux de papier toilettes… D’accord.

IMG_3793

On sort enfin de la pièce pour arriver dans un couloir du bâtiments, c’est très fouillis et blindé de monde, Benoit semblait vivre un peu dans ce match mais Kevin Sullivan répond par son expérience… Le Taskmaster assez faible de ces derniers mois qui se faisait écraser par tout le monde semble avoir bel et bien disparu. Taskmaster envoi Benoit dans les escaliers et fait une légère chuter sans trop de gravité… Mais en fait une seconde beaucoup plus grande… on revient progressivement vers le ring… On s’écrase les couilles sur les barrières, Chris Benoit veut sortir une table mais galère à cause des installations du ring et se contente d’envoyer son adversaire sur les grilles. Il arrive enfin à retirer la table tout en évitant les assauts. Chris Benoit case la table sur la troisième corde, fait quelque chose qui n’a pas de sens en se lançant sur le Taskmaster alors que ce dernier est dos à la table… Logiquement Sullivan contre et envoi Benoit sur la table. Le vétéran monte sur la deuxième corde pour frapper le canadien… Qui réplique et arrive à effectuer un superplex depuis la table ! 1..2..3 !

Victoire du Crippler Chris Benoit !

Benoit continue de frapper le Taskmaster après le le match mais Arn Anderson intervient, sépare Benoit en le jetant à terre. Ce dernier demande évidemment des explications… Et Arn Anderson frappe à son tour le Taskmaster ! 2 contre 1 ! Véritable passage à tabac ! La Dungeon of Doom vient en renfort ! Les 2 Horsemen quittent le ring sous les ovations du public.

Interview de Woman et Miss Elizabeth… Arn Anderson vient stopper cela avec Chris Benoit. Ils vendent les Horsemen et que Chris Benoit était dans son droit de faire tout ce qu’il a fait car il fait partie de la plus grande équipe de tous les temps, Taskmaster se voit prévenu, une guerre est déclarée à la Dungeon of Doom. Anderson enchaine en mettant en garde l’équipe des footballeurs. Ric Flair nous explose les oreilles pour venter les charmes de son équipe.

Septième match –  Lord Steven Regal (w/Jeeves) vs Sting

Le match commence par une grosse domination en mode strenght power par le Stinger

IMG_3794

(pardon mais la photo me fait rire)

Régal tombe en dehors du ring, Sting suit l’action et continue son travail vite fait mais surtout bien fait… Il fait rentrer l’anglais qui procède à un eye poke puis à des poings dans la tête de l’ancien champion du monde de la WCW..1.. Sting est encore trop puissant. Régal donne des coups de pied et relève le favoris du public puis procède à un collier de tête… Le tout accompagné d’écrasements du nez. Sting parvient à changer la donne avec un surpassement.

Petite pause entre les deux, régal veut se frite avec quelqu’un du public le tout sous les chants « USA » par le public ici à Baltimore. Lord Steven Regal demande une pause avant de reprendre et un serrage de main avec un gros sourire faux cul, Sting répond avec un coup de rein faisant penser à un acte physique que l’on peut éventuellement effectuer lorsque les monsieurs et les madames (tout comme les monsieur et les monsieurs les madame avec d’autres madames… Même plusieurs monsieurs avec plusieurs madames… mais je m’égare) peuvent effectuer lorsqu’ils sont tout nu et très content.

Regal fait son choqué suite à la provocation. Le combat peut enfin reprendre, sur des brases un peu plus techniques cette fois et où chacun aborde son point fort, la roublardise pour Regal et la force pure pour Sting, belle opposition de genre. C’est Regal qui gagne à ce petit jeu grâce à une belle maitrise du sujet adverse. L’anglais se moque des USA anglais et enchaine les soumissions comme cette clés de bras qui met Sting à genoux… Sting se relève… Parvient à défaire la prise, tente le tomber..1..2… Pas plus, Elbow drop par le Lord qui reprend cette fois avec une nouvelle soumission entrecoupée de droites dans le visage de l’américain.

Grâce aux ovations du public, Sting se relève mais l’anglais est vraiment très bon dans son genre et ne laisse plus aucun temps mort à l’américain et… Dropkick..1..2.. tout de suite cassé par Sting.

Le Stinger est de loin le lutteur le plus populaire du PPV pour le moment et possède souvent un très franc succès toutes les semaines auprès du public lors des différents Nitro… Peu de monde l’égal sauf évidemment le grand Hulk Hogan, tête d’affiche de la WCW et invisible depuis un peu plus d’un mois à la télévision depuis son succès contre la coalition Horsemen / DoD grâce à l’aide du Macho Man et du Booty Man… Depuis le Macho Man a lui beaucoup plus sombré à cause des attaques répétées – aussi bien physiques que psychologiques – par Ric Flair. Seulement Hogan, son compère de l’équipe « Mega Powers » (datant de la WWF) ne montre pas le bout de son nez. Pourquoi ? Aucune idée.

Pendant que je vous raconte tout cela, Sting vient tout juste de reprendre le dessus ! Les deux hommes sont à terre et Regal est le plus enclin à se lever rapidement et colle donc une belle 5 doigts à son adversaire ! Il inflige par la suite une nouvelle soumission du bras…1..2… Le 5 fois champion poids lourd de la WCW lève l’épaule.

Collier de tête par le britannique… Assez inefficace car Sting se lève rapidement, lance Regal dans les cordes et… Les 2 hommes se télescopent ! On accuse le coup des deux côtés car même si Regal  n’a pas beaucoup subit, il fatigue. Ce n’est pas pour autant qu’il abandonne car il frotte le visage du champion par équipe sur le sol, très classe. On travaille essentiellement la soumission du bras pour le Lord, le tout certes avec une efficacité différente de celle de Dean Malenko dont on a parlé précédemment mais suffisante pour mettre l’homme en rose à terre et être largement en difficulté pour le moment car mise à part un début de rencontre en fanfare, Sting est pour le moment celui qui souffre le plus.

L’arbitre vient finalement au secours du favoris de la foule, il demande à Regal de retirer son pied de la corde, il s’en servait pour tricher ! Du coup Regal arrête sa soumission et cela donne une occasion à Sting pour se relever en se tenant le bras. Regal retourne voir son adversaire mais se fait accueillir par un coup de pied dans l’abdomen !

Régal le prend mal, donne un coup dans le dos de Sting et le prépare pour le lancer dans les cordes en face, Sting renverse et abdominal stretch par l’américain, laissant peu de temps au public pour exulter car Regal chope la corde et Sting est donc contraint d’arrêter son mouvement. Grosse droite main fermée par l’anglais, collier de tête avec la jambe… 1..2.. Sting survit… Nouvelle soumission au niveau du poignet cette fois, on se relève… Sting commence à avoir ce que l’on appelle à la fois pour les sportifs en général un second souffle ! Il résiste aux droite et retourne la soumission, eye poke par Regal qui évite le pire ! double underhook soumission par le slip bleu… Puis des droites, comme s’il en pleuvait… Mais dropkick par Sting qui enchaine les coups de la corde à linge..1..2.. Sting monte sur la troisième corde mais Regal le rejoint et…. Double underhook back suplex ! 1..2 Sting résiste ! Il se mange derrière une nouvelle soumission, Regal la lâche car étonné que Sting puisse y résister… Serait-ce une perte de confiance à vous M. Regal ? Il semblerait ! Malgré les coups Sting encaisse et parvient à rester debout… Sort le regard de la mort, montre les muscles, enchaine les droites sous les applaudissements de la foule ! Splash esquivé par l’anglais mais surpassement et… Sting met sa jambe droite… On sait ce que ça signifie !!! Scorpion death lock !!! Abandon de Regal !!!

Vainqueur du match après avoir beaucoup mangé : Sting

Huitième match – Ric Flair & Arn Anderson (w/ Miss Elizabeth & Woman & Bobby Heenan) vs Kevin Greene & Mongo McMichael (w/ Debra McMichael & Tara Greene & Randy Savage)

Annoncé comme tout grand match de la WCW par le seul et unique Michael Buffer avec son incroyable « Let’s get ready to rumble ! » (qui a d’ailleurs déposé ces mots comme une marque et qui possède grâce à cette licence la rondelette somme de… 400 Millions de dollars : http://abcnews.go.com/International/story?id=80018&page=1)

Buffer

Yay! Je suis riche !

Kevin Greene semble très très nerveux…

Autre petit détail, la femme de McMichael à cette époque, Debra réussira plutôt pas mal dans le monde du catch car elle est la Debra que l’on connait qui a eu son succès plutôt sulfureux du côté de la WWF et qui deviendra d’ailleurs entre autre la femme d’un certain Stone Cold Steve Austin entre 2000 et 2003.

On commence par McMichael et Arn Anderson pour ce match. Les 2 joueurs de la NFL ont reçu je l’espère un entrainement de haut niveau pour ce match car ils vont faire face à deux véritables figures du catch américain qui sont aujourd’hui encore cités comme exemple, d’un niveau technique certes, mais aussi des gens qui savent passer une véritable dimension psychologique dans un match. Ric Flair a su s’inventer un personnage complet et complexe pour devenir en 1996 un heel avec une palette complète pour faire vivre un match sans qu’il n’y ait besoin de générer un mouvement. D’ailleurs il est en ce moment même en tant que partenaire en équipe donc derrière le coin, mais il fait de longs aller retour pour déconcentrer l’équipe d’en face, viendra, viendra pas. Répond aux invectives du public en étant plus ou moins calme, fait mine de recevoir et d’écouter les conseils de Bobby Heenan.

Alors que se déplie un drap avec un message plutôt explicite…

IMG_3801

Prise de force menée par Arn Anderson et gagnée. Changement avec Ric Flair mais Mongo demande à Anderson de rester, ce qu’il fait. Nouvelle prise de force que Mongo finit par retourner mais termine à terre. Mongo n’est pas confiant et il a raison, il gagne du temps, ça sent le manque de confiance, on préfère jouer la comédie plutôt que de rentrer dans l’action… On instaure alors une sorte de défi façon football US avec même un « hut » de l’arbitre pour faire un petit épaule contre épaule… gagner par l’ancien commentateur évidemment.

Nouvelle longue pause. Nouveau défi football US… « hut » feinte par Anderson qui fait chuter Mongo, il est ensuite envoyé dans le coin. Mais réagit avec une sorte de spear du haut de la seconde corde. Anderson ne veut pas faire le tap à Flair car il veut se faire McMichael.

Le match commence un peu à s’emballer avec des petites interventions… Mais encore derrière, un long arrêt… On peut pas faire plus lent pour le moment. Changement avec l’entrée de Kevin Greene qui agit comme un excité à faire des mouvements d’entrainements de foot US (pompe puis relevé puis encore pompe). Flair entre en jeu et se moque de Greene en tournant autour du rond se trouvant sur le ring… Les Horsemen sont presque acclamés dans ce match, c’est du n’importe quoi. Petite triche de Flair qui permet la domination mais ça ne va pas bien loin… Tackle par Greene, Flair sort du ring pour faire mine de partir énervé… Mais Macho Man le ramène vers le ring ! Sans que l’arbitre ne dise rien d’ailleurs. Surpassement pas Kevin Greene puis nouveau tackle et un troisième, changement avec Mongo.

Par la perfidie Flair démontre sa domination… mais ses atémis ne font qu’énerver son adversaire qui réussi à faire des atémis et même un arm drag puis un surpassement. Incroyable ! Flair revient avec un eye poke, il veut monter sur la troisième corde mais le joueur des bears le fait descendre de force, on attend au moins 15 secondes entre chaque prise et voilà que Mongo fait le figure 4 Leg Lock à Flair ! Pendant que Greene fait de même à Anderson mais Woman casse la prise en aveuglant Mongo ! Les 4 femmes se chauffent et quittent la salle pendant que les Horsemen dominent désormais sur le terrain.

Anderson vs Mongo puis au tour de Flair de rentrer, les lutteurs de la WCW marquent leur territoire. Atémis et coup de poing par le Nature Boy, Mongo se fait un peu atomiser en dehors du ring par de la triche mais le Macho Man veille à ce que cela ne dure pas. Anderson désormais avec des coups de pied dans l’abdomen puis des étranglements. Nouveau changement et Flair fait sa souplesse arrière. Kevin Greene veut constamment se faire justice lui même dès qu’il voit quelque chose de non légal il rentre sur le ring et se fait recaler par l’arbitre, il faut prendre un lexomil mec !

Mongo est à moitié mort, à 70cm de son partenaire et reste 10 secondes tranquille mais ne fait pas de changement, ce match a donc été booké par mon petit cousin de 4 ans. Flair envoi son adversaire dans le coin mais préfère le charrier plutôt que de le charger et ce dernier effectue une clotheline… Les 2 hommes sont par conséquent à terre. Ric Flair parvient à effectuer le changement mais pas Mongo qui se fait donc achever au fur et à mesure mais parvient on ne sait comment à sortir un atomic drop, de façon cartoonesque Flair et Anderson et tape dedans tête contre tête permettant à Mongo de se glisser vers son partenaire et… Parvient grâce à un très mauvais suspens à faire le tag ! Deux tackles par Greene sur Anderson, puis deux scoops slam. Surpassement sur Flair et powerslam sur le Nature Boy encore et toujours. Il l’envoi dans le coin mais une intervention d’un Mongo déjà debout met déjà Flair à terre (Mongo tente un vieux truc derrière genre je tape sur le pied mais c’était excessivement loupé au point que Flair ne le vend pas). Souplesse arrière par Greene mais Anderson vient lui mettre un coup dans le genou par derrière, Macho Man n’est pas assez rapide pour empêcher cela et Greene est donc coupé en plein élan.

Changement et entré d’Arn Anderson qui rate une soumission et change tout de suite avec Flair..1..2.. Pas plus. Tentative de collier de tête par Greene mais Flair la retourne d’entrée et effectue le figure 4 ! Le public n’est pas très réactif acec cette soumission. Flair s’appuie sur Anderson pour durcir la soumission, Macho Man vient donc s’attaquer à Anderson pour stopper la tricherie mais voilà que Chris Benoit intervient et frappe Savage ! Echange de coups et le Macho Man termine à terre. Pendant ce temps Greene subit toujours le figure 4.

Mais… Reviennent sur le devant de la scène Woman et Miss Elizabeth avec une valise et au milieu Debra McMichael qui s’est changée (une grande robe rose alors qu’avant elle avait un manteau à l’effigie des Chicago Bears)… ça sent mauvais pour Kevin Greene ! La valise est remise à Debra qui vient convaincre son mari, Mongo ouvre la valise… On y trouve un t-shirt des horsemen et…

IMG_3802

Un sacré paquet de blé !

Greene chope la corde mais Flair ne stoppe pas la soumission et demande de l’aide à Mongo, l’arbitre ne demande même pas au Nature Boy de stopper la prise… C’est pas très très légal ça !

Mongo frappe son partenaire avec la valise ! Flair procède donc au tomber..1..2..3

Victoire donc du « Nature Boy » Ric Flair et de l’Enforcer Arn Anderson. Ce match reste malgré le compte de 3 de l’arbitre contre son équipier une victoire pour Steve McMichael.

Après le match, Macho Man veut frapper Flair mais McMichael s’interpose, les Horsemen tabassent Savage. Mongo met le t-shirt des horsemen alors qu’il a prouvé à quel point il manquait de pratique, les Horsemen c’est avant tout l’excellence sur le ring. Plus maintenant. On a donc le droit à une sorte de Don Quichotte sur son âne chez les Horsemen. Je suis choqué !

Eric Bishoff vient sous l’écran géant pour parler des récentes interruptions, parle de sa brève réunion au siège de la WCW. Bishoff demande aux « gars » de venir car il sait qu’ils sont là et en effet… Razor Ramon et Diesel pointent le bout de leurs nez. Bishoff veut d’abord régler une question tout en disant qu’il est prêt à répondre à l’attaque.

IMG_3803

Il est petit le n’Eric.

Bisou demandent s’ils sont prêt à se battre mais surtout… Est-ce qu’ils bossent pour la WWF ? Les deux répondent que non… Ramon dit qu’il faut oublier le passé et qu’il faut s’inquiéter du futur, ils veulent savoir qui sont les 3 mecs en face, si c’est le « Nacho Man » ou le Hulkster ? En tout cas le grand monsieur et le monsieur de taille moyenne (c’est comme ça qu’il s’identifie) et leur invité surprise vont les dégommer. Ramon veut savoir qui sont les 3 mecs, Bishoff refuse et dit qu’il le dira lors de Nitro le lendemain, Ramon prend la mouche arrache le micro et donc frappe Bishoff qui se prend derrière un Jacknife Powerbomb à travers une table !!!! Wow !!! Les deux mecs célèbrent leur geste et préviennent de leur départ sous des réactions à la fois folles et huées par le public. Bishoff (Mon correcteur automatique n’arrête pas de mettre Bisou à la place de Bishoff et c’est relativement stressant… Donc si vous voyez un Eric Bisou qui s’est faufilé quelque part, pas d’inquiétude !) se fait emmener sur une civière en attendant… Tony Schiavone va voir comment ça se passe et on laisse donc Dusty Rhodes seul (accompagné de son cheveu sur la langue tout de même) galérer tout seul au micro face caméra… Répéter « I tell you what » toutes les 6 secondes, il parle de gens venir et repartir de la WCW, il condamne ce qui vient se passer et dit que la ligne a été franchit et qu’en effet une guerre a été déclarée. Il galère.

Neuvième match – WCW World Heavyweight Championship – Lex Luger vs The Giant

Plus de commentateurs pour l’entrée, on se sent seul. Luger vient voir Bishoff pendant son entrée. Ensuite c’est au tour du Giant. Retour des commentateurs, le match peut enfin commencer.

Big boot sur Luger qui se fait ensuite sécher à terre, Luger se relève et enchaine des droites et arrive à sortir le Giant du ring. Giant arrive à le faire sortir puis rerentrer. Coup dans l’abdomen puis coup de genou par le prétendant au titre. Il tente un seller hold au milieu du ring en étant sur les épaule du champion… Hart allait intervenir pour stopper la prise mais Sting le chasse et les deux quittent la scène. Pendant ce temps le Giant a renversé la prise et mis Luger à l’envers sur le coin et lui donne des coups de pieds sous les cris de Luger… il le jète vers un autre coin puis donne des coups dans le dos… Luger continue sa vielle école de s’égosiller à chaque coup…

Le champion a prit la main dans ce match avec une soumission, il arrête… Backbreaker par le Giant puis le laisse tomber et abdominal stretch, Luger parvient à casser la soumission, tente le scoop slam mais rate, le Giant le retombe dessus et 1..2.. On était juste ! Luger reste à terre, le Giant le relève, le met sur la troisième corde et lui donne des coups de poing dans le dos, Luger se relève mais Giant lui colle un gros coup sur les pectoraux. L’arbitre casse ça car Luger était dans les cordes, Giant tente de se jeter sur Luger mais ce dernier ce décale, le champion rebondit donc et cela permet à Luger de prendre une seconde pour respirer, il case un dropkick ! Clotheline dans le coin du ring par le champion TV et par équipe. Il assène un second coup de la corde à linge, une troisième, quatrième puis un coup dans le genou ! Le Giant met un genou à terre, Luger multiplie les droites mais Giant le jète dans le coin, prend de l’élan et… Splash dans le vide, il termine allongé sur la troisième corde, Lex Luger en profite pour frapper le Giant dans le coin, ce dernier se retourne et Luger tente le Torture Rack !!!!!! Il parvient à porter ! Quelle force par Lex Luger !

IMG_3805

Le Giant est trop lourd et Luger chute… La chute était même très dangereuse car le Giant tombe presque sur la nuque du Total Package ! Le champion se relève qui s’énerve tout seul, relève son adversaire et enchaine directement avec un chockeslam ! Tomber…1…2..3

Dans un match où il n’y aura eu qu’un très léger suspens à la fin… Le vainqueur et toujours champion du monde : The Giant. Il soulève sa ceinture alors que le public quitte déjà son siège.

Les questions en suspend à la fin du PPV :

  1. Qui seront les 3 hommes de la WCW contre les deux anciens de la WWF ?
  2. Qui est l’invité surprise ?
  3. Quel sera le prochain prétendant au titre de WCW Heavyweight Champion ?
  4. La progression de Steven Regal a t’elle été définitivement stoppé par Sting ?
  5. Mongo va t’il rester un Horseman ? Kevin Greene va t’il donner suite à cette histoire ?
  6. « Macho Man » prendra t’il un jour l’ascendant sur Flair ?
Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s