WCW – Slamboree 1996

Slamboree2

Le show à lieu le 19 mai 1996 au Riverside Centroplex à Baton-Rouge en Louisiane qui se nomme aujourd’hui Baton-Rouge River Center Arena, pouvant contenir jusqu’à 12.000 places mais qui lors de ce show à la capacité maximum possible pour ce genre d’évènement, environ 7800 billets ont trouvé preneurs ! Encore une fois, les principaux spectacles ayant eu lieu dans ce stade sont des shows de catch ECW, WCW et bien évidemment WWE… Et Miss USA 2014.

La spécificité de ce PPV est très simple, 32 lutteurs sont tirés au sort pour créer 16 équipes éphémères et qui évidemment qui dit catch signifie hasard illusoire, certaines des équipes regroupent des lutteurs ayant de forts antagonismes à l’image de l’équipe sur qui tous les projecteurs sont braqués : Ric Flair et Macho Man Randy Savage. Tous les matchs non tag team sont des matchs simples pour un titre. Tout est en jeu ce soir dont pour la première fois en PPV la défense du titre WCW Cruiserweight. Les équipes vainqueurs des 2 rounds se retrouveront sur le même ring pour un 3ème round et une Battle Royale où il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur qui aura le droit à un match pour le titre de champion du monde poids lourd au prochain PPV de la WCW – The Great American Bash 1996.

– Battle Bowl Round 1 –

Premier match : Road Warrior Animal & Booker T vs Road Warrior Hawk & Lex Luger

Les lutteurs qui sont ensemble s’observent, le duel entre les deux road warriors risque d’être très intéressant. Hawk commence directement à mettre des droites à Booker alors que le match n’a même pas commencé, l’arbitre lui demande de se calmer. Hawk dit même à Luger de se calmer… Tout va bien. En attendant à discute entre Booker et Animal à savoir qui va débuter la rencontre. C’est Luger et Animal qui commencent.

Prise de force gagnée par Lex Luger et il ne lâche pas puis enchaine des coups de poings et pieds puis un powerslam (en parallèle Booker insulte Animal quand il passe à proximité, grosse ambiance). Petite pause pour reprendre ses esprits et nouvelle prise de force cette fois menée par Animal puis coups de bélier, il lance son adversaire dans les cordes mais contre et clotheline par Animal puis un powerslam à son tour ! Animal domine et demande l’aide du public, mais Luger retour une prise et enchaine avec une souplesse arrière, Animal se relève en suivant et enchaine avec un dropkick puis changement avec Booker T. Booker pousse son coéquipier au passage mais porte ensuite son attention sur le Total Package qui fini par reprendre l’avantage grâce à sa force de frappe. Luger l’envoi dans le coin puis slam et descente du coude… ratée.. Booker tente de même mais c’est loupé également, Booker se relève avec son spinarooni et enchaine avec son high kick direct dans la face du blondinet…1..2.. Luger lève l’épaule. Collier de tête par Booker en plein milieu du ring.

IMG_3765

Le champion par équipe fini par se relever et donne des coups de coude dans l’abdomen du Harlem Heat mais ce dernier met un coup dans le dos et… Head Scissors ! 1… Hawk vient briser la prise, Luger semblait dire qu’il n’avait pas besoin d’aide et une baston démarre entre Hawk et Lex Luger ! A laquelle Animal vient s’ajouter, on en arrive aux Road Warriors vs les deux autres. L’arbitre demandent aux hommes de se relever mais cela n’arrive pas !

La cloche sonne, le match se termine sur un double count out sous l’acclamation des Road Warriors. L’idée d’équipes mixtes se passe donc à merveille.

Second Match : Public Enemy vs Chris Benoit & The Taskmaster

Public Enemy sont donc ensemble. La force du hasard vous dis-je. Kevin Sullivan et les Horsemen ne s’entendent pas géniaux, le mélange peut donc exploser au sein même de l’équipe. Pourtant, les deux semblent s’entendre. On commence par Benoit vs Rocco Rock. Les deux adversaires se poussent puis roublardise par Rock qui met ensuite des droites au canadien qui retourne mais tout cela se termine avec un head scissors par Rocco Rock. On fait un petit jeu de popularité dans le public, sans grand succès pour les deux et de nouveau prise de force gagné par Benoit mais quand ce dernier tente une prise, ça se termine encore par un head scissors. Quand il en tente un troisième, Chris Benoit arrive à sortir la powerbomb. Il défonce la tête de Rocco Rock et fait le changement avec Kevin Sullivan. Le combat devient vite n’importe qui avec deux 1 vs 1, Kevin Sullivan donne même des coups de chaises mais se fait mettre sur une table. Grunge le tient, Rocco Rock monte sur le ring pour sauter sur la table mais Chris Benoit le stop dans son élan ! Benoit se prend ensuite une souplesse en dehors du ring pendant que Sullivan commence à se faire reprendre ! Benoit et le Taskmaster sont maintenant sur la table, Grunge est juste au dessus de la table… Rock accourt et…Sandwich version public Enemy !

IMG_3766

Kevin Sullivan échappe lui au massacre mais Benoit termine en kit. Le corps de Chris Benoit est remonté sur le ring..1..2..3. Victoire des Public Enemy.

Taskmaster suggère une fausse blessure de la jambe pour quitter le terrain.

Troisième Match : Sergent Craig Pittman & Scott Steiner vs Booty Man & Rick Steiner

Pittman est accompagné par Théodore Long… Pour ce TAG TEAM MATCH, Teddy avait bien mangé à la cantine ce midi.

IMG_3767

Boot Man vs Craig Pittman pour débuter. Pittman ceinture le Booty man mais ça ne donne rien. Prise de force et clé de bras par le Sergent puis takedown mais là encore, ça s’arrête très vite. La domination se veut très stérile et Teddy Long semble s’emmerder sur les abords du ring. Pittman fait un nouveau ceinturage mais passe la main avec Scott Steiner qui tente de prendre le dessus par son impact physique, le Booty Man renverse vite la vapeur grâce à son expérience et donne un coup de genoux en plein visage, mais là encore, c’est à Steiner de revenir avec une sorte de fisherman purphandle slam, changement avec Craig Pittman, Booty Man le tire vers lui et fait le changement avec Rick Steiner. Pittman est en forme et enchaine les droites pas très bien effectuée, il se prend ensuite un coup d’épaule et un surpassement mais parvient à enchainer un german suplex puis une soumission du bras. Cela donne rien, il lance son adversaire dans les cordes mais jouer au physique avec un Steiner Brother peut mal finir… Coup d’épaule de Rick Steiner qui relève son adversaire puis coup dans la tronche, Pittman s’effondre dans le coin où se trouve son coéquipier Scott Steiner qui ne sait pas trop comment agir ! Il devra affronter son frère ! Duel intéressant à venir sous les applaudissements du public. Prise de force mouvementée dominée par Scott qui semble remonté car il pousse assez fort Rick par la suite. Rien de cordial ou sportif dans ce duel, deuxième prise de force mais clé de bras et fireman carry par Scott, le public apprécie et Rick aussi qui applaudit son adversaire. Scott Steiner daigne enfin sourire ! Le duel reprend, nouvelle prise de force, beau mouvement par Rick qui poursuit avec un collier de tête pour mettre son adversaire à terre qui doit batailler pour se défaire, il ne parvient pas, Rick se lève, jète son frère dans les cordes, se couche pour que Scott saute mais ce dernier le voit venir et lui tient le dos pour tenter la soumission, cela n’impressionne en rien Rick qui se défait rapidement et met derrière le dos de son frère pour la même soumission mais Scott le mulet se défait tout aussi rapidement.

Nouveau duel, cette fois-ci Scott Steiner passe la seconde avec un back supplex mais se prend une clotheline derrière ! Rick vient voir son frère qui se tenait le nez par terre mais c’était une ruse ! Scott chope Rick par le casque et tomber 1.. Vite cassé ! Scott continue de travailler sur son adversaire avec un Full Nelson bien serré mais par je ne sais quel miracle Rick la brise, enchaine avec la même prise qui devient un dragon suplex !  Rick monte sur la troisième corde mais Scott monte en même temps et parvient à éliminer le danger ! Rick sort le tag à Booty man qui lance son adversaire dans le coin.. Sans succès… Scott fait lui aussi le tap. Pittman tente la soumission et refait le changement, scoop slam et encore changement pour une nouvelle soumission par Pittman, pas si bien portée car Booty man parvient à glisser jusqu’à Rick Steiner pour taper la German Supplex sur Pittman qui n’avait pas vu le changement et 1..2..3 !

Victoire de Booty Man et Ric Steiner ! Les deux hommes semblent bien s’entendre. Le tout sous le regard et les tétons refais de Booty gril…

Quatrième Match : Blue Bloods vs Hacksaw Jim Duggan & VK Wallstreet

Dugan vs Regal en guise de commencement, sous les « USA » de la foule. Le match débute enfin avec une prise de force dont la domination n’est pas simple, collier de tête raté par Regal et Duggan paye son arm drag tranquillement pour demander ensuite le changement avec VK qui fait exprès d’être lent pour ne pas taper car Regal revient par derrière pour frapper mais se faire reprendre très vite avec une clotheline. Il parfait à faire le changement avec David Taylor alors que de l’autre côté, Duggan surprend VK Wallstreet en lui tapant dans les mains et lui dis de débarquer dans le ring.

Taylor mène pour commencer mais Wallstreet a de beaux arguments techniques, cependant Taylor fait le tap avec Regal sur une torsion de bras et la transmet à Steven Regal, VKW tente de la neutraliser mais sans succès pour le moment. Manchette portée à l’européenne par VKW qui fait le tap avec Hacksaw, les deux hommes sont à l’explication mais encore une fois ce n’est qu’une feinte de VKW pour laisser le temps à Regal de se rapprocher et de frapper l’américain ! Les anglais bossent à deux, Duggan s’en tire mais un double coup d’épaule met tout le monde d’accord, Regal change avec Taylor mais VKW refuse le tag, cela ne met pas pour autant Dugan dans l’embarras car il arrive à gérer la situation, il profite même pour distribuer une petite avoine à VKW au passage, c’est gratuit !

Les Blue Bloods sont dans les nuages et Hacksaw sort sa bande pendant que l’arbitre empêche à VKW d’entrer sur le ring pour frapper Duggan ! Pendant ce temps, gros punch par Dugan sur David Taylor et 1..2..3 !

Victoire de « Hacksaw » Jim Duggan et VK Wallstreet

Cinquième Match : « Dirty » Dick Slater & Earl Robert Eater vs Alex Wright & Disco Inferno

Alors que l’on voit des panneaux rigolos…

IMG_3768

Slater semble amusé par Disco Inferno, c’est donc le premier duel. Dick Slater pourtant d’un certain âge est très dominateur, il colle des coups de coude, des étamais au point de faire fuir D.I qui passe la main à Wright qui arrive à donner une torsion du bras à son adversaire, mais la prise à lieu trop près d’Eater qui fait le tape et retourne donc la situation, il amène l’allemand dans un coin (rien de sordide) et lui colle une gifle (là non plus), il veut l’amener dans un autre coin mais Wright le voit venir et avec un saut sur la troisième corde parvient à sauter derrière son adversaire et colle un european uppercut puis un second et un troisième pour passer au hip tous puis un head scissors puis un kick. Alex Wright continue de montrer son talent au public mais Robert Eater parvient à faire le tag et Dick Slater est plus violent dans sa façon d’agir que son coéquipier ! Wright accepte le défi mais se prend vite un coup de poing dans l’abdomen, es à deux doigts de se prendre un powerbomb mais l’allemand esquive et fait le changement.

Disco Inferno colle un coup de poing à Slater et à Eater qui tentait d’apporter du soutient. Il lance « Dirty » dans le coin, va au coin opposer pour se jeter dessus et… réussi ! Pendant ce temps, Wright sort l’anglais du ring… Disco Inferno fait le kéké à danser au milieu du ring pendant que Slater lui colle une botte dans la gueule (et que son manager Rob Parker occupait l’arbitre. Evidemment) 1..2..3

Victoire de Dick Slater & Earl Robert Eater

Les matchs s’enchainent très vite, pas le temps de respirer !

Sixième match : DDP & Barbarian vs Hugh Morrus & Meng

DDP est donc déjà de retour après son licenciement au dernier PPV. A signaler que normalement Barbarian et Meng sont normalement dans la même équipe.

DDP débute contre Morrus (Bill de Mott à la WWE). DDP bénéficie d’un tout petit peu de popularité, aveuglement et torsion du bras, il travail sur l’épaule de Morrus puis collier de tête, Morrus arrive à se détacher… Mais en fait non, il le lance dans les cordes et s’aide et de sa largueur pour mettre DDP hors du ring, il tente un saut… Mais DDP esquive. Les deux hommes remontent sur le ring, DDP tente le coup de pied esquiver, Morrus le fait tourner mais DDP sort la clotheline et effectue le changement, après une domination d’une poignée de secondes, Morrus fait lui aussi le changement.

Meng vs Barbarian maintenant, rapport de force mais personne ne domine… Au point que le caméraman, au calme filme les deux lutteurs en train de parler pour donner suite au match

IMG_3770

Coups de pied par Meng, Barbarian donne des coups d’épaule puis des coups de coude. Les deux hommes continuent de se jauger physiquement jusqu’à ce que le Barbarian donne un coup de pied dans la gorge de Meng. DDP vient même l’aider en donnant de son corps et se prendre un scoop slam sur Meng !

Barbara tente le coup de coude mais c’est loupé, Meng effectue le changement avec Morrus qui monte sur la troisième corde et réussi sa descente du coude..1… Morrus remonte sur la troisième corde mais DDP frappe sur la corde pour que Morrus tombe ! (Cela devait être fait lors du premier saut mais on voit que DDP n’a pas frappé assez franchement sur la corde, du coup Morrus avait effectué son saut). Mais ce n’est pas le cas cette fois, Barbarian profite donc de ce moment pour monter sur la deuxième corde… Les deux hommes mettent du temps à se mettre en place… Mais parvient à faire son Belly to belly sur Morrus du haut de la troisième corde !  1..2.. Meng casse le compte et en profite pour glisser un coup au Baratina et un scoop slam. Morris remonte sur la troisième corde et Moonsault ! 1..2.. DDP casse à son tour le compte, Meng monte aussi sur le ring et une bagarre démarre avec DDP ! Pendant ce temps Morrus se prend un sacré Big Boot en pleine face par le Barbarian ! 1..2..3 !

Sauf que Meng effectuait en même temps un tombé sur DDP (Bien qu’aucun des deux n’étaient les hommes légaux sur le ring). Ment fête la victoire mais les baisse vite car visiblement DDP avait un pied sur la corde… MAIS C’ETAIT PAS L’HOMME LEGAL BON DIEU ! Va falloir m’expliquer le fonctionnement un de ces jour.

Victoire de DDP et Barbarian

Septième Match : Big Bubba & Stevie Ray vs Fire and Ice

Big Bubba vient visiblement de rejoindre Dungeon of Doom.

Fire vs Stevie Ray pour débuter, Ray frappe fort pour mettre son adversaire à terre et enchaine avec un scoop slam, Fire (Scott Norton) se relève vite et montre que lui aussi à de la force avec des coups de physique dans le coin, il le lance dans l’autre coin mais Ray contre avec des coups de pied au visage. Ray fait le changement avec Bubba qui a désormais un look façon chopper US. Bubba Slam..1..2.. Pas plus, l’affrontement entre Norton et Bubba est mal maitrisé au point que Bubba ne saute même pas quand Norton effectue un porté.

Changement avec Ice Train, scoop slam à son tour et sacré au sur les parties ! 1..2.. Bubba se relève et ne parvient pas à frapper Ice Train qui le lance dans les cordes et… Double clotheline ! Les hommes sont à terre, Ice train parvient à se glisser pour effectuer le changement, mais Bubba est trop lent et se prend donc des coups par Norton, mais Ray arrive sur le ring pour aider… Sans succès ! Mais cela a laissé le temps à Big Bubba de reprendre son souffle pour coller une droite Scott Norton, ce dernier ne bronche pas et lance l’ancien flic dans les cordes… et sur Stevie Ray qui était juste derrière ! Double coup d’épaule par Fire and Ice sur Big Bubba (manoeuvre de finition très simple) mais ça semble suffire ! 1..2..3 !

Victoire de Fire and Ice

C’est toujours le premier round… Les matchs sont courts et pourtant ils semblent si long tellement le manque d’action est palpable. Mais heureusement, le prochain match est sans doute l’un des plus attendu de la soirée !

Huitième match : Eddie Guerrero & Arn Anderson vs Ric Flair & Randy Savage

Ric Flair met du temps à rentrer… Et ne rentre même pas, c’est ensuite au tour de la musique de Randy Savage… Qui lui entre bien ! Seul et c’est peut être mieux comme cela ! Il va sans doute devoir lutter seul ? Non ! La musique de Ric Flair retentit de nouveau et le voilà qu’il entre en courant ! Tout cela était un plan car pendant la musique d’entrée du Nature Boy, Anderson a attaqué Savage alors que Guerrero tente de l’en empêcher, Flair peut s’acharner tranquillement sur le Macho Man ! Eddie s’en rend compte et frappe Ric Flair ! Le natif d’El Paso est sur tous les front mais malheureusement pour lui, l’ancien champion du monde parvient à reprendre le chemin avec des atemis. Pendant ce temps, l’arbitre fait sonner la cloche et le match peur commencer.

Arn Anderson et le Macho Man sont dans leur coin respectifs. Jump kick par Eddie , Flair demande pitié mais glisse un coup dans les.. Couilles. Mais Eddie semble avoir mis du Toniglandyle et n’a qu’à peine mal ! Légère pause, les deux manageuses de Ric Flair arrivent aux abords du ring pendant qu’une prise de force rapide se pose sur le ring et Guerrero mène le match !

Flair vient mettre une droite au Macho Man en guise de tap puis prend la main d’Eddie dans les nuages pour taper dans la main d’Arn Anderson. Tout cela est peu académique.

Evidemment Arn Anderson profite de la situation pour s’attaquer façon vénère sur Macho Man. Eddie demande même au public de soutenir le Macho Man qui se réveil et envoi une envolée de droite à Arn Anderson qui reprend vite le contrôle mais pas totalement car Macho Man contre jusqu’à un… Spinebuster ! 1..2.. Macho Man lève épaule pile au bon moment ! Droites par le Macho mais Anderson contre et l’envoi tête la première dans le coin, Flair en profite pour effectuer le changement et coller plusieurs atémis à Savage, le truc c’est qu’Anderson a lui aussi fait le changement, Eddie vient donc gentiment taper à l’épaule du Nature Boy et lui fait un aveuglement !!! Puis des atémis ! Bel enchainement par la nuque longue ! Il poursuit avec un jump kick, il monte sur la deuxième corde avec dans les bras la tête de l’ancien champion du monde (et le corps attaché avec évidemment, on est pas dans Game of Thrones ici) et DDT ! Mais Macho Man se jète sur Flair pour le tabasser en retour ! Anderson en profite pour coller un gros DDT à Guerrero qui gît au sol ! Il vient ensuite s’occuper de Randy Savage pour le coller en dehors du ring et tomber de Ric Flair..1..2..3 !

Victoire de Ric Flair et Randy Savage

Après le match, Ric Flair et Arn Anderson tabassent le barbu et Miss Elizabeth vient même coller une gifle à son ex mari… J’ai le coeur brisé là… Faut qu’on passe à la suite parce que sinon je vais chialer.

« Mean » Gene Okerlung vient sur la rampe avec trois demoiselles blondes qui viennent mélanger les enveloppes afin de déterminer le second round.

Neuvième Match : WCW Cruiserweight Championship – Brad Armstrong vs Dean Malenko

Prise de force puis on tente de ceinturer son adversaire, le duel est disputé et les clé de bras s’enchainent, c’est finalement Armstrong qui s’impose. Finalement le champion retourne la situation mais pour quelques instants seulement avec un Enzaguiri (ou Inzaguiri ?) qui met Malenko à terre. On tente le arm drag l’un sur l’autre mais ! ne passe pas… Malenko accuse un peu le coup face à un adversaire rapide et motivé, très bon début de match de la part de Brad Armstrong.

Le match reprend avec un vicieux coup de pied du champion dans l’abdomen de son adversaire ! Cela lui permet toutefois de marquer le coup et de prendre l’avantage pour la première fois du match. L’Iceman fait trainer son adversaire jusqu’au coin en haut à gauche et descend du ring, prend la jambe droite de son adversaire et propulse le genou sur la barre ! Ouch ! Malenko est prêt à ne faire aucun cadeau à son adversaire ! Malenko travaille évidemment son adversaire sur le genou abimé… Scoop slam, il monte sur la troisième corde et… Retombe sur le genou de Brad Armonstrong sous les huées du public.

L’homme aux 1000 prises démontre que son surnom n’est pas tiré de nulle part, sacrée diversité de mouvement rien que pour frapper un genou. Il est le fils de l’illustre Boris Malenko qui aura marqué une partie de l’histoire de la NWA.

Mais retour au match avec un tombé sortie de nulle part par le prétendant au titre..1..2… Malenko se sauve de peu ! Armonstrong peine à se lever à cause de ce qu’il a subit à son genou, cela profite au champion qui peu attaquer de nouveau cette partie du corps de l’adversaire sans trop lui laisser une chance de répliquer. Baseball slide sur le genou, toutes les prises sont explorées dont cette… Elongation ?

IMG_3771

A priori si Brad Armstrong est bien échauffé avant le match, ça ne devrait pas trop poser de problème mais dans le cas contraire, ça peut faire très très mal ! Et Armstrong semble souffrir de plus en plus. Descente de la tête sur le genou puis une nouvelle prise sur la jambe droite !

Pendant ce temps on nous présente l’équipe commentatrice en langue espagnol, dont Pedro Morales, ancien champion de la WWWF pendant presque 3 ans consécutifs fait partie. Morales a d’ailleurs été nommé au WWF Hall of Fame en 1995, cela ne l’empêche pas de travailler pour la WCW un an plus tard.

Malenko monte sur la troisième corde pour un splash mais Armstrong lève la jambe au bon moment dans la face du champion, se lève, enchaine les droites, tente un coup de bélier dans le coin mais se fait contrer et… Parvient à glisser un slam à son adversaire, est-ce le tournant du match ? Il monte sur la troisième corde alors que Malenko est debout et Jump kick ! Armstrong tente la prise de soumission de finission de Dean Malenko ! La Texas Cloverleaf !  Il arrive à la poser, Malenko subit mais parvient à prendre la corde, Armstrong est contrait de lâcher et cela laisse le temps à Malenko de souffler pour reprendre. Armonstrong monte sur la troisiè!me corde mais se fait rejoindre, il met sur ses épaules et quelle prise ! 1..2..3 !

Victoire de Dean Malenko qui retient son titre de champion cruiserweight !

On nous annonce l’arrivée d’un nouveau lutteur sur une vidéo façon mi Stargate mi Mortal Kombat…

IMG_3772

– Battle Bowl Round 2 –

Dixième Match : Dick Slater & Earl Robert Eaton vs Jim Duggan & VK Wallstreet

Dick Slater est un vieux de la vielle dans le milieu du catch américain, il a fait ses débuts dans les années 70 et aura prospéré principalement dans les fédérations gérées par la NWA notamment en Floride et en Georgie (l’état américain évidemment). Jamais de passage chez la sacrosainte WWWF ou WWF, il n’était pas apparu depuis environ 1 an à la WCW.

ça continue de se batailler entre Duggan et Wallstreet ce qui laisse le champ ouvert à Slater et son partenaire du jour pour frapper les deux autres. Duggan et Wallstreet se débarrassent d’ailleurs de leurs adversaires et peuvent en revenir aux mains mais l’arbitre les stop. VK fait mine de se calmer et de laisser la priorité à Duggan mais que nenni ! Il en profite pour le frapper dans le dos, ainsi Eaton prend place et mène la danse. Les deux hèles s’entendent bien et font un change, Slater fait le tomber..1..2.. Pas plus.

Droite de Earl Robert Eaton sur VK Wallstreet, Jim Duggan de son côté veut se venger mais l’arbitre arrive tant bien que mal à le canaliser. Wallstreet montre enfin des signes des luttes avec un surpassement. L’anglais sort du ring et Dugan le frappe pour le faire remonter. on dirait presque du travail d’équipe. VK tente de tricher en demandant la main (en tout bien tout honneur) pour soutenir une soumission mais évidemment Duggan refuse. Dick Slater profite de cette mésentente pour briser la soumission qui était portée sur son coéquipier.

Dugan l’a mauvaise et attaque le vieux. VK fait le tap à Duggan qui appelle à l’aide du public contre Slater qui est désormais l’homme légal. Clotheline toute molle par Duggan qui suffit pour mettre Slater à terre1..2.. Slater casse.

Collier de tête par le très américain (oui, je ne sais pas comment le surnommer autrement que Hacksaw, ne me jugez pas) puis des droites. Slater s’en débarrasse et après un coup de physique dont on ne comprend rien, les deux sont à terre. Slater passe la main et de même pour Dugan. On a presque le droit à un fonctionnement d’équipe ! Eaton monte sur la troisième corde mais se fait descendre de force… Et là. ATTENTION… Scène cartoonesque :

Earl Robert Eaton est emmené dans le coin où se trouve Duggan. VK Wallstreet veut frapper Eaton mais l’anglais esquive et Duggan se mange le coup, cela arrive une seconde fois, tout pareil mais cette fois Duggan lâche une droite à VK Wallstreet qui s’effondre et tombé par Eaton..1..2..3… Non.

Victoire de Dick Slater & Earl Robert Eaton

Du grand catch comme on l’aimait dans les années 60 je suppose. Evidemment les deux autres se castagnent sur le ring et l’homme à la planche de bois ressort vainqueur. Bref.

Onzième Match : Public Enemy vs Ric Flair & Randy Savage

Macho Man ne se présente pas… Pas étonnant vu ce qu’il s’est passé tout à l’heure. Ric Flair lui rentre avec les deux femmes, Woman et la méchante traitresse claqueuse de Macho Man. Mais Macho Man arrive en courant pour se jeter sur Flair mais la sécurité de la WCW qui ont de magnifiques t-shirt vert et jaune fluo tentent de le contenir, Ric Flair se barre en courant. Heureusement les American Males parviennent à tenir Savage. Eddie Guerrero tente de le résonner de vive voix alors que certains t-shirts flots sont abimés. Un vrai putain de scandale.

Victoire par count out : Public Enemy

Douzième match : DPP & Barbarian vs Rick Steiner & Booty Man

DDP essaye forcément de plaire à Booty girl mais non… Et Booty Man lui donne des droites, DDP stoppe l’assaut mais ça ne dure pas. BM tente d’étrangler DDP avec le cable d’un caméraman… Il doit y avoir environ 12km de moue de câble donc ça passe. On remonte sur le ring et changement avec Rick Steiner. Torsion du bras et surpassement..1..2.. DDP brise le tombé. Steiner le met dans le coin et donne des coin en plein front mais un face first sur le coin et DDP fait le changement.

Coup de physique par Barbarian qui tente d’appeler son public. Qui n’existe pas. Donc logiquement, pas de réponse et back suplex par Rick Steiner ! Barbara est monté sur le coin par Steiner et Belly to Belly..1..2.. On s’arrête là. Le barbare se réveil avec un coup dans le dos et une powerbomb..1..2.. Il en faut plus pour river au sol les épaules de Rick Steiner. Soumission par le barbarian mais il parvient à faire le tap que l’arbitre n’a pas vu ! Confusion dans l’audience qui peut couter cher !

Steiner est à terre et subit les assauts répétés du Barbarian mais parvient à esquiver une prise et à faire le tap avec l’ancien Brutus Beefcake qui fait un high knew..1.. DDP casse le tombé. Petit paquet par Booty Man mais l’arbitre est de dos car il empêche Rick Steiner de rentrer sur le ring, DDP en profite pour faire une descente du coude sautée sur l’homme fesse et…Barbarian effectue le tombé en suivant, 1..2..3 !

Vainqueurs : DDP & Barbarian

On apprend par l’équipe des commentateurs que toutes les équipes qui passent au tour suivant seront ensemble sur le même ring pour battle royale, le gagnant de cette battle royale gagnera une opportunité pour faire face au champion du monde poids lourd lors du prochain PPV – The Great American Bash. De par l’élimination des deux équipes lors du tout premier match, une équipe passait directement au troisième tour sans avoir à éliminer personne au second, le hasard devait définir cette équipe, si vous suivez bien et que je ne commente pas trop mal, vous remarquerez qu’il s’agit de « Fire and Ice », Scott Norton et Ice Train qui sont automatiquement qualifier pour le dernier tour !

Treizième Match : WCW United States Championship – Konan vs Jushin « Thunder » Liger

Ce match a tous les arguments pour être le match de l’année au vu du talent des deux lutteurs.

Jushin Liger est aujourd’hui l’un des catcheurs légendaires qui tournent sur les rings japonais,  il fait ses débuts depuis la première partie des années 80 et possède donc pas mal d’expérience. Il est de temps en temps présent à la WCW dans le cadre d’un partenariat entre la NJPW et la WCW (qui a notamment conduit à la production d’un PPV en 1995 en Corée du Nord). Il a lutté dans le monde entier avec un succès devenant donc international de part son style technique, et un mélange entre le style Lucha Libre et Puroresu (Mexicain et Japonais). Il fait désormais partie des vétérans sur le circuit japonais et est fort de son entrainement par la famille Hart à la fin des années 80. Si vous pouvez jeté un oeil sur ses matchs contre le Great Muta, vous m’en direz des nouvelles. On considère qu’il est l’inventeur du Shooting Star Press. Rien que ça.

Prise de force et torsion du bras puis soumission par le champion..1..2.. 1.. Le match commence bien. Enchainement cruiserweight qui se termine par un jeu de regard.

Atemi par Liger et chute. Konan sort du ring mais Sony Ono vient l’attaquer, Liger en profiter pour faire un suicide dive et remonter son adversaire. Back duplex par le japonais..1..2.. Le champion reste champion pour le moment. Nouvelle soumission par Liger, vite relâché. Cross arm breaker mais là encore ça ne dure par et Konan s’en sort en enchainant un STF mais sur le flan. Comme les commentateurs, on ne sait pas trop comment qualifier cette brise. Nouvel armbreaker mais par le champion cette fois.

Retournement par Liger avec un début de surfboard… Konan ne peut pas frapper vu qu’il a les deux mains prises. Enchainement avec un Camel Clutch, l’hispanique s’en sort encore, belle force de caractère. Coups de pieds par Liger puis tentative de one leg Boston Crab mais Konan se débat et la prise se transforme en abdominal stretch… Le champion souffre mais colle des coups de pieds au japonais qui réplique en suivant par des droites. L’arbitre arrête cette rage, les deux hommes sont debout et on s’inflige des chips, à ce jeu c’est encore le japonais qui s’impose, Liger est très présent dans les duels et domine de façon visible le match depuis plusieurs minutes.

Liger met Konan sur la troisième corde puis le rejoint… Superplex ! Konan vient de prendre cher. Jushin monte sur la troisième corde et splash ! 1..2.. Le champion démontre encore sa résistance ! C’était proche ! Konan est projeté à coup de pied en dehors du ring alors que le japonais monte sur la troisième corde…  Il saute sur le champion des Etats-Unis mais ce dernier sort un coup de pied qui met son opposant à terre ! Konan semble avoir repris du poil de la bête ! Il remonte son adversaire sur le bord du ring , tentative de duplex mais le lutteur masqué esquive et passe dans le dos de Konan et back duplex ! Il le relève Konan, le lance dans les cordes, coups dans l’abdomen, fisherman buster ! 1..2.. Encore une fois le champion lève l’épaule avant le 3 ! Konan se lève et est projeter contre le coin, puis vers l’autre mais Konan retour le lancer ! Alabama slam et tombé ! 1..2..Pas de 3, on y a cru vraiment !

Tentative de crucifix powerbomb par Konan mais c’est contré par un tombé ! 1..2.. Là encore c’était juste..1..2.. Liger veut en finir ! Powerbomb, 1..2.. Encore un tombé évité par Konan, c’est impressionnant. Scoop slam, Liger monte sur la troisième corde tente le angry stomp mais se fait stopper par le pied de Konan qui relève l’adversaire et Crucifix Powerbomb..1..2..3 !

Victoire et donc toujours champion des USA : Konan !

Mean Gene Okerlund accueille Ric Flair accompagné comme d’habitude de Woman et Miss Elizabeth ainsi qu’Arn Anderson. Ric Flair est fier d’avoir fait ce qu’il a fait au macho Man,il dit qu’il s’en fout de l’opinion du public par rapport à tout ça. Il prévient Savage le tout en embrassant le bras de Miss Elizabeth en disant qu’il n’a pas peur de Savage et qu’il va « dormir » sur ces deux oreilles avec ces deux femmes. Il parle de l’un des commentateurs, Mango McMichael qui est ami avec le Macho Man et qui veut l’aider dans la reconquête de son honneur en menaçant le Nature Boy. Ric Flair lui dit qu’il n’a pas intérêt à rencontrer sa femme mais McMichael se présente devant lui, le ton monte et les deux disent qu’ils n’ont pas peur l’un de l’autre. Un challenge ressort de cette engueulade en disant que Ric Flair pouvait éclater n’importe qui, Mango fait donc appel à son pote Kevin Greene, ancien joueur de football américain qui semble un poil plus sanguin que le commentateur. heureusement les jolis t-shirts jaunes de la sécurité sont de sortie. Les mecs sont tout fins, c’est trop mignon. Le défi est lancé par les anciens footballeurs

Quatorzième Match : Eight Man Battle Royal – Scott Norton vs Ice Train vs Dick Slater vs Earl Robert Eaton vs Public Enemy vs DDP vs Barbarian

DDP est toujours à deux doigts de se faire sortir au début du match, mais tient le coup.

Rocco Rock éliminé en premier, puis Eaton par Dick Slater, Eaton vient frapper Parker après son élimination, Slater sort le défendre évidemment puis le mettre un coup de botte ce qu’il fait qu’il court avec une chaussette, Slater s’est donc auto éliminé. Scott Norton éliminé par DDP. Ice train fait le ménage sur le ring. Tout le monde est à terre sauf DDP. Dans ce genre Battle Royal, les éliminations se font aussi par tombé.

DDP élimine donc Johnny Grunge sur un compte de 3 puis Ice Train en suivant et Barbarian..1..2.. Presque ! la finale se joue entre le Barbarian et DDP. Le barbarie est en maxi domination mais Diamond Cutter !

Victoire de DDP qui obtient un match pour le titre lors du Great American Bash.

Interview du Giant à propos de Sting, comme d’habitude le Giant dit qu’il va tout détruire… Et même Luger s’il se présente.

Quinzième Match : WCW World Heavyweight Championship – Sting vs Giant

Sting est accompagné par Lex Luger dans ce match. En tout bien tout honneur évidemment.

Prise de force et domination par le Giant, tentative de cross body par Sting mais il rebondit contre Giant. On tente de s’impressionner, Sting dégouline de classe c’est dingue. Il tente asphyxier le Giant en montant sur son dos en faisant un sleeper hold mais ça ne fonctionne pas. jump kick à plusieurs reprise sans que Giant ne tombe. Sting sort du ring, observe son adverse et souffle un coup. Il remonte sur le ring, fait appel à la foule qui bouillonne et on reprend, coups de pieds par le Stinger (Alors que Lex Luger et Jimmy Hart son attaché ensemble par des menottes pour éviter tout problème d’intervention). Sting est dans le coin, Giant veut lui rentrer dedans mais loupe, Sting tente de porter son adversaire pour le slam mais il est trop lourd ! 1..2.. Sting relève l’épaule quand il faut.

Stop et descente du coude par le giant. Coup de coude, la foule est vraiment en feu après un PPV si long et chiant, ça tient du miracle. Coup de bélier dans le coin par le champion du monde poids lourd puis lance son adversaire. Ce dernier réplique avec un coup de poing mais le champion frappe beaucoup plus fort.

IMG_3775

Coup dans les petits Sting puis étranglement avec le pied. Descente du coude de tout le poids du champion enchainé d’une soumission. Le Giant fini par lâcher la soumission dûe à une légère triche. Pas de soucis, il recolle le prétendant au titre à terre, le relève le lance dans les cordes mais Sting tente un coup de pied, pas d’effet sur le géant qui lance sting en dehors du ring et le jète sur la rampe, il veut faire un chockeslam sur une table à proximité mais Luger à l’intelligence de mettre J. Hart sur la table juste avant ! Le Géant est contraint de lâcher la prise et de relâcher Sting. Luger s’excuse gentiment auprès de la « mouth of the south ». Luger parvient à aider Sting d’une attaque du Géant !

Sting est de dos et l’arbitre vient le voir si tout va bien mais Sting pensait que c’était son adversaire et lui colle donc un gros coup de coude ! L’arbitre est K.O ! Sting s’aide du coin pour remontrer, le Giant tente d’en profiter pour lui sauter dessus mais le Stinger esquive et enchaine les coups de poing et le slpash. Luger sert d’appat car le champion le tient par la gorge alors que Sting continue de sauter sur le géant, cette scène est surréaliste, le géant ne lâche pas malgré les splashs ! Le Géant est enfin à terre, la public exulte ! J. Hart est dans le coin inerte car Luger l’a empêché de frapper Sting mais alors que ce dernier veut lui faire un splash, Hart se bouge au dernier moment et Sting se prend la face sur le coin ! Retombe inerte sur… Les testicules du géant. La scène est excessivement gênante.

Les deux hommes se relèvent lentement mais Sting le remet à terre, monte sur la troisième corde.. Et splash ! 1..2.. Le champion survit en poussant Sting sur l’arbitre qui retombe dans les pommes, Sting tente un second splash tente le tomber mais évidemment l’arbitre est ailleurs ! Hart veut tenter de donner un coup de microphone mais Luger l’en empêche, les deux hommes sont au bord du ring, juste derrière les cordes mais donc sur le ring ! Dans le même temps Sting tente de porter son fameux Scorpion death lock ! Il parvient à retourner le géant mais voilà que la prise de force entre les deux managers se termine mal quand Hart lâche le microphone et donc Luger embarque tout avec lui… Dans la tête du prétendant au titre et son ami ! Sting se relève tant bien que mal mais le Géant est aussi debout et… Chockeslam ! 1..2..3. !!!

Vainqueur et toujours champion du monde : Giant qui fête ça en crachant sur la caméra.

Les questions en suspend à la fin du PPV :

– Quelle sera la suite de la rivalité entre Randy Savage et Ric Flair ?

– Quel sera le prochain défi de Hulk Hogan ?

– Quelles vont être les relations entre Lex Luger et Sting après cet évènement ?

– Quelle conséquence pour les titres par équipe ?

– La rivalité va t’elle commencer dès le prochain Nitro entre DDP et le Giant ?

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s