WCW Uncensored – 1996

Uncensored96

Le show a lieu à Tupelo dans le Mississippi sous les yeux de 9000 curieux présent dans la Tupelo Coliseum (aujourd’hui elle porte le nom de BancorpSouth Arena. Ce show est l’un des spectacle phare reçu dans cette arène.

Comme promis lors du dernier PPV, 2 anciens champions de la WWF ont fait leur début à la WCW à coup de souplesses arrières : Les Steiner Brothers qui sont actuellement en rivalités avec les Road Warrior qui eux même sont en rivalités avec les champions par équipe Sting et Lex Luger qui sont eux même en rivalité avec les Harlem Heat. Vous suivez ? Parfait !

La particularité de ce show sera un amoncellement de cage puisque 4 cages les unes sur les autres se trouvent au dessus du ring pour un combat qui s’annonce violent entre une équipe composée de Hulk Hogan et ses amis contre Ric Flair et ses acolytes. A noter que ce ring entouré de cage se trouve au niveau de la rampe d’entrée du ring, ça va être sympa pour le public de ne rien voir.

WCWUncensored1996Cage

Pendant ce temps là, le mec qui s’occupe des incrustations prouvent clairement au monde entier qu’il veut changer de boulot en intervertissant Bobby « The Brain » Heenan et Dusty Rhodes. YOLO. On notera également que Tony Schiavone tente d’effrayer Heenan avec un faux pistolet dirigé vers ses testicules. Bienvenue à la WCW.

IMG_3738

Premier match : WCW US Championship – Eddie Guerrero vs Konan

Le match commence par une prise de force remportée par Eddie qui envoi son adversaire sur le coin. En suivant, Konan propose un petit jeu technique qu’il remporte. Le champion US enchaine avec une soumission qui enchaine avec des arms drag et des soumissions sur le bras. Le natif d’El Paso s’en sort avec un magnifique saut du haut de la troisième corde pour retirer la torsion du bras. On appelle cela les prémisses de la division cruiserweight.

Le match continue avec une soumission d’Eddie Guerrero sur la jambe et le genou de son adversaire. Eddie fait preuve d’une belle inventivité au niveau de ses prises.

IMG_3739

Eddie enchaine avec un figure 4 leg Lock que Konan brise en attrapant les cordes. Le duel entre les deux hommes est intéressant et se base sur un défi technique entrecoupé de séquences où on s’observe. Tentative de double full nelson sur Konan mais ce dernier s’avère être trop imposant pour qu’Eddie puisse véritablement poser la prise et parvient à enchainer en mettant le champion à terre et en lui faisant une soumission au niveau du crâne. Eddie enchaine avec une autre soumission qui ne fonctionne pas bin puisque Konan se lève 5 secondes après et parvient à poser une clé de jambe. Le duel est intense et très agréable à regarder. Les deux hommes ne se satisfont pas de poser une soumission pour passer le temps, ils changent de prisent toutes les 10 secondes maximum.

Konan hésite entre une soumission en cloverleaf pour finalement opter pour un boston crab dont il modifie la hauteur. Eddie s’en sort. Nouvelle observation et Eddie opte pour la frappe, tentative de arm drag mais c’est raté et réussi celui d’après, enchainement de leg sweep de la part des deux compétiteurs, ça va très très vite au point que je pense que je vais perdre un doigt dans le bordel.

Le public applaudit en voyant cela mais étrangement en guise de réaction, Konan colle une gifle à Eddie (Eddy ?) (J’ai un doute) (Aidez moi !) qui réagit évidemment en lui répondant par une autre avoine. Voilà ça chauffe enfin ! ça se pousse comme des lycéens, l’arbitre calme les deux hommes en disant que c’est pour la ceinture donc il faut rester sérieux ! Le public choisit de soutenir le prétendant au titre.

Konan arrive à trouver son public en chauffant le public, Eddie en fait de même pour son clan.

Jump kick par Eddie qui emmène le champion sur le coin et frankensteiner ! 1..2.. Eddie poursuit avec un camer clutch le transforme en one leg came clutch, Konan est à deux doigt de choper la corde mais un gros coup de force de Konan fait tomber Guerrero en dehors du ring. Le prétendant remonte sur le ring. Nouvelle observation et agitation de la foule et on reprend avec une prise de force, headlock par Konan tentative de retournement… ça va trop vite, je ne peux pas décrire mais en clair Konan mène la danse au point qu’Eddie soit obligé de sortir du ring pour souffler un peu.

Head Lock d’Eddie, le champion est à terre Des fois je me demande de l’utilité de cette prise… Franchement, vous avez déjà vu quelqu’un taper à cause d’un simple Headlock ? Je parle pas d’un truc type anaconda vice où la pression est vraiment trop fort, mais un simple headlock comme font les personnages de base dans les jeux WWE.

Pendant cet interlude philosophique, le débat continue entre les deux hommes, aucun véritable vainqueur ne se dessine entre les deux hommes, quand un arrive à prendre le contrôle, le second revient à la charge en suivant.

Atterri par Eddie, Konan envoie Eddie dans les cordes Monkey Flip… Guerrero retombe sur ses jambes ! Que c’est bien exécuté ! Arm drag, head scissors. Konan descend du ring mais Eddie monte sur le coin et magnifique saut sur son adversaire ! Konan reste à terre pendant qu’Eddie demande le soutient du public. Il remonte le champion sur le ring, summer sault légèrement loupé mais ce n’est pas grave 1..2.. Mais Konan mais la jambe sur la corde, pas de nouveau champion pour le moment.

Figure Four neck lock par l’américain, le champion appelle au soutient du public… En tapant par terre en rythme… Veuillez m’excuser, je ne suis pas arbitre mais ça normalement c’est un abandon non ?! Konan tente de se retourner, il y parvient et arrive à transformer la soumission en cloverleaf. Ah non, en one leg… Puis une german duplex ! Le champion en tente une seconde mais petit paquet par Eddie..1..2.. C’était juste !

Tentative de tomber juste derrière par Konan mais ça s’arrête encore un 2… Nouvelle tentative sans même une attaque avant..1..2.. Le champion lui même n’y croyais pas vraiment en faisant le tomber. Konan semble d’ailleurs un peu au bout en matière d’énergie, il lance son adversaire sans force, attend qu’Eddie face le boulot en matière de mouvements poids moyen. Eddie relève son adversaire qui contre, part pour la crucifix powerbomb ! 1..2.. Eddie lève l’épaule à la limite du 3 ! Le combat continue ! Konan monte sur la deuxième corde pendant qu’Eddie est à terre mais ce dernier ce relève d’un coup et assène des coups de poing à son opposant, monte à son tour… Et Konan le jète en dehors du ring ! Suivi d’un suicide dive par Konan . Ce dernier semble avoir repris du souffle, tentative de souplesse arrière sur Eddie qui contre en étant dans le dos du champion mais le mexicain coupe court avec une clotheline ! On sent la fin du match arriver..1..2.. Pas plus, ce match mérite une belle fin ! Konan monte sur la seconde corde mais une fois encore Eddie accoure vers le coin et chope Konan, Eddie part pour le surperplex et le réussi !!! 1..2.. Le corp quasi inerte du champion parvient en un dernier souffle à relever l’épaule ! Eddie le sent et retente le tomber…1..2.. Konan continue de survivre ! Eddie veut porter le coup de grâce avec son fameux frogsplash, monte sur la troisième corde mais à son tour le champion se relève brutalement, tente de faire tomber Eddie du coin mais le texan reste accroché arrive à renverser en tomber 1..2.. OUF ! Konan encore et toujours là ! Konan veut lancer Guerrero dans les cordes, ce dernier renverse… Low blow avec la grosse tête chauve de Konan… Je ne suis pas bien sûr que cela soit fait exprès… Konan fait le tomber..1..2..3…

Konan reste WCW US Champion !

Quel dommage ! Le match était vraiment exceptionnel si on enlève cette fin qui semblait écrite par un enfant de 5 ans (Oui, on peut savoir écrire à 5 ans). Konan veut relever son adversaire pour lui soulever la main mais Eddie Guerrero préfère le repousser. Quand on regarde les images, on ne comprend pas, Eddie cherche juste à effectuer un leapfrog mais la tête de Konan ne touche pas le bambou magique d’Eddie. Sombre histoire.

On retrouve Gene Okerlund pour une interview qui parle de tout ce qui s’est passé il y a moult temps entre colonel Rob Parker et la destruction de son mariage par Madusa. Un match entre lui et l’ancienne championne de la WWF va avoir lieu plus tard dans la soirée.

Deuxième match : Lord Steven Regal vs The Belfast Bruiser

B.B attaque direct frontalement Regal avec des droite puis un headlock, Regal répond à son tour avec violence avec des manchettes portées à l’européenne mais Bruiser brise tout ça avec un big boot, descente du coude..1..2.. Regal brise le tomber. C’est Bruiser qui mène la danse de façon assez violente, plus rien à voir avec le match précédent. On cherche à savoir du côté des commentateurs si Bruiser joue plus au « soccer » ou au Rugby. Gros débat.

Régal pendant ce temps a repris une forme de contrôle avec une soumission et des droites au visage. Tout cela est évidemment brisé par le Belfast Bruiser qui travaille essentiellement avec des coups de genoux. L’action se poursuit en dehors du ring et l’irlandais éclate la face de Regal contre les barrières ! Puis les bras avec l’aide des poteaux du coin. Regal remonte tant bien que mal mais se fait éclater en retour par son adversaire. Multiplication d’arm locks… Regal reprend l’avantage et continue avec des european uppercut puis un jump kick ! 1..2.. L’irlandais casse la prise. Arm lock porté par l’anglais mais comme d’habitude, le futur Fit Finlay casse cela avec une droite en pleine face puis reprend à son tour un arm lock, le style européen du catch to catch domine dans ce match.

On s’échange le leadership dans ce match et contrairement au précédent, on passe beaucoup plus de temps sur chaque soumission, pour appuyer sur la douleur mais ça se termine forcément par des droites. Regal démontre en même temps que sa roublardise n’a d’égal que ça classe, en arrivant à tricher tout en discutant avec l’arbitre.

IMG_3740

Encore une fois, c’est au tour de Bruiser de mener le match, avec un tomber puis un headlock, Regal tente de toute ses force de s’en sortir et semble vraiment souffrir mais son adversaire ne lâche rien, sur un éclair de génie, il arrive à retourner la prise et à tenter les droites mais grosse clotheline de B.B ! 1..2.. Le match se durcit au fur et à mesure des minutes ! L’irlandais sort juste la tête de son adversaire du ring pour lui jeter et donc le ring lui coupe la respiration. Pendant que Bruiser cherche une chaise, Regal reprend son souffle mais cela ne dure pas, c’est toujours le trèfle qui mène… Jusqu’à une souplesse en dehors du ring !

IMG_3741

On admire en même temps la classe du Belfast Bruiser… Et oui le truc bizarre derrière sa tête… Ce sont ses cheveux.

Régal multiplie les headlocks et les coups de poing mais l’adversaire résiste et repart à l’attaque avec notamment des coups de pied dans le dos. Régal demande une pause et en profite pour une petite triche et un énorme coups dans les valseuses ! ça a claque, j’ai mal pour l’irlandais. Déjà qu’il a une coupe immonde. 1..2.. On s’arrête là, le british poursuit avec une soumission que l’irlandais parvient à casser en mettant une jambe sur la corde. Mais Steven Regal est de plus en plus dur dans sa façon de combattre, ses coups de pieds et poings claque à travers la salle ! Le Belfast Bruiser parvient à se libérer avec un aveuglement, on se jette dans les cordes, on se retourne les prises mais ça reste brutal, Regal reste à terre après un coup de genoux dans le visage ! Excès de confiance sur une descente du coude et voilà Regal qui se réveil ! On travail énormément les soumission sur la tête, le bras… Regal n’hésite pas en pleine soumission à frotter son genoux sur le nez de l’irlandais, c’est vraiment hard, à la limite d’être diffusé sur une chaine cryptée.

On se croirait dans un match de Ping pong tellement l’échange de leadership est régulier. Bref, c’est tellement violent, qu’après une grosse droite face caméra, le nez de Regal est en sang, l’anglais commence à accuser le coup et a la tête dans le brouillard mais finalement il se retourne et envoi la tête de son adversaire dans la cage à côté de l’entrée (et donc une interminable course en gardant le mulet de son adversaire dans la main pour le trainer) puis le ramène vers le ring. Finalement la bande de Steven Regal arrive et attaque le Belfast Bruiser et donc inévitablement une disqualification de l’anglais. Régal s’en va comme un prince, sang plein la face pendant que l’irlandais accourt pour tenter de rejoindre les anglais.

On retrouve Mean Gene avec le Giant et Jimmy Hart. Hart parle d’humilier Hulk Hogan et sa bande, grosse originalité. Giant est fâché colère également contre Ric Flair et dit qu’il va le déchiqueter à Nitro le lendemain pour lui prendre la ceinture.

IMG_3743

Loch Ness est à son tour interviewé, il promet de pété la gueule du Giant. Je ne me souvenais pas de Loch Ness avant de me lancer dans les commentaires de la WCW, je sais pourquoi. Ce gars n’a pas du faire grande route

Troisième Match : Man vs Woman – Colonel Rob Parker vs Madusa

Médusa est motivée visiblement. Barker mène pendant la prise de force mais l’arbitre arrête ça tout de suite. Le « colonel » le fait une deuxième fois mais Madusa réagit et mène la troisième tentative. Parker demande à l’arbitre de constater qu’il s’est fait mal. S’il vous plait arrêtez ce massacre. Parker prend Madusa sur ses épaules mais l’ancienne championne WWF parvient à placer un tomber..1..2.. Et elle enchaine même avec un scoop slam ! Parker descend du ring et crie de douleur, il veut quitter le ring mais Dick Slater le convainc de remonter. J’ai decidé de ne plus commenter jusqu’à un truc digne de ce nom. En clair Madusa met cher au monsieur qui est très mauvais acteur. Elle lui colle même un german supplex mais Slater chope la jambe de Madusa ce que ses deux épaules sont à terre ! 1..2..3 Victoire du Colonel Rob Parker.

Ce match fût donc un vol du début à la fin et les arbitres continuent à être aveugles dans cette fédération

En interview, Hawk et Animal posent les bases en nous rappelons qu’ils sont les meilleurs à la WCW, ils parlent du Chicago Street Fight qui s’en vient contre Booker T et Steevie Ray.

Quatrième match : Diamond Dallas Page vs The Booty Man – I Quit Match

Cette feud n’avait pas lieu à Nitro donc je n’ai pas bien compris le délire. Mais visiblement le Booty man (ex Zodiac) à chopper à son tour Kimberly Page. DDP a annoncé que s’il perd ce match, il quitte définitivement le monde de la lutte. Son bas est beaucoup trop grand on dirait un pyjama en plus.

DDP arrangue la foule en dehors du ring et fini enfin par monter mais quand le Booty Man veut le choper, DDP fil direct. Il monte mais fait le mariole au lieu de se lancer à l’attaque. On s’observe, on joue de sa gimmick (Booty man bouge ses fesses donc) et première épreuve de force suivit d’une torsion du bras par le face mais DDP retourne l’attaque et à son tour le monsieur qui bouge ses fesses renverse la vapeur. De nouveau DDP s’intéresse à la foule… On gagne du temps à ne rien faire. Headlock par le BM mais DDP le lance dans les cordes, coup de coude par le favoris de la foule… Encore une pause sortie de ring par le blondinet.

DDP n’arrive pas à s’imposer et le Booty Man arrive toujours à trouver une solution pour mettre son adversaire à terre. Le rythme est très lent dans un style plutôt old school, des soumissions qui n’aboutissent pas, de nombreuses pauses pour jouer avec la foule. DDP était auparavant en rivalité avec Johnny B Badd où il avait perdu argent et surtout sa femme qui avait rejoint le moustachu. Il semblerait que désormais Kimberly soit avec le booty man bien qu’elle ne soit pas présente pour le moment.

Boots Man mène évidemment ce match, lui qui était depuis un moment un simple souffre douleur pendant la période Dungeon of Doom sous le rôle du Zodiac, il était visiblement envoyé par Hulk Hogan pour épier les méchants.

Kim arrive, en cheerleader pour encourager le boot man… toujours aussi ravissante. Pendant ce temps là, le match tourne toujours autour du même schéma même si DDP arrive un peu plus à exister via quelques prises mais fini par se faire calmer par son adversaire. Il arrive une poignée de secondes plus tard à avoir enfin une vraie emprise sur le Booty Man, notamment avec un head lock donc l’ancien Brutus Beefcake peine à se défaire, DDP alterne les frappes dans le dos et visage pour déconcentrer son adversaire mais ce dernier arrive à se relever puis à donner des coups dans l’estomac de DDP, il tente ensuite de se jeter sur lui mais il esquive en lui mettant la gorge sur les cordes. Kim veut le déconcentrer mais DDP l’embrasse, elle lui donne une gifle et Booty Man enchaine avec un high knew ! 1..2..3 !! Le Booty Man enchaine avec une grosse pelle sur la manageuse qui semble tomber des nues. DDP se voit donc annoncer son départ de la WCW par un officiel dans la plus grande discrétion.

Gene Okerlund est avec Jimmy Hart (encore) et Lex Luger qui s’admire dans la caméra. Hart annonce qu’il est triste mais que c’est un homme d’honneur et donc il respecte sa parole en relevant ses fonctions de manager de Lex Luger après son dernier match à ses côtés. Ha veut marquer le coup en lui offrant un de ses vestes et s’en va en pleurant « I love you man ». Luger reste sérieux en disant que cela est un tournant pour la suite de sa carrière dans le milieu du catch et parle de sa participation dans le main event de ce soir (il fera face à Hulk Hogan et Randy Savage dans « L’alliance pour mettre fin à la Hulkamania » avec beaucoup de méchants) il précise que ce match sera très dangereux puis ajoute qu’il veut se concentrer sur son titre de champion par équipe son « best friend on the entire world » rien que ça. Il regrette d’ailleurs l’absence de son gentil copain ce soir.

Cinquième match : Loch Ness vs Giant – Giant vs Giant Match

Pour vous donnez un ordre de comparaison, ce match s’annonce pire que Big Show vs Erick Rowan dans un match avec des escaliers. Loch Ness est plus lent que ma grand mère.

On se regarde…

IMG_3744

On peut admirer la taille de l’arbitre… Et la tête de Loch Ness.

Prise de force, Giant prend directement le contrôle et démontre qui en a le plus dans le pantalon, Loch Ness réplique avec des coups de boule et des coups de poing au niveau de la nuque.

Ce qui est intéressant à savoir c’est que Loch Ness a entre autre lutté à la Stampede Westling sous le nom de Giant Haystacks et a été champion par équipe avec… Bret Hart ! Il a aussi eu l’honneur de recevoir le prix du plus mauvais lutteur de l’année en 1996, ce match entre donc dans la légende comme étant rentré en ligne de compte pour désigner le non talent de ce monsieur.

Durant cet interlude, Giant mène de nouveau et se lance sur Loch Ness qui était dans le coin mais ce dernier esquive et le Giant chute en dehors du ring, connaissant le gabarit (Beaucoup plus musclé et fin que le Big Show d’aujourd’hui), un tel mouvement et chute parait assez impressionnant. Loch Ness attend que Giant remonte pour le cueillir et le mettre à terre, descente du coude ! Et une nouvelle mais le Giant esquive cette fois, Big Boot et descente de la cuisse ! 1..2..3 !

Victoire rapide du Giant.

On revoir les ralentis du match, était-ce vraiment nécéssaire ? Non.

En backstage, on nous parle du Chicago Street fight. Sting se présente avec Booker T. Booker prévient gentiment les Road Warriors qu’ils vont se faire botter l’arrière train. Booker cherche ensuite une fight verbale avec le Stinger, mais ce dernier c’est pas un loser attention, il vient le titiller en disant « ah ouais comme ça tu viens de la rue » le tout en tirant sur le joli marcel violent de Booker (ça fait très gay raconté comme ça, mais c’est plus drôle en vrai).

Ah non. Je viens de comprendre. En fait Sting sera en équipe avec Booker T ce soir. Pourquoi ? Je ne sais pas. Donc en fait ils ne s’emmerdaient pas l’un l’autre mais c’était de l’humour bon enfant. Je suis mauvais. C’était très drôle en tout cas.

Sixième match : The Road Warriors vs Sting & Booker T – Chicago Street Fight

Le match commence alors que Sting et son acolyte n’étaient pas encore sur le ring. Du coup ça se tape dans tous les sens. Au premier plan on a animal vs Sting pendant que Hawk et Booker se dégomment en dehors du ring. On échange ensuite les rôles. Sting se fait mener en dehors du ring par Hawk. Pendant ce temps là, Booker n’était pas loin de donner la victoire à son équipe. Très difficile à commenter car voici la présentation actuelle et quasi systématique du match :

IMG_3745

2 écrans donc deux combats différents.

Sting vient de se faire éclater les glawis sur un poteau et Booker mange la puissance de Hawk, puis les membres du combat s’échange. Quelle horreur à commenter ! Booker fait un Piledriver à Hawk en dehors du ring mais ce dernier se relève en suivant pour mettre une droite à son adversaire, normale ! De l’autre côté Animal tente le tomber sur Sting..1..2.. Sting casse et revient à la charge mais heureusement pour Animal, Hawk veille au grain et vient l’aider pour briser le second souffle du Stinger.

Dans un second temps, en dehors du ring, Booker combat Animal et l’envoit dans les barrières de sécurité, il tente le tombé (possible en dehors du ring dans ce type de match) 1..2.. pas plus. La domination change encore de camp et cette fois c’est au tour des Road Warriors d’user ses adversaires. On fautif gros plan sur Sting qui se barre pour revenir avec une chaise ! ça ne rigole plus !

Sur le ring, Booker fait un arm lock sur Hawk, mais Sting c’est un bad boy, il s’en fout et stop la prise pour défoncer Hawk sauf que Animal arrive, récupère la chaise tombé une seconde à terre pour refaire le dos de Sting à coup de cet objet en metal ! Tout le monde excepté Animal est à terre, ce dernier en profite pour faire un tombé sur Booker..1..2.. Sting à la rescousse ! On perd un peu en rapidité mais on gagne en compréhension dans ce match !

Sting fait un piledriver à Hawk mais Hawk se relève ENCORE direct derrière et colle une droite à Sting. Pourquoi ? Le Piledriver c’est censé faire super mal quand même. Demandez à Stone Cold. Powerbomb par Hawk. Sinon les deux autres se battent en dehors du ring, étrangler avec le fil de la caméra. On a des soumissions des deux côtés mais qu’un seul arbitre, la solution redevient confuse… Tout le monde est désormais en dehors du ring et Sting prend très cher dans le public avant de se faire ramener gentiment par Hawk.

La puissance change de camp et Booker balade Animal pendant que Sting, sur le ring, se venge de Hawk mais son saut ne trouve pas preneur et les Road Warriors se préparent pour leur finish !! Heureusement Booker T bouge les cordes dans tous les sens et Animal s’écrase les boules puis au sol. On était pas loin du K.O ! Booker monte à son tour sur les cordes et fait une clothline à Hawk..1..2.. Hawk attrape les cordes !

Je vais éviter de m’étaler sur ces confusions dans le match mais on ne peut pas passer à travers quand on participe à un tornado match. La domination tourne mais de façon générale, c’est les Road Warriors qui dominent et qui ont le plus tendances à résister aux assauts adverses, la preuve en est la tête de fer de Hawk sur deux piledrivers et divers coups de chaises. Sting de son côté loupe tous ses sauts, les RW se retirent toujours au dernier moment. L’association entre Sting et le natif de Harlem est assez interessante, un style stiff de Booker avec un côté fou mais traditionnel de Sting donne un résultat super homogène et très agréable à regarder.

Les commentateurs rappellent que l’idée du Chicago Street Fight provient de Lex Luger mais je n’ai pas compris pourquoi il ne participe pas au match alors qu’il est champion par équipe avec Sting.

Depuis un moment on travaille essentiellement sur les… testicules de ses adversaires, aussi bien Sting & Booker que les Road Warriors, je ne sais pas pourquoi soudainement un tel intérêt mais cela commence à devenir assez étrange.

Les lutteurs commencent vraiment à fatiguer et pour le moment, toujours pas de gagnant. Honnêtement on dirait que le match n’aura jamais de fin si quelqu’un ne vient pas intervenir là dedans pour apporter le surnombre (commentaire qui pourrait être fait par Christian Jean-Pierre).

Sting tente encore une fois un saut de la troisième corde mais Animal le récupère superbement bien pour enchainer dans la foulée avec un slam, c’était vraiment très réussi comme mouvement ! Il tente le tombé en suivant..1..2.. Animal tente plusieurs tombés en suivant mais ils se terminent toujours à 2. Sting qui pendant un temps était une très grande figure de la WCW est depuis quelque semaines cantonné à ce statut de lutteur en tag qui fait la leçon à Lex Luger. A noté également pour ceux qui ne regardaient pas la WCW qu’il n’a pas toujours été dans ce style dark que nous connaissons aujourd’hui mais il était jusqu’à la moitié 1996 ceci :

6236 - sting wcw yelling

Un lutteur blondinet coloré, très charismatique et ennemi juré de Ric Flair. En découvrant la WCW, je comprends beaucoup mieux la légende qui entoure Sting, il fait parti de cette génération de lutteur capable de déchainer les foules en levant simplement le bras, très professionnel. L’un de mes préféré pour le moment depuis que je commence à « commenter » Nitro. J’ai cependant hâte de voir quel sera l’élément déclencheur qui le transformera en type « The Crow ».

Pendant ce temps Sting, encore lui, tabasse Animal à coup de balais. Mais attention, il en a deux en même temps, faut pas déconner. La poussière vole à chaque coup d’ailleurs, j’espère que personne n’est allergique, ça serait assez con une défaite par oedème de Quincke.

Les réactions du public sont assez intéressantes. Alors que Booker T se réfugie en backstage pour sans doute récupérer un objet, le public le suit logiquement et se lève pour voir ce qui se passe alors que Sting sur le ring subit un nouveau tombé qui était tout proche d’arriver à 3, sans que presque personne ne le remarque.

La caméra est aussi en backstage d’ailleurs Animal et Booker se battent, Animal donne par erreur un coup à Luger qui se coiffait tranquillement devant la glace (Booker s’est décalé ou dernier moment). Du coup Luger se fâche et frappe Animal ! Stevie Ray, le frère de Booker s’invite dans la baston et frappe à son tour Animal. Jimmy Hart profite de la situation pour menotter Animal à une barre de fer et ne peut rien faire d’autre que subir !

On revient sur le ring où Hawk ignore tout de cette situation et évite encore une fois un saut de Sting mais Booker maintenant débarrassé d’Animal vient aider son compère du jour. Il monte sur la troisième corde… Et loupe son saut ! Stevie Ray débarque et donne un coup de chaise dans le dos de Hawk ! Booker tente le tomber..1..2..3 !!! Nous avons enfin un vainqueur !

Au moment où la musique sonne dans l’arène, Booker dit à Sting qu’il mérite bien un title shot pour les titres par équipe ce que le stinger accepte. C’est bel et bien le surnombre qui a déterminé le vainqueur du match.

Les commentateurs nous parlent du danger de la cage « The tower of doom », The Brain dit qu’il n’y aura pas de règle et que Hogan va se faire sécher par ses adversaires. Dusty Rhodes lui tease en disant que Hogan est le plus grand lutteur de ces 20 dernières années et donc qu’il a toutes ses chances pour gagner.

Septième Match : Doomsday Cage Match – Hulk Hogan & Randy Savage vs Ric Flair, Arn Anderson, Taskmaster, Lex Luger, Meng, The Barbarian, Z-Gangster, The Ultimate Solution

Le combat est donc super bien équilibré.

Nous avons donc tous les lutteurs qui sont répartis dans plusieurs cages comme ceci :

IMG_3754

Je n’en sais pas plus pour le moment. Hogan et Savage entrent tout en haut et affrontent pour commencer Anderson et Flair, je pense que s’ils gagnent, ils pourront descendre. Le combat est équilibré pour le début. A noter qu’il n’y a pas de ring à chaque étage, seulement au « rez de chaussée ».

Cette rivalité est en route depuis de très nombreux mois, depuis les débuts de Nitro environ, chassé croisé des titres entre Hogan-Macho Man et Ric Flair, le tout avec des interventions plus ou moins loupées de la part de la Legion of Doom. Ces derniers se sont alliés avec les 4 Horsemen pour mettre fin à la Hulkamania et l’archi domination du Hulkster dans tous ses matchs. Evidemment Hogan a fait appel à son ami Randy Savage dans cette guerre, tout en sachant que Ric Flair a volé le titre à Savage grâce à une trahison de l’ex femme de Savage, Miss Elizabeth qui a décidé de rejoindre le côté obscur (mais elle reste tout aussi classe, souriante et jolie qu’à l’habituelle).

Ce match est censé mettre donc fin à la Hulkmania via la destruction des gentils ou bien à l’accord entre les différents heel (sachant qu’il y a de l’eau dans le gaz entre le Dungeon of Doom et les Horsemen, Brian Pillman ayant pété un câble et The Giant désirant tenter sa chance pour le titre détenu par le Nature Boy, cela explique donc aussi la non présence de ces personnes). Lex Luger malgré son amitié pour Sting (qui est face) reste un membre des Dungeon of Doom, même si on le voit quasiment jamais avec eux, le fait que Jimmy Hart ait été manager des deux entités, cela joue dans ce sens.

Le match est très décousu et il n’y a pas vraiment de logique, on peut très bien se prendre un coup par un adversaire, se relever en suivant pour mettre la misère à un autre alors que le premier adversaire ne sait pas trop quoi faire. Hogan commence à prendre une sérieuse domination sur Flair mais Anderson intervient au bon moment.

Le moins qu’on puisse dire, c’est l’inventivité débordante de la part de la WCW… Entre ce match où nous avons 3 cages les unes sur les autres, le « World War 3 » avec 3 rings simultanés avec des batailles royales ou encore les War Games avec 2 rings côte à côte le tout sous une très grande cage. Le soucis que cela peut poser, c’est la visibilité à la caméra ou même pour le public : Très limité.

Hulk Hogan sort une poudre de sa poche pour aveugler ses adversaires à la fois en face de lui en dans la cage du dessous, quel vilain ce Hogan ! Les deux hommes profite de cette confusion pour ouvrir la trappe qui mène à l’étage du dessous ! Hogan est descendu et Macho Man de même ce qui fait qu’Arn Anderson et Ric Flair sont éliminés !

A l’étage du dessous (le deuxième donc) se trouvent Meng, Taskmaster, Barbarian et Lex Luger sauf que pour le moment, Luger refuse d’aller se battre, il semble y aller à contre coeur et finit par le faire, le Total Package frappe même avec une chaîne autour du poing. Dans le même temps Savage se fait dominer par Meng et barbarian. Puis juste derrière tout se mélange !

Hogan fait preuve d’intelligence en se servant d’une chaine. Je m’explique. La cage du deuxième étage est subdivisée en deux petites cages avec une porte entre les deux qui permet de faire le lien. Hogan se sert de la cage pour enfermer Barbarian et Meng et donc ainsi réduire le combat de la cage intermédiaire à un 2 vs 2. Hulk Hogan et Randy Savage vs Taskmaster & Lex Luger. La scène de la fermeture est assez drôle car la porte semble avoir un léger soucis, on voit donc Meng appuyer sur la porte pour permettre à Hogan de la fermer plus facilement, la caméra change de plan (contre-plongée depuis le sol) pour qu’on ne voit pas la chose.

La fermeture est semble t’il réussi mais Arn Anderson descend pour tenter de forcer la porte bloquée par Hogan ! Le Taskmaster tente lui de fuir par la porte qui mène à l’échafaudage, il réussi à l’ouvrir mais Hogan le suit de près et n’est pas loin de faire tomber Sullivan ! Il fait d’ailleurs tout pour le faire chuter ! Sullivan se tient comme il peut aux barres et arrive à glisser un low blow mais !a n’est pas suffisant ! les deux hommes descendent les marches de l’échafaudage, le Hulkster n’est pas loin de tomber lui aussi mais l’arbitre empêche le Taskmaster de le jeter par dessus les barres. Les deux adversaires sont maintenant au niveau du sol ! Luger est lui aussi descendu pour frapper Hogan mais Savage débarque à son tour pour équilibrer la donne. Les hommes se dirigent vers le ring du milieu de l’arena. Hogan colle son big boot à Kevin Sullivan alors que Savage semble avoir pris le meilleur sur Lex Luger à proximité des cages.

Hogan retourne du côté des cages pour aider Savage qui s’est fait rejoindre 2 secondes après que j’ai pu constaté son leadership. Quel tocard je fais. C’est du Hogan vs Luger et du Savage vs Taskmaster du coup. Hogan écrase luger alors que de l’autre côté… Taskmaster a pris le meilleur, le leader de la Dungeon of Doom en profite d’ailleurs pour glisser un low blow à hogan mais cela ne bloque pas ce dernier dans sa détermination de détruire Luger. Cela fait maintenant plusieurs minutes que nous sommes autour du ring pour que tout le monde puisse en profiter. Hulkamania commence à mener grandement mais voici que se présente Ultimate Solution et Z-Gangster ! Les deux gros ramènent l’équipe Hulkamania vers les cages et les font rentrer dans la cage du sol !

Le 2 vs 2 final peut commencer ! Z Gangster vs Macho Man et Ultimate Solution vs Hulk Hogan. Les deux heels sont de véritables montagnes de muscles ! Cependant les 2 héros parviennent à mener le match pour le moment, Ultimate solution n’a quasiment pas de cou et se fait taper la tête contre la cage. Du coup Hogan vient aider Macho Man contre Z-Gangster, le même qui a fortement impressionné la foule lors du Nitro du lundi précédent, ZG ne sent pas le coup d’Hogan et le prend à la gorge jusqu’à ce que le Hulkster s’effondre. Dans le même temps Ultimate Solution fait un gros slam au Macho Man. Hogan arrive à placer quelque coup à ZG mais U.S vient l’aider. Mais voilà que l’Enfoncer Arn Anderson ouvre la porte et rentre dans le ring ! Il vient pour se venger sur Hulk Hogan en l’attaquant dans le dos, le tout aider par Ric Flair qui s’acharne sur un Hulkster déjà à terre ! La Hulkamania est en train de perdre ! 2 vs 4, c’est très déséquilibré ! Z-Gangster donne des coups de temps en temps histoire de paraitre actif. Les deux hommes de la Hulkamania sont à terre et subissent !

Mais voilà le Booty Man qui vient donner quelque chose aux deux faces sans toutefois rentrer dans la cage… Qui lancent de la poudre aux visages des adversaires et qui frappe leurs visages avec des.. Poeles ?! OK !

IMG_3755

La scène est assez drôle à voir mais elle a le mérite d’être efficace ! Mais cette fois-ci c’est au tour de Lex Luger de rentrer dans la cage ! Il se jète sur Hogan et le sort du ring,  puis frappe Randy Savage ! Il sort un gant, le met, en face de lui se trouve Macho Man tenu par Flair, mais quand Luger vient le frapper, Macho Man tombe et Luger frappe Flair. Vu comment la scène est faite, je ne sais même pas si c’est fait exprès car juste derrière Hogan vient relever Luger et lui colle une beigne ! Hogan fait à son tour une distribution de marrons ! Hogan propose à Macho Man de sortir de la cage et évidemment il accepte (faut pas être con non plus). Mais juste avant Macho Man fait le tombé sur Flair..1..2..3 ! L’équipe d’Hulk Hogan remporte le match et victoire donc des « MegaPowers » !

Je dois dire que je n’ai absolument rien compris aux règles de ce match. Pendant ce temps Luger quitte la cage sous le regard étrange d’Arn Anderson. Visiblement le coup dans la gueule de Ric Flair était fait exprès.

Petit fait intéressant en fin de PPV pendant le générique, les membres de l’équipe de production du PPV ne sont appelés que par leur prénom contrairement à d’habitude.

IMG_3756

Les questions en suspend à la fin du PPV :

– Quelle va être la suite pour l’équipe Sting – Lex Luger ?

– Concernant Lex Luger, son coup sur Ric Flair aura t’il des conséquences ?

– Que va donner le match de championnat entre le Giant et Ric Flair ?

– Est-ce vraiment la fin de la rivalité entre Hulk Hogan et Dungeon of Doom ?

– Avons-nous vraiment perdu DDP ?

– Ultimate Solution va t’il retrouver son cou ?

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s